Accéder au contenu principal

Premières fois

Chère Cunégonde,

Je t'écris déjà à nouveau car je veux t'annoncer des trucs de "ouf" que j'ai vécu cette semaine : quelques premières fois.

Cette semaine, je suis allée à l'université, pour la première fois. Manana 1ère m'a invitée à venir à un cours pour "voir comment c'est". Trop reconnaissante envers Manana 1ère d'avoir pu l'accompagner dans cette classe de plus de 150 élèves où j'étais clairement la maman de chacun, et la soeur très aînée de la maîtresse professeure. Le cours, qui traitait de la dépression, du suicide et des phobies étaient fort intéressant et j'y retournerais bien pour la suite. Mais bon. Oui, j'ai eu la chance de pouvoir accompagner Manana 1ère, mais avec deux restrictions de taille :
1. Interdit de prendre des notes sur son smartphone :
- Ahhhh, non, non, non, et si la prof croit que tu joues à Hay Day pour t'occuper ? La honte !
2. Au moment où, assise dans l'auditoire, je sors mon ordi portable, et quelque chose tombe par terre, Manana 1ère, sous le choc :
- Non !?!, tu n'as pas pris ta souris ??? Non, non, tu peux pas !!!
Je l'ai vite rangée. 
Bon. Le poids des générations s'est fait sentir. Heureusement que j'avais mon ordi pour me cacher derrière. 

Hier, j'ai tondu le gazon pour la première fois de l'année de ma vie. Oui ! Cela me choque moi-même ! Mais j'ai toujours eu quelques esclaves autour de moi pour le faire à ma place. Ou des jeunes avides de petits sous. Mon Nommamoi, occupé ailleurs dans le jardin, m'a enseigné la théorie, mais difficile pour moi d'enclencher le moteur. Pas de force dans le bras.  Il a dû venir quelques fois à ma rescousse.  Tenir la barre avec les doigts pour que le moteur ne s'arrête pas, tourner la tondeuse à la force de mes bras et de mon dos, tirer avec force et rapidement du bras droit  le "trucmuch" pour enclencher le moteur, soulever le sac plein de gazon pour le vider dans la poubelle verte... Tourner autour des petits pâquerettes et des primevères pour ne pas les tondre (oui, mon coeur ne pouvait pas)... Par chance,  nous avons un petit terrain, sans talus, ça limitait les efforts. Mais, ce matin, mes doigts, mes bras et mon dos sont en compote. Et même mes mollets. Mais pourquoi mes mollets ?
Bon. La vieillesse de mon corps se fait sentir. 

Avant-hier, nous étions au culte de Vendredi Saint. L'orateur a parlé de tout son coeur et avec verve des 7 paroles de Jésus sur La Croix. Quelles sont-elles ?

1. Père pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. (Luc 23.34)
2. Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. (Luc 23.43)
3. Jésus voyant sa mère, et auprès d'elle le disciple qu'il aimait, il dit à sa mère : "Femme, voici ton fils". Puis il dit au disciple: "Voici ta mère". (Jean 19.26-27)
4. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? (Matthieu 27 : 46)
5. J'ai soif (Jean 19:28)
6. Tout est accompli (Jean 19:30)
7. Père, je remets mon esprit entre tes mains (Luc 23 :46)
Un petit développement de ces 7 paroles ici.

A la fin, mon Nommamoi et moi-même ne pouvions retenir nos larmes. C'est la première fois qu'à un culte, tous les deux en même temps nous étions en pleurs !!! Chercher un mouchoir, se moucher, essuyer nos larmes (par chance, mon Nommamoi n'avait pas mis de mascara, le veinard).  Wouahhh, ce que le Seigneur a fait pour moi ! J'avais honte de tous mes agacements bien humains, de mon moi qui pleurniche pour rien. Pardon, Seigneur !

Voilà. Aujourd'hui, c'est Pâques. Nous nous souvenons que Jésus est ressuscité !!! C'est le temps du renouveau, des premières fois peut-être ! Chère Cunégonde, et si tu te posais sérieusement la question de la véracité de ce que ce Dieu d'amour à fait pour toi à la Croix ?

En attendant un petit mot de ta part, je te souhaite une jolie journée pascale ! Tu as déjà pensé organiser une chasse aux oeufs dans le train ? Oui ? Non ? Je sais, ça roule les oeufs, ce serait peut-être pas top, mais ils seraient cuits quand même...

A la revoyure, chère Cunégonde !

Sarah la mémé.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su