Accéder au contenu principal

Comme prévu

 
Comme prévu, dimanche, au petit matin dans la nuit, nous sommes partis sur les routes enneigées en direction de l'aéroport, pour y arriver à l'heure... prévue.
Et notre programme rôdé... a commencé à "foirer". Plutôt bien même.

Petit extrait de notre voyage :
1er jour :
12h d'attente dans l'aéroport helvétique, 3 enregistrements de nos plus de 130 kg de bagages, pour 3 vols différents... dont 2 annulés, et 1 où nous étions en liste d'attente. Pas trop d'espoir qu'on nous avait donné, la liste était longue. On se voyait déjà rentrer à la maison ce soir-là. On en avait pas envie. Puis enfin, place dans un vol à 21h30, mais sur Orly, et non sur Charles de Gaule (ne faisons pas les difficiles !). Vieux, l'avion. Bruit, tremble de partout. Première fois que j'étais aussi peu rassurée. Arrivés à Paris, nous avons cherché la neige... ça aussi c'était pas prévu.Il y avait bien quelques petits tas par ci par là d'une dizaine de cm. Mais à part ça...?!!
Vers minuit, après une course effrénée dans une navette folle (nous nous attendions presque à décoller !) sur les routes givrées(on a attaché notre ceinture, sans qu'on nous le dise !)  dont le "pilote", givré (!) lui aussi, freinait juste avant les radars , chargés de plus de 200 kg de bagages, nous sommes arrivés dans l'aéroport prévu à la base. Soulagement.
Puis, nous avons cherché un endroit, dans ce lieu plein de courants d'air, pour reposer nos corps fatigués d'avoir attendu et espéré toute la journée, car bien sûr, notre correspondance pour l'Afrique, partie 3h après l'heure prévue, était déjà bien loin de ces soucis glacés. Mais toutes les places intéressantes(bancs et coins abrités), étaient déjà squattées.
Là, un ange (!), s'est approché de nous, et nous a dit discrètement de le suivre... car les familles, paumées comme nous, avaient droit à un super endroit pour dormir. Nous nous sommes attendus pendant quelques minutes à aller à l'hôtel(que nous savions pourtant pleins à ras bord) ... Je m'imaginais déjà une bonne douche, un bon lit et du chaud.  Jusqu'à ce que nous nous retrouvions au bout de l'aéroport dans une salle sans courants d'air, tapissée où nous avons reçu couverture, matelas de sol, une bouteille d'eau et 2 biscuits chacun. Presque sous l'oeil d'une caméra de la TV. Reconnaissants que nous étions (qu'ils nous avaient pas filmé entre autre). 15 minutes avant nous n'arrivions pas à nous imaginer dormir sur le sol glacé et pas vraiment propre de l'aéroport. Et c'est entourés d'une bonne centaine de personnes, de toutes couleurs, de toute cultures, ronfleurs ou non, bébés perturbés et l'exprimant très fort, que nous nous sommes mis en position horizontale, barricadés derrière nos bagages. Ema s'est très vite endormie. Nathan a difficilement trouvé le sommeil, Simon a dormi à même le tapis (son matelas n'était plus là au matin), Salomé a fait nuit blanche, ma moitié et moi avons dormi 3h à peine... et pas d'une traite.
2e jour : réveillés vers 6h,courbaturés et pas reposés, nous avons pu admirer la tempête de neige se déroulant là, sous nos yeux, à travers les fenêtres. Moui. Au lieu de nous retrouver les pieds dans le sable chaud. Difficile de se trouver à manger. Les fils y sont longues. Mais on a le temps. C'est le 2e jour que nous mangeons petits pains en chocolat, chips ou autre. Nous qui n'avions RIEN mais vraiment RIEN pris à grignoter. Croyant être nourris dans l'avion. Encore faut-il y être  ! Mon homme était sur la liste d'attente pour le vol vers l'autre continent. Juste pour lui, il n'y avait pas de place. Il fallait confirmer encore nos billets pour ce changement. il a réussi à confirmer notre vol en "zappant" la fil d'attente de plusieurs heures devant Air France (certains avaient attendu plus de 6h la veille !!!). Il a juste posé la question à un autre ange, n'étant pas sûr s'il devait vraiment confirmer. Et il a dû le suivre directement pour le faire. Et ouf, il y avait assez de place pour lui sur ce vol. C'est vers 13h seulement, que nous avons eu confirmation que l'avion partirait vraiment ce jour-là (mais jusqu'à la dernière minute, nous en avons douté !). Après une quinzaine d'heures à tirer nos 200 kg de bagages, nous avons pu enfin les enregistrer. Et être allégé de 130 kg. J'vous promets que cette cure d'amaigrissement expresse nous a fait du bien.
Vol prévu à 16h15. Repoussé à 18h15. Dégivrage de l'avion (pas du pilote, c'était celui de la navette qui était givré, pas celui de l'avion). Décollage 18h45. Difficile décollage, sur ces pistes enneigées, d'après les pilotes qui en ont parlé à mes 3 plus jeunes veinards qui ont été invités dans le cockpit.
Après un bon repas chaud que j'ai dévoré, le film que j'aurais voulu voir, nous sommes tombés... au pays des rêves. Mon homme a enfin senti la fatigue... jusque là, l'adrénaline le maintenait.
Et nos enfants ont été FORMIDABLES !!!! IMPRESSIONNANTS de patience ! Comme je ne l'aurais jamais prévu ! Le plus dur a été les dernières heures avant l'enregistrement de nos bagages... C'est moi qui n'en pouvait plus. Une deuxième nuit comme ça, non. Une 3e journée d'attente ? Non merci. Démoralisée que j'étais. Ema aussi, peur de ne pouvoir voir son pays d'origine.
Et MOI, qui avait tellement soucis des aléas de la vie en terre africaine ! L'aventure a commencé bien avant ! Comme quoi, la vie ne se déroule jamais comme prévu ! Et que nos soucis ne servent à rien (bon, je le savais déjà bien avant !). Super expérience que ça a été, et je suis super fière de ma progéniture.
Et je ne suis pas triste d'avoir quitté la neige, tiens !

Commentaires

evalor a dit…
Eh bien!! Merci pour les détails, super!! Enfin vous êtes au chaud, les pieds dans le sable!! Toute bonne journée dans la famille d'Ema. Bisous pluvieux de Suisse.
Allison a dit…
Nous avons pensé à vous tout le long de votre voyage, avec les informations "téléjournale" d'Emily. "Ils attendent à Paris... faute à la neige... encore 4 heures..." !

Bon séjour à tous! Vous l'avez mérité!

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su