Accéder au contenu principal

GEEK. L'insulte suprême. Chez moi.


- Geek. T'es un geek !
Le summum de l'insulte. Actuelle. A la mode. Dans mon entourage proche. Très proche.
- Geek. Geek. Geek.
Quand je montre à mon frère mes trouvailles très pratiques sur l'iTruc.
- C'est qu'un gros geek.
Quand mon fils parle d'un pote qui est un gros fan des jeux en ligne.
- T'es qu'une geek.
Quand je n'écoute qu'à moitié un de mes enfants car je suis en train de lire mes mails.
- Arrête un peu de geeker !
Quand je dis pour la Xe fois à fiston d'arrêter de jouer à Minecraft car il est tard et que pour la Xe fois il me dit "j'finis vite un truc".
- Quel geek !
Fiston 1er à Fiston 2e quand enfin il arrive à table après avoir fini "vite un truc"... et là ça part souvent en vrille, en pas-mamours fraternels du tout...
- Toi, t'arrêtes pas de geeker !
Quand Fiston 1er, 2e, Manana 1ère, 2e, voient leur père affalé sur le canapé après une journée de boulot "affalante" en train de lire avidement les résultats sportifs du jour pour se dé-con-trac-ter.
- Oh, mais t'arrête une fois de geeker !
Quand j'amorce un gros dodo réparateur sous les plumes et que mon homme-à-moi-le-même-qui-lit-les-résultats- sportifs-après-une-journée-de-boulot et tatati et tatata... vient de faire tinter son iTruc sous les mêmes plumes en regardant les derniers mails du jour.
- Ohhh, mais j'en ai marre, vous êtes toujours en train de geeker !

Quand Manana 1ère n'avait pas encore d'iTruc et qu'elle nous regardait le matin à déjeuner lire les nouvelles sur le journal notre iTruc... et oui, Manana, les temps changent, il faut te mettre à la page !
- Ohhhh, mais toi aussi tu geeks tôt le matin !
Quand moi-maman voit Manana 1ère voir les dernières images d'Instagram sur son iTruc apparues durant la nuit car ses abonnés de ce côté-là de la terre ils vivent quand on dort.... quelle idée.

Voilà ce qui se passait chez nous, tout le temps. Le nom le plus utilisé dans notre famille était un geek. Le verbe, geeker.  Et ça n'arrêtait pas.
Et ça se jaugeait, et ça se jugeait (le dire très vite, à haute voix, un exercice de prononciation sympa si vous vous ennuyez à lire tout mon char-à-bia geek !). Et ça se mettait des notes. Toi, tu es plus geek que moi. Lui plus qu'elle, elle plus que lui. Et même, mes neveux commençait à s'y mettre (quelle idée de me traiter de geek quand je réponds à un sms de Fiston 1er)... ça commençait gentiment à déborder de ma family de geeks. Et ça s'énervait. Et ça se vexait.
C'était à-qui-était-le-moins-geek-il-avait-gagné. 

MARRE DE MARRE. J'EN AI EU MARRE !!!!
D'abord j'ai essayé de défendre un peu l'utilisation que j'/nous en fais-ais/ions de nos écrans. En général, c'est question pratique. On en a besoin. Pour tout ! Pour se renseigner sur l'actualité, pour sauvegarder nos méninges de l'Alzheimer (rien de tel qu'essayer de battre un membre de notre famille élargie de geeks au Scrabble, en l'occurrence mon père, quel challenge), envoyer une liste de choses "à faire" par email à son mari (vu que ça lui arrive de lire ses mails, qui sait si l'envie lui prend de poncer une table pendant que je dors !), faire un sms par wattsapp à ses enfants par le groupe "family" pour qu'ils viennent à table...(ou stopper le wifi ça marche à tous les coups, il y a tout à coup des signes de vie un peu partout !!!!) faire les paiements, donner des nouvelles, organiser des pique-niques, faire des photos pour nos vieux jours, customiser les dites photos pour Instagram,  voir les derniers potins sur FB, faire son blog, répondre à une invitation, deleter les multiples pubs reçues, voir la dernière vidéo de Cyprien (poussés par notre descendance mais ça vaut l'coup en général), trouver la réponse à la question "Dis, maman, comment est mort Hitler ?"... BREF !!!! L'écran, la toile fait partie de nos vies à présent. C'est notre cerveau. Notre mémoire. Notre entraîneur de mémoire. Une partie de notre vie sociale. Un moyen de communication phénoménal. Bref. J'ai dit. Voilà.

Mes n'enfants à moâ. Mon n'homme à moâ. Maintenant on arrête de se traiter de GEEK ! 

Soit, on ne l'est pas : sens de base : ceux qui ne peuvent se décoller de l'écran, même pour ses besoins élémentaires genre : se nourrir-dormir-aller faire ce qu'il y a à faire aux WC- remplir le frigo-putzer sa maison-aller travailler- vider sa boite aux lettres-avoir une vie sociale...

Soit, on l'est tous : dans notre coin de pays très rikiki qu'est notre family, GEEKER c'est simplement utiliser un appareil qui a un écran. 
Donc, on est tous des GEEKS. Point. 

Alors voilà. Depuis. Le calme est revenu. On ne se traite plus de geek. Puisqu'on l'est tous. C'est tout. 

Il nous arrive même de nous parler sans écran interposé. 
Comme dans l'temps. C'est vintage (heureusement, le vintage est à la mode !). 

C'est le bonheur. Alors là on sait qu'on n'est pas des vrais de vrais. De geek. Yess.

Bon. Bande de geeks, vous avez fini de fixer votre écran ? Qu'est-ce que vous attendez ? Occupez-vous de votre famille, de votre voisin, de votre chat... ils n'attendent que ça (à moins qu'ils soient en train de geeker, là, il vaudrait mieux que vous les laissiez en paix).

Very important !  
Je suis pour : un bon livre, une balade au soleil, un moment de méditation avec ma Bible, un café entre amies, un bla-bla sympa avec mon ado, une soirée en amoureux. 
Oh ! Que c'est bon de savoir mettre les écrans de côté !

Commentaires

Oh, comme c'est bien dit ! Alors, pour ne pas risquer de me "geeker" moi aussi, je ne fais que passer très très très vite pour te faire ce petit Geekou. To geek or not to geek... ? Bisettes françaises à toi, Marie-Jo qui commence à remonter la pente... enfin. Merci mon Dieu !

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su