Accéder au contenu principal

Mon p'tit der devient (trop) long.

14 ans et demi.

Les pieds s'allongent.
Les bras s'allongent.
Les jambes s'allongent.
Mon tout petit est tout en longueur.
La voix est devenue grave.
L'ombre d'une future superbe moustache est apparue.
L'ombre a été déjà rasée.
Elle revient, plus broussailleuse.
Mon tout petit s'en est allé...

C'est fini.
D'être confondu pour sa soeur ou sa maman au téléphone.
C'est fini, l'époque où on lui disait : "Salut, je peux parler à ta maman ?".
Maintenant c'est : "Bonjour monsieur, votre femme est là ?"
C'est fini.

Terminée.
La difficile et trop longue période pour lui où c'était le p'tit. Toujours le p'tit.
Mon p'tit chou. Mon bout'd'chou. Mon choupinet d'amour.
Il rêvait d'avoir un p'tit frère. Pour ne plus être le p'tit.
Il n'a pas eu ce petit frère. Il est resté le p'tit.
Jusqu'à il y a peu.
Terminée.

Rayonnant.
Qu'il est en nous racontant que quelqu'un, étonné, s'est exclamé  :
- Mais je croyais que tu avais 16 ans ?!?
Qu'il est quand il nous raconte que quelqu'un lui a demandé :
- Vous êtes dans la construction ?
Rayonnant.

Dépassées, ses soeurs.
En quelques mois, il n'a plus eu besoin de lever les yeux pour parler à Manana 2e. Maintenant, il les baisse. Il se réjouit de revoir Manana 1ère vivant au loin pour montrer son corps tout en longueur.
Reste à dépasser maman. C'est peut-être déjà fait. Mais maman que je suis rechigne un peu à mesurer le presque homme. Parce que, bon, quelque part, ça reste mon petit, hein. C'est lui le dernier qu'est né dans la famille. C'est lui mon p'tit der. Et comme les autres, il vient de quitter mon ventre. Mais pas mes tripes.
Dépassées, ses soeurs.

Sa garde-"robe" complètement renouvelée. Il y a 6 mois.
Maintenant, quand il met ses habits presque neufs, on aperçoit les chevilles qui se "poilisent", les avant-bras aux grosses veines, le nombril au milieu de pectoraux musclés  (surtout quand il lève les bras, fier comme un coq pour bien me montrer comme il a grandi). Et les chaussettes recouvrent à moitié ses petits petons que je ne peux plus embrassouiller depuis quelques années tout de même, sous peine de nausées subites et incontrôlables. Juste un orteil ou deux entrent dans ses chaussures. C'est tout.
Bon.
Garde-"robe" à renouveler. A nouveau.

Son caractère aussi a muté. Il se sent grand.
Il prend de l'assurance.
Il prend son indépendance.
Il ne me demande plus l'autorisation mais m'averti d'un état de fait :
- Maman, je pars cet après-midi !
- Vous saurez, hein, je ne serai pas là samedi !
- Je vais au ciné avec des potes ce soir !
Euhhhhhh.
- Stop, mon fils. C'est pas si simple. Tu vas faire quoi ? Et avec qui ? Comment ? Où ? A quelle heure ? Et tu as des sous pour ça ? Et non, ce soir ça ne va pas tu as quelque chose d'autre il me semble ?
Son caractère a changé, il se trouve grand.

Mon p'tit s'en est allé.
Bonjour mon petit homme. Presque fini en dehors. Encore à grandir en dedans.
Les graines sont plantées. Reste à les regarder pousser. Et à tutoriser en cas de besoin.

Mon job de maman n'est pas encore tout à fait terminé.


PS : Pour vous, en exclusivité, j'ai mesuré mon petiot. Je le regarde encore de haut. Reste 2 cm. Ouf.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su