Accéder au contenu principal

St-Nic, c'est mon trip.

C'est St-Nicolas.
J'aime ça. J'aime offrir des petites attentions à mes Zenfants, déposées dans leurs "petits adorables" puis "gros souliers troués qui puent", qu'ils auront déposés la veille devant le cheminée. Et je n'arrive pas à décrocher. 

Je n'arrive pas à leur dévoiler que c'est moi qui fait ça. J'ai comme un blocage sur le fait de faire comme si ils savaient que c'est moi. Vous comprenez ? J'ai encore envie de vivre et revivre le temps où, impatients et les yeux brillants, ils couraient tôt le matin vider leurs chaussures et découvrir la petite attention que St-Nic leur avait laissée, au milieu des cacahouètes, chocolats dorés et mandarines...

Maintenant c'est moi. C'est moi qui ai les yeux brillants, et qui est impatiente de leur préparer cette petite attention. Eux ben, eux, ne l'attendent pas forcément. Ou bien ils font croire que.

Et la cheminée n'est plus là à présent. Le poêle l'a remplacée. Comment, je vous dis bien comment, un St-Nic bien bedonnant pourrait rentrer par le tuyau du poêle ???  Du coup, comme ça fait un peu "gros" comme histoire à avaler, quand même, depuis 2 ans les petits cadeaux sont déposés derrière leur porte de chambre, dans la nuit noire. Pas qu'ils se doutent que c'est moi, hein. Mais c'est pas évident car ils se couchent souvent plus tard que moi, et se lèvent plus tôt. Et moi j'aime pas me lever au milieu de la nuit. Bref, je fais avec. La vie est parfois compliquée.

Si l'un de mes Zenfants-qui-n'en-sont-plus me fait la remarque : 
- Maiiiiiis, tu saiiiiis, j'aime pas trop ce chocoooolattttt ! 
Je réponds : 
- Ben, j'en peux rien, et St-Nic ne peut pas être au courant des goûts de chacun, hein....
Ou, s'ils me disent, contents :
- Merci, maman !
- Mais c'est pas moi qu'il faut remercier.... que j'dis, étonnée (surtout qu'ils aient dit merci, en fait)
et mes Zenfants de répondre : 
- Bon... arrête maman, quand même, rooooonnnnn. 

Mais moi je peux pas. Moi je veux continuer de croire faire des petites surprises incognito à mes Zenfants, et essayer de vivre encore et toujours ce moment où, les yeux brillants et impatients, ils vident leurs chaussures, vite avant l'école, pour découvrir la petite surprise apportée par St Nic. Je me répète. Je sais. 

Je me souviens. Manana 1ère devait avoir  5-6 ans.... Et elle m'a demandé, en réflexion profonde, un matin du 6 décembre, ta daaaaam : 
- Mais, maman, c'est toi, hein, qui met les cadeaux dans les souliers ? Hein ?
- Euhhhhhhh... Non, pas déjà pas déjà, que je panique, elle va quand même pas DEJA plus croire au St-Nicolas ???
- Oui, qu'elle continue, parce que c'est pas possible qu'il rentre par la cheminée, hein ?, il les jette en bas, et après c'est toi qui les mets dans les chaussures, non ?

Quel soulagement ce fut pour moi. J'vous dis pas. Je pense que je lui ai répondu un truc du genre pour-ne-surtout-pas-mentir-hein :
- Oui oui, c'est moi qui les mets dans les chaussures. C'est vrai qu'il est un peu gros pour rentrer quand même. T'as pas tout tord, va. 

On a bien rigolé après, quand je le racontais à gauche à droite ! Haha. 

Bref, je n'ai JAMAIS avoué à mes Zenfants que c'était moi qui allais dans les mags faire quelques menus achats et les mettaient dans leurs chaussures. JAMAIS. Encore maintenant, je fais l'intéressée quand ils reçoivent leur cadeau... 
- Alors, qu'est-ce que vous avez reçu cette année, hein ? Ohhh, sympa, il est trop fort, il sait exactement vos goûts...
Et mes Zenfants... lancent un regard en l'air... en me disant d'arrêter, hein, quand même.

Mais laissez-moi dans mon trip !!! Rooooonnnn !

Tout en préparant les petites attentions hier matin, et organisant le transport d'un des cadeaux pour qu'il arrive à temps dans le nouveau nid des fraîchement mariés, Fiston 1er et Belle-nana 1ère, cela tout en discrétion, sans qu'ils se doutent d'un iota que ça puisse être quelqu'un d'autre que St-Nic, j'ai réalisé que bientôt, dès l'année prochaine en fait, vu que j'aurai gradé "grand-mère", je pourrai refaire des p'tits cadeaux à quelqu'un qui me croit, ou plutôt à un petit être qui croira à St-Nic. 
St Nic,  cet être bedonnant et barbu, tout sympa, et qui terrorise les petits bien souvent, qui se fait tout fin pour rentrer dans la cheminée déposer des cadeaux dans les mini-souliers-qui-puent-pas-des-pieds.
Du coup, cette année, j'arrive à me faire à l'idée que mes Zenfants découvrent ENFIN le pot-au-rose. C'est pourquoi j'ai écrit ce post sans crainte. 

Je pourrai recommencer à zéro l'année prochaine !!
Youpi ya ya youpi yéééé !

Je crains bien de devenir une mémé déjantée.

PS : mais comment, par qui, par quelle révélation mes Zenfants ne croient plus à St-Nic ??? Je ne l'ai jamais su. 

Le p'tit mot spi 
Croire à St-Nic, croire en Dieu... 
Oui, St-Nicolas a vécu un jour. Mais bon, ce qu'on raconte de ce qu'il fait encore aujourd'hui, c'est un peu n'importe quoi quand même. Ahhhh, vous voilà soulagés que je revienne à la raison !?!
Mais Dieu. Ce n'est pas une invention, hein, enfin, le Dieu de la Bible n'est pas une invention. De la même manière que je racontais (et que je raconte encore !) plein de "bobards" concernant St-Nic, de même j'ai parlé à mes Zenfants depuis toujours de Dieu. De Jésus. De ce qu'Il fait, de ce qu'Il a fait, de ce qu'Il fera. De ce qu'Il est. De son amour pour chacun de nous. De sa présence ! De ses cadeaux (la vie, la nature, l'amour, bref, tout ce qui est beau !) ! Une partie de ma descendance sait que c'est vrai. D'autres ont plus de doutes, se questionnent... mais Dieu ne les laisse pas indifférent ! 
Tandis que St-Nic, ça a été vite clair, ils savent que ce n'est pas grâce à lui qu'année après année une petite surprise leur est offerte !

En tout cas, il est sain et saint de se questionner sur Jésus, ne laissez pas cette question de côté ! (maintenant que vous êtes fixés sur St-Nic)

'Vous me chercherez et vous me trouverez, parce que vous me chercherez de tout votre cœur. ' Jérémie 29:13

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su