Accéder au contenu principal

On est fliqué !


Le temps me manque pour écrire un p'tit truc tout neuf pour mon blog. Du coup, je vous laisse ce texte que j'ai écrit pour "Le Lien Fraternel" mi-2011. A bientôt 😄

« Installer des caméras de surveillance dans une école privée c’est autorisé… mais cela ne plaît ni aux enseignants ni aux élèves… ils soutiennent que les vidéos sont utilisées pour les fliquer ». Voilà ce que je lis ce matin grâce à l’application d’un quotidien suisse sur mon IPhone, lors de mon p’tit café quotidien.
Puis, quelques minutes plus tard, lors de ma lecture biblique c’est ce verset qui me saute aux yeux, comme par hasarD : Malheur à ceux qui s’ingénient à cacher leurs desseins à l’Eternel  et dont les entreprises se font dans les ténèbres, à ceux qui disent : «  Qui peut nous voir ? Qui nous remarque ? » Esaïe 29 :15
Oui, par les temps qui courent, nous ne pouvons bientôt plus nous cacher ! On peut nous suivre à la trace grâce à notre téléphone portable (pratique, quand nous nous retrouvons sous une avalanche, mais pas très courant), on peut (presque) tout savoir de nous, simplement en écrivant notre nom sous « Google ». Et maintenant des caméras commencent à être installées dans les cours des écoles, dans les rues… et plus seulement dans les banques.
On est surveillés. De partout. N’importe qui peut savoir sur n’importe qui ce qu’il fait en bien (pas très intéressant) ou en mal (waouh, là, ça pourrait faire de supers sujets de discussion, accompagnés de regards outrés, d’exclamations choquées tout en se disant que nous, on est quand même pas si mal). Mais le revers de la médaille, c’est que nous aussi, nous devons surveiller nos faits et gestes. Mince alors.
Je me souviens d’il y a des années, plus d’une vingtaine à vrai dire (mais je n’aime pas trop compter ce genre de choses), j’ai travaillé dans une usine, où je devais plier des pièces en métal tout le jour. La même pièce, sans arrêt (fastoche !)… et je me rappelle qu’à un moment donné, la machine s’étant  déréglée, j’ai réalisé que je venais d’en faire des dizaines de mauvaises.  Etant ado, pas très bien dans ma peau, et très timide, je n’ai rien osé dire (bon, c’est peut-être une excuse, car il me semble qu’un truc de ce genre m’est arrivé plus récemment). Et voilà. J’sais pas ce qui s’est passé ensuite mais apparemment l’usine tourne toujours bien. Ouf, à ce moment là, pas de caméra de surveillance. Personne ne l’avait vu (et il n’y a rien sur internet…j’ai contrôlé).
Oui, nous sommes peut-être mal à l’aise, en sachant que tout un chacun peut tout connaître de nous, et lorsque nous apercevons une caméra (ou un radar !) nous surveillons nos gestes (ou notre vitesse : un p’tit coup  de frein au bon moment, et le tour est joué) !
Mais… nous oublions trop souvent que notre Dieu Saint, et qui exècre le mal nous voit 24h/24h, et que Lui, connaît même nos intentions cachées ! Impossible de lui cacher quoique ce soit, malgré tous nos efforts. Mais lui ne nous « flique » pas. Lui, se réjouit des belles et bonnes choses et souffre de voir le mal.
Du coup, j’me dis que si nous sommes OK devant Dieu (ce Dieu qui pardonne, et qui est Amour)… les caméras, internet et autres, ne devraient plus nous faire peur, non ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su