Accéder au contenu principal

Trop

Trop. Trop. Beaucoup trop.
Trop de stress. Trop de cadeaux. Trop d'emballage. Trop à préparer. Trop de monde. Trop à penser. Trop à dépenser. Trop de nuit. Trop de fatigue. Trop de calories. Trop de détresse. Trop de mauvaises nouvelles. Trop de grisaille.
Trop. Trop. Beaucoup trop.
Oui. C'est bientôt Noël

Vivement que ça soit derrière (!?!?).

Noël. Fête de la paix. Fête de la joie. Fête des lumières. Fête de l'amour et du partage. 
Où es-tu ? 
Est-ce qu'il ne reste plus que ton nom ?

Dans ce fatras de trop, il faut bien creuser pour te trouver. Il faut faire de la place dans notre emploi du temps pour goûter un peu de ta saveur.  Il faut se concentrer pour se souvenir du pourquoi de ton existence.  Il faut économiser de notre énergie, de notre argent, de notre temps pour en offrir à l'autre, à celui qui a de vrais besoins.

Oui. Que nous puissions illuminer un peu l'obscurité de ceux qui y sont, telles les multiples décorations lumineuses qui éclairent les nuits si/trop longues de cette époque de l'année (et qui devraient aussi nous rappeler que Jésus est la véritable Lumière de nos vies).

Si on prenait le temps de penser à ce qui a eu lieu véritablement il y a 2000 ans. 
Ce Fils de Dieu, Dieu lui-même, qui est né au plus bas, dans une étable. Pour nous rejoindre. 

Voyez plutôt :

Telle cette période de l'Avent pour nous, cet accouchement a été vécu dans le stress. Le GROS stress. Déjà, les parents n'étaient pas dans leur coin de pays. Ils voyageaient depuis quelques temps, "en âne" et/ou "à pieds". Top. Les contractions arrivent. Elles ne s'arrêtent plus.  Plus de place nulle part pour accoucher de son premier enfant (vous imaginez, les filles ?), un âne à défaut d'ambulance (ARGGGH) et aucun endroit digne de ce nom et paisible en vue (ni de blouse blanche). Juste son homme qui n'y connait pas grand chose à la chose (Il était charpentier, je pense que ça n'aidait pas vraiment).

Oui. Trop de stress. Trop de fatigue. Trop d'angoisse. Trop de douleur. Trop de détresse.
Trop trop beaucoup trop.

Du coup. Notre stress perso de l'Avent du 21e siècle passe "droit" au second plan. N'est-ce point ? Bref.

Et, enfin, quelqu'un propose un endroit. Là même où s'abritent les animaux. Y a même une mangeoire pour coucher le Roi des Rois. Pas le choix. On prend. 
Bébé arrive. Il est là.

Jésus est né. Noël. Joie. Paix. Amour.
Cadeaux. Adoration. Partage. 
Arrêt sur image. 

Oui. Que nous aussi puissions apprécier le jour de Son anniversaire.
Un arrêt au milieu de nos folles journées.
Dans la joie. La paix. Le partage. 
L'adoration de ce Roi des Rois né sur cette terre.
Pour venir y mourir. 
Pour toi. Pour moi.
Parce qu'Il nous aime trop.

Joyeux Noël !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su