Accéder au contenu principal

Voix

J'ai décidé aujourd'hui de vous parler des voix de ma p'tite famille. 
Oui, des voix. 
Tous les 6, nous avons tous un caractère...mmmmhhhh, dirons-nous, fort. Oui. Fort. Pas forcément fort dans l'adversité, mais fort, genre pas forcément très malléable. Je pense qu'on penche (dites-le 10x à haute voix sans faute, chiche)  du côté du caractère dur plutôt que ramollo. Voilà. 
Mais pour les voix, là, il y a de toutes sortes ! Si si !
Je pense que là-dedans, on est tous fait différemment, hein.

Il y a la voix du père, grave, sonnante et trébuchante, (parfois trébuchante, oui) et qui arrive vite fait à se faire comprendre de sa descendance, qui se met alors rapidement au pas. Pratique et indispensable. Mais aussi la voix du père quand il fait des gags. Des gags qui ne font pas forcément rire les autres membres de la famille qui sont du genre blasés depuis. A part si c'est un gag sur les femmes du foyer, là, tout à coup, 2 membres supplémentaires se mettent de son côté. Heureusement, nous sommes kifkiffes. 3 filles, 3 gars. 3 contre 3 donc. (Là, j'ai "droit" une p'tite pensée pour celles qui sont en minorité féminine... Courage. Ça peut être dur). La voix du père, qu'on préfère tous entendre parler, crier, hurler que chanter. Ben oui (on peut pas être parfait, hein). La voix du papa aussi qui fait répéter les devoirs aux enfants, particulièrement les maths, la géo et l'allemand. J'aime.
La mienne. Ben. Voilà. Pffff. La mienne, qui donne des ordres, cause de tout et de rien et il arrive.. qu'on ne prenne pas compte de ce que je dis. Les enfants surtout. Cela leur coule par dessus. Surtout si c'est des ordres. Ordres il y a parfois. Parfois ils écoutent. Quand même. Mais mon homme fait des efforts pour être attentif. Lui. Je le sens, je le vois. Même si c'est dur. Même si ça ne le passionne pas mais pas du tout, entre autre parce que c'est répétitif. Mais comme ça je suis presque sûre qu'il s'en souviendra ! Bref, ma voix, quel que soit le ton, n'est pas forcément très écoutée. A moins qu'on soit en pleine guerre des sexes dans la famille et que j'ai de supers arguments contre mes 3 mecs (en général, c'est eux qui commencent la guéguerre, hein). A moins que je réponde à leur question : "Il y a quoi à manger aujourd'hui ?" ou "Qu'est-ce qu'on mangera dans 3 jours au repas du soir ?". En fait, je ne réponds pas à la 2e question, car c'est mon dernier sujet de préoccupation, mais pas pour mes hommes. Les gènes, encore les gènes.
Celle de mon aînée. Qui cause, cause, des aléas de sa vie, de ses pensées, de ses prises de tête,  de ses rêves. Là, je suis reconnaissante. Elle nous parle. C'est un cadeau. Une voix plus haute perchée quand elle se fâche contre le chat qui l'a de nouveau réveillée parce qu'il a encore faim. Ce chat qu'elle a depuis l'âge de 5 ans, mais qui devient sénile. On pense. (il ne se souvient jamais qu'il vient de manger, et réclame sans arrêt.... eehhh, ça me rappelle quelqu'un). Voix utile aussi pour parler des heures au téléphone. Ben tiens.
Celle de Simon. Une nouvelle voix. Qui résonne. Fort. Même s'il chuchote. Grave la voix. Qui nous réveille, qui fait trembler les murs de notre maison. Même s'il chuchote je répète. Fou. Je viens juste de m'habituer à sa présence. Avant, à chaque fois, je me demandais en tremblant qui pouvait être cet inconnu que j'entendais. Mais c'est fiston, là. Celui que je viens d'accoucher, là. Hier. Voix grave qu'on ne peut qu'écouter, vu qu'elle couvre toutes les autres, quand fiston nous partage ces rêves de prochains achats onéreux, ou de ces superbes figures qu'il a faites en trottinette, vélo, unihockey....
Celle d'Ema. Le contraire de son grand frère. Voix douce. Calme. Timide. Impossible de parler fort. On doit tendre l'oreille. Les profs doivent tendre l'oreille. En sa présence, tous tendent l'oreille. A table, elle demande 4x qu'on lui passe quelque chose, on a toujours rien entendu. Pour finir elle lève la main. Ma pauvre chouminette. Une voix douce, mais douce... mais qui peut s'animer lorsqu'elle nous parle de choses qui la passionnent !
Et la voix de Nathan. Mon p'tit der. La voix d'un enfant. Encore. Ouf. Oui, la voix de celui qui sursaute et me repousse au moindre de mes effleurements à moi sur lui devant témoin depuis ce printemps. Des cris, des disputes, des discussions, des demandes. La voix d'un enfant-type. Mais jusqu'à quand ?
Voilà. Ce fut une petite description succincte, 
rapide et fortement condensée si ce n'est brève,
des voix des membres de ma famille...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su