Accéder au contenu principal

L'expérience ACA (Avant-Coiffeur-Après)

Comme tous les matins, je me lève (mais oui, ça m'arrive !). 
Puis j'me réveille. D'un coup.
(oui oui, je me réveille après m'être levée, c'est juste)
 Ca c'est l'résumé.  
Donc maintenant en détail : il est 6h22. Je sors de mon lit bien douillet à grand peine, après le doux tintement  la sonnerie brutale du réveil qui vient de me sortir du pays des songes. Beaux les songes. Disons uhmmmm, bien plus beaux que ce que j'aperçus quelques minutes plus tard à la salle de bain quand je réussis,  après maints efforts, à soulever mes lourdes paupières (qui décidément n'ont pas été très coopératives ce matin-là) : ma tête dans le miroir.
Au premier abord, j'ai cru que mon doux rêve c'était transformé en cauchemar, jusqu'à ce que je réalise subitement que non, je devais être réveillée vu que mes oreilles vibraient encore du son anesthésiant insupportable de mon réveil. Bref, apparemment, ce reflet, là, devant, c'était MOI. 
Une douche froide ne m'aurait pas fait meilleur effet.
Bon, je prends mes mains et avec elles, je me donne quelques coups de doigts dans les cheveux mais ce n'est pas très efficace. C'est sûr, y a urgence. Mes ch'veux ont dû pousser subitement de quelques centimètres cette nuit, je ne sais par quelle magie.  Comme ça, d'un jour à l'autre. Sans avertir. Peux plus rien faire moi. En y réfléchissant un peu, ça doit faire quasi 3 mois que je suis allée chez la coiffeuse. Presque normal donc.
Bref, mon programme ce matin, à part de limiter les dégâts avec force gel et spray,  c'est, vous l'avez bien deviné, donner un p'tit coup d'fil à ma coiffeuse géniale, qui va remettre tout ça en ordre avec ses doigts de fées...

Trop géniale, ma coupeuse de tête ch'veux car, peut-être grâce à ma voix angoissée, je ne sais, elle me fixe déjà un rendez-vous pour le lendemain ! Elle a tout compris. Merci.
Je suis ravie. Mais c'est un p'tit stress tout d'même. 
Top chrono. Moins de 24h, pour trouver ma nouvelle tête quelque part. 
Couleur de ch'veux, ok, mais laquelle ?  Coupe, j'aimerais un peu changer mais quoi ? Mèches, pas mèche ?
Recherches sur internet. Recherches dans mes vieux magazines. Priorité de la journée. Puis je me retrouve avec une dizaine de possibilités. Pfffff.
Mais toutes ont un point commun : foufou, pas frisé et pas blond platine ! C'est d'jà ça. N'est-ce pas.


Il faut que je trouve LA coupe, MA coupe, celle qui a le X-Factor ! (Vous connaissez X-Factor ? Cette émission de téléréalité où des jurés doivent trouver L'artiste, LE meilleur, celui qui a LE X-Factor ? Ben moi, je les comprends maintenant, eux qui doivent choisir l'élu, après de monstres casse-têtes. Eliminer ceux qui leur plaisent mais qui ne conviennent pas etc. Ben je vis la même chose à cet instant. Pour ma coupe de ch'veux.  P'tit moment de compassion terminé.) Et j'vous dis pas, c'est pas d'la tarte. C'est un peu aussi comme au resto, quand je n'arrive pas à me décider pour tel ou tel menu, et que je d'mande conseil à gauche, à droite... mais là, personne pour m'aider. C'est duuuuuuuur !!!!

Mon homme ayant appris que j'irai me relooker, me dit à haute voix (pas très fin, mais bon !) :"Ouhhhh là, il ne faudra pas que j'oublie que tu vas chez le coiffeur..." !!! Ca, il l'a bien dit.  Car une petite remarque sympa et positive, pleine d'admiration devant sa femme si merveilleusement belle à ses yeux, avec sa nouvelle coiffure trop top fait réellement un bien fou à nous moitié de l'humanité sensible à ces choses-là n'est-ce pas. Tandis que ne rien voir.... ça risque plutôt d'assez mal passer. Moui. Ce serait pas un super point pour lui quoi. Bref, mon homme se sent tout à coup mis sous pression... comme s'il n'en avait pas assez avec son boulot. D'la pression. Pourtant, je lui ai simplement dit que j'allais chez la coiffeuse. C'est fou.

Me voilà donc le lendemain, avec mes photos imprimées de mannequins superbement "photoschopés" (ça s'écrit comment struc ?) et peignés dans mon Freitag (c'est mon sac à main, au cas où)... assise chez ma coiffeuse, en train de regarder dans d'autres bouquins un choix de coiffures, de couleurs, etc.
Wouahhhh, je tombe en pâmoison devant une coupe superbe. C'est elle ! Elle l'a ! LE X-Factor !  Carré plongeant, fou fou. Et blond. Mais après réflexion, très très très rapidement faite disons, je choisis un brun foncé avec reflets prune. Et pas de mèches. Cela m'énerve tout d'même de rester assise au moins une demi-heure de plus pour ça, et de vider aussi un peu plus mon porte-monnaie. N'est-ce pas.
Voilà, bla-bla sympa avec ma coiffeuse, décision, bla-bla, couleur, découpage  coupe, bla-bla, déplaçage, lavage, massage... de retour sur ma chaise, les ch'veux reluisant de propreté , la peau du crâne et le cerveau tout endormi par le  massage, je me sens euhhh... ben, splasch, flagada, glauque, décontractée, déconnectée dirais-je de mon cerveau.
Moussage, séchage, hein ? bla-bla, corrigeage, blabla, gelage, et sprayage- ooohhh ! bla-bla ? Me voilà toute neuve ! C'est moi ça ?
Moui, là, il faut tout d'même que j'm'y fasse ! Disons que la couleur que j'ai choisie est TRÈS foncée, quasi noire... je me sens toute pâlotte là-d'ssous...
Miroir  pour voir l'arrière. La coupe, géniale. J'aime. Au final, je suis très contente. Mais ça change !
J'aime changer de tête, j'aime savoir pourquoi j'ai payé le coiffeur, mais j'aimerais que personne ne voie que j'ai changé de coiffure.... oui, allez savoir pourquoi. J'aimerais rester incognito... et là, je sens que c'est raté !!!
Voilà voilà.
Retour à la maison. Je fais le dîner. Les enfants rentrent de l'école. Premiers contacts avec ma famille. Suspense.
Une : - "Ehhhhhh maman !!! Tu as fait des ch'veux roses ????" (mais non, c'est des reflets prunes !)
Une autre, sérieuse : - "Ehhhh, c'est des reflets roses ou violets ?" (arggggghhhhh !)
Un avec un p'tit sourire en coin : - "Ehhhhhh m'man !!!! T'as la même coupe que Philomène(bon, c'était pas un compliment, fais exprès j'crois en plus)...
Tiens, pour une fois personne me dit la phrase type : "Ben, t'étais mieux avant". Fort rare ! Positif ?
Et le dernier : - Ah ouais, pas mal !!! Euhhhh.... attends... (là, il me regarde avec concentration)... tu as l'air... uhhhhhmmm... d'une GOTHIQUE !!
ARGHHHHHHHHHHH !!!!
Bon, je reçois un SMS de mon homme (je suis sûre qu'il se répétait tout l'matin comme une litanie : ma femme est allée chez le coiffeur-ma femme est allée chez le coiffeur- ma femme...) :
 - "Comment la coupe ?"
SMS de moi : - "Pas d'risque, tu ne vas pas oublier que je suis allée chez le coiffeur, ton-fiston-à-toi-pas-l'mien-même-si-c'est-quand-même-moi-qui-l'ai-couvé m'a dit que j'ai l'air d'une gothique".
J'en reviens pas. Une gothique, c'est pas vrai, j'ai l'air d'une gothique ??? C'est pas vrai ou bien ? Bon, j'ai rarement vu une gothique avec les ch'veux roses. Moi. Ni violet. Je me force à me consoler avec ça.
Et le soir, dernier verdict, mon homme rentre à la maison, le regard inquiet angoissé... Puis j'y vois un soulagement. Ouf. Cela à même l'air de lui plaire, en plus il me le dit. Ouf. 3 mois de répit.
Le p'tit mot d'la fin : 
J'ai raconté en rigolant à une connaissance de quoi mon fils trouvait que j'avais l'air....
 et elle m'a répondu tout sérieusement : -
"Ahhh oui, j'aurais pas pensé... mais maintenant qu'tu l'dis... "
Bon.

Commentaires

Allison a dit…
Eh bien... je viens de dire à mon mari qu'il devrait absolument lire le récit de Sara aujourd'hui... le pauvre... il en souffre! :D

J'étais allé le jour après toi, et lors de mon arrivée, ma grande me dit: "C'est noir rayé, maman... pourvu qu'ils se délavent rapidement tes mêches!"

aïe aïe aïe
Evalor a dit…
J ai bien aime !




"elles ont le beau rôle les femmes, il leur suffit d aller chez le coiffeur pour tester leur entourage!," parole de ton père
Allison a dit…
Misère... Evalor a raison ! Sommes-nous folles des femmes? :D
Evi a dit…
Je croyais que nous sommes toutes des "originales", mais je constate que dans beaucoup de domaines nous sommes jumelles!
Dire que la séance chez le coiffeur devrait être un moment de détente absolu. Et bien, la réalité est que juste avant et juste après, nous, les dames, sommes super stressées :D:D C'est grave docteur ?

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su