La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


mercredi 11 avril 2018

Vivants !

Nous sommes rentrés.
Vivants.
De la péninsule du Sinaï.
Aucun djihadiste. Aucune bombe. Aucune chute d'avion. Aucun requin ni aucune autre bestiole venimeuse a stoppé notre programme de vacances. 

J'ai pu poster sur Instagram des photos parfaites de :
- nos sourires
- notre joie
- palmiers devant les belles montagnes du Sinaï
- la Mer Rouge
- nos vêtements légers = chaleur estivale et soleil
- nos repas colorés
- balades à l'arrière des taxis-pick-up ou jeep
- notre journée en bateau
- notre balade à dromadaire menant à une oasis en plein désert
- ...

Tout pour faire envie aux personnes jetant un oeil dessus. Tout pour faire croire aux gens que notre famille a une vie parfaite, avec une entente parfaite. Tout pour montrer que oui, le paradis sur terre, ça existe !

Mais... je n'ai pas posté....
- Fiston 2e fiévreux au lit les 3 premiers jours de notre séjour... il a pu profiter des 3 derniers
- le souci que j'avais pour Fiston 2e
- les grincements, agacements, coup de gueule des uns et des autres
- tous les coins moins jolis 
- les femmes qui fouillaient dans les poubelles
- ma tourista du dernier jour (vaut mieux pour vous)
- ma frustration de ne pouvoir causer qu'en anglais ou en arabe quand je ne parle aucune des deux langues
- le vent qui a un peu gâché notre journée en bateau
- les journées où nous ne pouvions pas faire de PMT (palme-masque-tuba) dans notre coin préféré car il y avait trop de vagues
- les jeunes tout fous en quads qui faisaient peur aux dromadaires sur lesquels nous étions (enfin, plutôt les quads qui me faisaient peur car j'avais peur qu'ils fassent peur à nos montures et que nos montures s'emballent et que nous tombassions sur le sol dur, que nos montures nous piétinassent d'angoisse et que nous devions être rapatriés d'urgence en p'tits morceaux et que nous restions handicapés à vie, au mieux (désolée, je me suis perdue dans les temps des verbes))
-...

Oui, notre famille est normale. Nos vacances furent normales. Imparfaites. 

Je me suis sentie vraiment en sécurité. Totalement en sécurité.  A se demander ce que nous bassinent les médias ? Allez-y, le Sinaï du Sud est sans danger ! Ou plutôt n'a pas plus de danger qu'ailleurs (Nice, Carcassonne ou je ne sais où !) !!! Et les Egyptiens sont accueillants et sympathiques ! Si, si !

Deux choses m'ont tout de même fait peur : 
- la façon de conduire de certains "pilotes" de taxi ! Vive le klaxon ! Les enfants jouant sur les routes, les voitures roulant au milieu de la route jusqu'à ce qu'il y ait une voiture à croiser, mais on klaxonne d'abord espérant que ça soit l'autre qui fasse de la place, et vraiment s'il ne veut pas ok au dernier moment pour se mettre un peu plus à droite !! Les chèvres n'ont qu'à se pousser, ce n'est surtout pas le taxi qui va freiner ! C'était une aventure à chaque fois ! On a bien rigolé ! (après)
- et sur mon dromadaire (ah vous aviez déjà réalisé ?!?) ! Déjà qu'il a dû se reprendre à deux fois pour se mettre sur ses pattes avec moi sur son dos, il a basculé la première fois et j'ai dû faire un écart pour qu'il ne m'écrase pas ! 

C'était l'aventure ! Un total dépaysement pour nous ! Et vous savez quoi ? Il est fort probable qu'on y retourne, car cela nous a plu et qu'il y a encore un tas de chose à faire là-bas (mais le dromadaire j'ai donné, ils ont une tête sympa mais bon) ! 

Le p'tit mot spi :
Encore à nouveau, je réalise que mon imagination est traitre... qu'elle me terrorise bien plus que la réalité ! J'aimerais à chaque fois en retenir la leçon, mais je tombe encore et toujours dans le panneau ! Je suis désespérante.
Le bâton de Dieu ne nous frappe pas aussi durement que le bâton de notre propre imagination.
Spurgeon
'Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter un instant à la durée de sa vie? ' Matthieu 6:27

Et ne prêtez surtout pas trop d'importances aux photos que vos "amis" partagent sur les réseaux sociaux ! Qui partageraient les mauvais côtés de ce qu'ils vivent ? Tout ce qui est moche ? Personne ! Nous privilégions tous le beau, le sympa, et tant mieux ! Mais n'oubliez pas que ce n'est pas la réalité ! L'envie, la jalousie à leur vue peut nous happer et gâcher nos journées ! Ces partages ne résument jamais totalement la réalité ! On voit une belle photo, un sourire, et on brode autour, s'imaginant que cette famille est toujours heureuse; ou un palmier et on s'imagine que c'est un paradis, mais peut-être bien que juste hors du cadrage il y a des ruines et des plages sales.  C'est pour cela parfois que je suis mal à l'aise en partageant mes photos parfaites... ! Et que de temps en temps je tombe moi aussi dans le panneau de l'envie en admirant les photos de mes amis... 
Car tous, tous tels que nous sommes nous cherchons, espérons ce paradis perdu. Patience. 

Rien n'est parfait en ce monde, on vit tous des difficultés, des défis, mais aussi des moments de joie, oui oui !

'Mais l'Eternel dit à Samuel: «Ne prête pas attention à son apparence et à sa grande taille, car je l'ai rejeté. En effet, l’Eternel n’a pas le même regard que l’homme: l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au cœur.» ' 1 Samuel 16:7
Merci Seigneur, d'être ce grand Dieu et Père qui prend soin de moi, de nous, pardon pour toutes les fois où je manque de confiance en toi ! 
Tellement souvent, tellement ! 
Et merci pour ces vacances, telles qu'elles étaient, avec ses défis et ses joies ! 
Merci pour tous ces cadeaux que je ne mérite pas !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire