Accéder au contenu principal

Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir me mettre ?

Voilà voilà. C'est l'printemps. Et c'est dimanche. Enfin, non, pas aujourd'hui, mais imaginons que c'est dimanche. Dimanche passé par exemple. Il fait super beau. Ils annoncent du chaud. J'ai même une bonne demi-heure d'avance et de caaaaaaalme avant de partir au culte (où tout le reste de la famille y est déjà pour des répétitions). Je peux donc réfléchir à cette question existentielle : qu'est-ce que je vais bien pouvoir me mettre ? Je suis zen. J'ai l'temps. Chouette.
Voilà que tout l'hiver, j'ai mis des jeans. La semaine, comme le dimanche. Un jour par semaine, j'essaie d'endimancher tout ça  en mettant un accessoire en plus : collier ou foulard. C'est tout. Je m'habille en général plutôt "sport", donc c'est exceptionnel que je me retrouve en robe et bas (que c'est désagréable en plus ces machins qui démangent, j'comprends qu'les hommes n'en mettent pas... oui ? Bon ! J'préfère aussi en fait... rien que d'imaginer mon homme... euhhhhhhh. BREF).
Et jamais, jamais, j'ai mis des talons. J'aurais l'air d'une cruche, d'une vraie. De cruche. Vous avez déjà vu une cruche en talons vous ? En fait ? 
Bref, vous me verriez dans le prochain vidéo-gag : 
1. même sans marcher, je ne tiendrais pas en équilibre, les gens croiraient en me voyant que je suis sur le toit d'une voiture de course de rallye sur les routes jurassiennes lors du sprint (?) final...  (si, si, je le sais, j'ai une fois essayé des hauts talons dans un magasin de chaussures avec mon ado de fille)
2. j'aurais l'air d'un échassier dès que je commencerais à me déplacer. Même si je m'y mets avec beaucoup de conviction. Très vite, je ferais office de paillasson ou je me retrouverais aux urgences avec la foulure du siècle ! Au moins.
Donc, un article à talon, j'ai pas. Impossible. 
Mais. J'ai une paire de chaussures un peu plus classique à mettre avec des jupes d'été en... jeans, ou des bottes à mettre en hiver et entre-saisons avec des jeans, et éventuellement, si j'ai assez d'énergie et que j'ai ma p'tite crise masochiste de l'année, avec une robe et des bas (ça m'est arrivé une fois cette hiver, et ma maman a réussi à renverser sur ma robe son jus de tomates... mais non, je ne t'en veux plus, va).
Bref, le dimanche, j'essaie de faire un effort. Et ce dernier dimanche tout particulièrement. Premier dimanche à la météo printanière. Oui, dimanche, je le répète au cas où vous ne savez pas de quel jour je parle. On n'sait jamais. Donc c'était dimanche. Avant d'aller au culte où j'aime aller. Si si c'est vrai.
Grande décision prise avec conviction ce matin-là : "Allez, à bas les jeans pour cette fois ! J'adooooore mon pantalon-sarouel noir, je mets ça." Je suis assez contente du résultat et réalise tout à coup que je dois porter des tongs avec ça.... et je n'en ai plus, ils ont fini leur vie cette année en Afrique. En plus, avec 10°C à cette heure-ci, même si j'en avais, je me gèlerais les orteils. Frileuse que je suis. Moi.
Si mes enfants avaient ça sur leur lit...
Donc, je le retire avec regret... Jupe, pantalon, pull, t-shirt, je sors les choses de mon armoire les unes après les autres, les enfile, me regarde dans la glace avec une moue, j'vous dis pas. J'essaie autre chose, et recommence de plus belle : sortir, enlever, enfiler, miroir, secouage de tête négatif, bouche à l'envers, fumée qui sort des oreilles et du nez, enlever, réflexion, sortir.... et sur mon lit s'entassent mes vêtements, un vrai fouillis. Comme dans la partie de mon cerveau faite pour ça. 
Après 20 minutes d'efforts intensifs, cérébral et physique (j'vous dis pas les mouvements qu'on doit faire pour essayer tout ça, pour moi qui ne suis pas sportive...), je commence d'être réellement désespérée... 
Je n'ai RIEN, RIEN à me METTRE !!!
  (va donc faire un tour chez.... vous vous souvenez d'la pub ? Les vieilles comme moi peut-être ? Mais ça résout pas mon problème présent) 
PFFFFFFF ! 
Bon. Le temps presse, je suis en retard. Plus l'temps. Je mettrai ce jeans, ce t-shirt, et ces p'tits souliers.  Encore le choix de la veste (que j'ai très mal choisie, car j'ai eu trop chaud avec, ça j'vous dis, surtout que j'ai dû marcher trèèèèès vite pour arriver à l'heure)
Tout en m'habillant en 4e vitesse, je note tout ce qu'il me manque pour chaque tenue : soit une paire de tong, soit un p'tit haut, soit une robe avec manches à mettre sur des leggins... 
Alors me revoilà, comme chaque dimanche... en jeans. J'ai même pas eu le temps d'accessoiriser tout ça.
Même pas eu le temps de ranger le tas d'habits sur notre lit. Noirs et gris les habits. J'ai eu ma période brune-beige-kaki. Maintenant j'ai changé. Mais toujours avec une pointe d'orange quelque part : bracelet, montre, bague. Ouais, j'sais pas pourquoi j'vous dis ça. Pour vous convaincre que j'fais un effort ?
Désespérée, que je suis. Comment elles font celles qui sont toujours tirées à quatre épingles ? Toute chou ? Chaque jour autre chose de superbe ? Moi, chaque fois je retombe dans les mêmes couleurs... les mêmes matières... tout ce qui est confortable, où je suis à l'aise dedans... RE-PFFFFFFF.
Avec un leggins, ça devrait faire l'affaire !
Pas d'froufrous pour moi, j'ai l'air euhhh... bizarre avec. Comment vous expliquer. Un peu comme si vous voyez un chat à plumes. Oui, c'est ça. Y a un truc qui cloche fortement quoi.
Avec tout ça, j'ai dû retenir un cri en arrivant à l'église, car j'ai pas contrôlé le look de mon aîné de fils que j'aime tant, et qui a mis des shorts à carreaux avec une chemise à carreaux... Pas les mêmes, les carreaux. Et c'est justement le jour où mon fils chante au micro !!!
ARGGGGHHHHH ! Bon. On n'm'y reprendra plus. Enfin. J'espère.
Cette semaine j'ai acheté d'urgence 2-3 trucs. Avec peine, et sans grande conviction. Pour que je mette moins de temps le prochain dimanche, que je puisse aussi me concentrer sur l'habillement de mes enfants. Théoriquement je devrais être ok pour cette saison. Théoriquement.
Il me manque encore un jeans. Tiens. J'oubliais.
Si quelqu'un peut m'aider : tien, ça s'écrit avec rien, un t, ou un s à la fin???

Commentaires

Allison a dit…
Quel horreur, ces moments là m'arrivent aussi ! C'est terrible - et le temps passe - et rien ne va ! Maintenant je sais qu'au moins je ne suis pas la suele!! :)
Evi a dit…
Eh, attendez-moi ! Je fais partie de votre catégorie :D:D:D
Le problème c'est qu'il n'y a pas chaque fois une gentille personne qui te dis que tu es belle. Bon alors je te le dis : Tu es belle, toute chou et toujours habillée parfaitement coool, comme ça me plaît ! Mais alors pourquoi je ne porte pas les mêmes habits que toi ????? Va savoir, c'est à rien n'y comprendre! Et si on échangeait nos armoires ;)? Ah, l'espèce féminine... qui pourra la comprendre ?
Bon dimanche quand même et pour info il fera moins chaud que dimanche passé :D:D

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su