Accéder au contenu principal

Un été pas comme les autres.

L'été a toujours été synonyme pour moi de vacances en famille au soleil, de ressourcement, de bouquins lus à la chaîne, ... Je n'avais jamais imaginé que la période estivale puisse être différente. Je me reposais sur cet acquis, cette certitude : à la fin de l'été, à la reprise du train-train quotidien, comme chaque année je serai fit, motivée et pleine d'énergie... Yehhh.

Ben cet été n'a pas été pareil.
Cet été, j'ai un peu perdu pied.

Je m'étais préparée depuis de longs mois que mon Nommamoi aurait un énorme chantier tout l'été à gérer... ça oui. Qu'il serait très occupé.  Et que les vacances en famille il fallait oublier. 
Mais je ne m'étais pas préparée... au retour de Manana 1ère à la maison (le combientième retour déjà ?), au fait qu'elle a dû faire travailler sa matière grise à fond pour des examens fin août, ce qui fait qu'il a fallu l'accompagner dans ces hauts et bas émotionnels.
Je ne m'étais pas préparée au fait que Fiston 2e travaillerait d'arrache-pied 1 mois en usine, qu'il rentrerait sentant l'huile mais heureux, sachant qu'il était en train de se faire un petit pécule pour enfin s'acheter ce qui le rendrait plus heureux. Pensait-il. Mais Google Home ne range pas ta chambre, mon fils ! 
Je ne m'étais pas préparée au fait que déjà début juillet Manana 2e commencerait déjà une nouvelle formation. Tellement reconnaissants nous sommes, qu'elle ait trouvé une place d'apprentissage  dans un endroit où elle se sent bien. 
Je ne m'étais pas préparée au fait que le mariage de Fiston 1er me prendrait autant d'énergie, surtout pour la recherche de LA robe. Ou les robes devrais-je dire, de Mesnanas aussi. Sans parler des noeuds papillons, vestes de costume, chemises, sacs, chaussures.... Le facteur a frôlé le burn-out. Lui aussi pensait qu'en été, les gens avaient tendance à moins craquer sur le net... Presque chaque jour, nous le voyions chargé de plusieurs cartons... ces cernes toujours plus profonds et son sourire de plus en plus crispé... 
Je ne m'étais pas préparée au fait que sur deux jours où j'ai pu m'échapper dans la nature de mon quotidien tourneboulé, au 2e jour je me suis fait une entorse de la cheville, qui m'a handicapée quelques semaines...
Je ne m'étais pas préparée au fait que l'on me découvre un strabisme, et que je dise adieu à mes verres de contact que j'avais depuis 30 ans et que je devrais rechausser lunettes sur mon nez... seule solution pour que je puisse continuer de conduire sans voir deux entrées de tunnel quand il n'y en a qu'un. 
Je ne m'étais pas préparée à tous les changements dans notre vie familiale, au retour, au départ, aux déménagements d'une chambre à une autre, au squatage de mon bureau, de passer de 3-4 puis 2 Zenfants à la maison...
Je ne m'étais pas préparée au fait... on va s'arrêter là pour le moment. Ok ?

Pour conclure cette liste de loin non exhaustive, je ne m'étais pas préparée au fait que tout l'été, je n'ai pu vraiment me décontracter... Des inquiétudes, surprises en tout genre, des couacs, des frustrations, des choses à digérer, de belles choses à venir qui ouvrent de nouveaux chapitres dans nos vies de parents, l'état émotionnel des uns qui me touche particulièrement,... et du coup un sommeil pas toujours facile à trouver... ou à garder...

Cette période mouvementée, émotionnellement surtout, sans repos pour nos corps fatigués, c'est terminée en beauté, comme dans un rêve... par la réussite des examens de Manana 1ère (l'université lui ouvre les portes à présent !) et deux jours après par le superbe mariage digne d'un conte de fée de Fiston 1er  et  Belnana 1ère. Qu'ils étaient beaux. Et heureux. Tellement fière. 
Me voilà belle-mère. Et fière de l'être. Que Fiston 1er a bon goût. Reconnaissante. 

Me reviennent ces versets reçus dans la tempête lors de mes moments-Bible : 
L'Eternel demeure aussi avec l'homme accablé, à l'esprit abattu, pour ranimer la vie de qui a l'esprit abattu et vivifier le coeur des hommes accablés. Esaïe 57 : 15

Le soir arrive les pleurs et le matin l'allégresse. Psaume 30 : 6

Etre maman, c'est parfois bien difficile.

Oui, cet été, j'ai un peu perdu pied.  Un énorme chapitre s'est tourné. Et me voilà bien fatiguée. Mais cet été, qui s'est terminé en apothéose !, est aussi à présent derrière. De belles choses nous attendent. Des vacances. Un train-train quotidien retrouvé (je rêve comme jamais de monotonie quotidienne ! haha) et...
... la suite dans un tout prochain post !

La p'tite appli spi
Comme souvent lorsque la vie est plus difficile, où je ne comprends pas les circonstances, où je me sens parfois incomprise dans mes sentiments, le Seigneur (qui m'a faite et qui me connaît mieux que moi-même !) m'a accompagnée, soutenue, encouragée. 

Ce qui m'aide vraiment quand émotionnellement c'est difficile, c'est partir marcher dans la nature, seule, avec mon Créateur. M'épancher devant Lui m'aide à relativiser, à déposer mes soucis (au moins pour un temps !) et je rentre en paix. Mais lorsque j'en ai eu le plus besoin cet été, cette entorse m'en a empêchée. La frustration était énorme par moment. 

Un jour où j'étais particulièrement découragée, lors de ma lecture quotidienne Habakuk 3 : 19 m'a interpellée : 
L'Eternel, le Seigneur, est ma force : il rend mes pieds semblables à ceux des biches et il me fait marcher sur mes hauteurs. 
Oui, un jour je pourrai aller marcher à nouveau, mais même sans cela, c'est l'Eternel qui est ma force dans les difficultés. Il est là.

Ta compassion, ta grâce, ta proximité dans ces temps compliqués m'ont touchées, Seigneur. 
Merci pour ton amour infini pour moi telle que je suis. 

Commentaires

Unknown a dit…
On a ces chambres vides maintenant -- viens passer qqs jours de repos chez nous!!
Amen Sarah! Il fallait bien tout cela pour que tu vives, réalises,ressentes tout le reste ! Notre Créateur fait bien les choses... Ce fut finalement un bel été pas comme les autres ! Un été d'exception donc...�� Grosses bises! Marie-Jo
Votre chronique m'a fait sourire: je me suis moi-même fait une entorse le premier jour de nos vacances en italie et rebelote sur la seconde cheville à la fin de l'été...5 jours avant notre propre mariage avec tous les préparatifs à finir! Pas l'angoisse! Pour ma part, je sais que quand je me fais une entorse (à mon règlement), c'est que mon corps me signifie qu'il faut VRAIMENT que je lève le pied car j'en fais trop. Et en effet, l'aide arrive quand bien même pour terminer ce que l'on a à faire alors qu'on pense que cela n'a fait que compliquer les choses, on se rend compte finalement que tout se met en place naturellement et qu'on s'inquiétait pour rien! Merci l'Univers (ou Dieu...)!...et levons le pied...

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su