Accéder au contenu principal

Un bouquin : Vous avez dit oui à quoi ?

J'ai lu un bouquin très chouette dernièrement sur un sujet qui intéresse bien du monde... le mariage !

Le voici : 

Pour vous en mettre l'eau à la bouche, en voici quelques extraits :

  • Un mariage basé sur le romantisme s'attache à un mensonge idéalisé  (l'amour passion) et rompt ensuite avec la réalité, dès qu'elle apparaît. Un mariage basé sur Jésus-Christ nous invite à rompre avec le mensonge (l'image idéalisée de notre conjoint) pour épouser la réalité (deux individus pécheurs qui luttent pour préserver un engagement à vie). Le défi n'est pas de continuer à aimer la personne que nous pensions avoir épousée, mais d'aimer la personne que nous avons réellement épousée.
  • Quand nous comprenons que les êtres humains ne pourront jamais nous apporter tout l'amour dont nous avons envie et besoin, le mariage est là pour nous rappeler notre besoin de Dieu.
  • Le christianisme ne nous ordonne pas de rechercher la bonne personne, il nous demande de le devenir.
  • Le mariage limite la quantité de ce que nous pouvons accomplir, mais il augmente notre potentiel de transformation intérieure.
  • Si de nombreux mariages se soldent par un divorce, c'est peut-être en grande partie parce que l'un des partenaires, sinon les deux, fuyait au moins autant la révélation de ses propres faiblesses que celles de son conjoint. Les couples échouent généralement par manque de repentance bien plus que par manque d'amour. Le péché, les mauvaises dispositions de coeur et les manquements que l'on n'a pas osé regarder en face, tout ceci sape lentement la relation. Les grandes promesses faites du temps de la passion sont attaquées et finissent par se briser.
  • Le mariage est l'une des dimensions les plus altruistes dans lesquelles un chrétien peut entrer. Nous mourrons à nos attentes, nos exigences et nos craintes. Nous ressuscitons pour les compromis, le service et le courage.
  • Comment un mari ou une femme peut-il utiliser son temps ou son argent, non pour manipuler ou dominer l'autre, mais pour le servir ? En appréciant le conjoint et en cherchant à le comprendre, en s'oubliant soi-même et en refusant de supposer que son propre travail, son temps et ses besoins ressentis sont plus importants que tout.
  • Ne soyons pas naïf au point de penser que le mariage serait un havre de paix protégé des effets de la chute... les luttes les plus intenses de la vie auront lieu au sein de la relation prioritairement affectée par la Chute : le mariage.
  • Maris, vous êtes mariés à une femme déchue dans un monde déchu. Femmes, vous êtes mariées à un homme pécheur dans un monde pécheur. Il ne fait aucun doute que votre conjoint péchera contre vous, vous décevra, et aura des limites physiologiques qui seront pour vous sources de frustration et de tristesse. Votre mari peut rentrer à la maison plein de bonnes intentions et se mettre en colère malgré tout. Votre femme peut être remplie de désir mais n'avoir plus d'énergie.
  • Jamais vous ne trouverez de conjoint qui ne soit affecté d'une manière ou d'une autre par la réalité de la Chute. Si vous ne parvenez pas à respecter ce conjoint parce qu'il est sujet à certaines faiblesses, vous ne pourrez jamais respecter aucun conjoint.

Voili ! J'ai aimé cette façon de voir un peu différente de beaucoup de bouquins que j'ai pu lire sur le sujet ! Je vous conseille donc expressément de le lire en entier si vous ne vivez pas un conte de fée constant dans votre couple ! ☺

A bientôt !

Commentaires

Il faut que je revienne plus longuement (avec plus de temps devant moi) pour litre ton billet tranquillement et en étant concentrée car... si tu savais comme ce sujet est au centre de notre vie actuellement ! Je ne crois pas t'en avoir parlé mais je sais (et je sens) que je pourrais sans problème... En MP comme on dit (mode privé !). Mai avant, je veux revenir lire ton article. Ce que j'ai pu parcourir me parle déjà beaucoup, comme par exemple "accepter que son conjoint ne puisse pas nous apporter tout le bonheur ni tout l'amour dont nous rêvons et avons besoin ; Dieu seul le peut"... En tout cas, je note le nom du livre ! Merci pour ce partage, je t'embrasse, Marie-Jo

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su