Accéder au contenu principal

Quand même, j'y suis allée un peu fort...

... alors je me suis dit qu'il faut que j'écrive un truc pour faire pencher la balance de l'autre côté, ou plutôt que je rééquilibre la chose. Moui, c'est mieux. Quand même. N'exagérons rien.
Vous vous souvenez, il y a une semaine, j'analysais de toutes mes forces mentales les relations de mes hommes  (petit rappel : un est mon mari, deux sont mes fils) avec... les tubes de pâte dentifrice entre autres ici. Je ne m'étalerai pas à nouveau sur cette brosse à dent, euhhh, sur le sujet. Je voulais juste parler de... mmmhhhh, moi et mes p'tits couacs de ce mois pour bien montrer que dans notre famille, il n'y en a pas qu'une partie qui a des défauts... Le sexe dit "faible" aussi. Un peu. C'est dur à entendre. Je sais. Avec moi, il y a quelques matières pour mon homme à s'énerver, ou, du moins à se poser aussi quelques questions sur mon fonctionnement bizarroïde à ses yeux (pour moi, ça va je vis avec moi-même depuis quelques dizaines d'années. Quoique).
Outre le fait que parfois je ne retrouve pas ma Citroën dans un parking, que j'essaie d'ouvrir la mauvaise voiture, qu'il m'est arrivé de ranger ma patte à poussière dans le frigo (ma grand-mère c'était son duvet, donc, ça doit être génétique mais ça s'améliore d'une génération à l'autre), que je ne reconnais pas les gens dans leur voiture (elles ont toutes 4 roues, et font "broum" qu'est-ce que vous voulez ?), que je ne sais pas forcément où est le nord (en face du sud) - parfois en voyage j'ai l'impression que mon mari va complètement dans la mauvaise direction (mais ce n'est qu'une impression, mon mari je l'ai eu avec un GPS intégré avant que ça sorte dans les mags) -, outre le fait que je ne sais pas trop où sont certains pays et quelles en sont leurs capitales (bon, franchement, ça sert à quoi de savoir ça ? c'est pas ça qui aide pour presser des tubes en tout cas), outre le fait ben... que j'oublie un peu trop rapidement les noms des gens  que je ne vois pas régulièrement (ça c'est franchement un handicap, j'vous dis pas)... Bref, outre tout ça et plein d'autres choses que je tairai pour le moment, j'ai fait quelques gaffes ces deux dernières semaines.
CREVAGE et PLIAGE ! Ben oui. Vous avez tout compris ? Super ! 
Bon weekend à vous ! Merci de m'avoir lue !
???????????????????
Ahhhh..... j'ai cru comprendre que certains ont besoin d'un petit éclaircissement... bon. OK. 


CREVAGE : un pneu de ma voiture a crevé malencontreusement quand, prise d'un coup de tête (elle doit avoir des crises d'adolescence occasionnelles) elle (mon engin à roues donc) a décidé de sortir du droit chemin courbe dans un rond-point. Le pneu a grimpé tout seul sans mon accord sur le bord du trottoir et ... PFFFFFFFFFF quoi. Heureusement, j'étais tout près de chez moi.
Apparemment, ma moitié en a vu des pires avec moi. Il est resté ZEN.
Même si c'est lui qui a eu tout l'boulot. MERCI mon Homme à Moi (c'est l'mien) !


PLIAGE : bon, oui. En urgence, j'ai dû amener ma fille quelque part... et la voiture, ayant accepté de reculer sans regarder à l'arrière, s'est blessée le flanc du milieu, sous les portes... contre une grosse pierre calcaire qui n'avait franchement rien à faire là je trouve... ça n'a pas fait un doux et agréable PFFFFF cette fois mais un long SCRRRRIIICRIIIIIIIISSSSSS 
très très intense. Je suis partie, cachée derrière le volant, ignorant tous les regards imaginaires aux fenêtres des immeubles alentours. La carrosserie est à présent dotée de grosses traces de "griffes" et n'est plus aussi lisse qu'avant. Elle a quelques rides quoi et est enfoncée en plus. A cette annonce, mon homme, est resté ZEN. Encore une fois.
J'ai franchement toujours pas compris pourquoi. Sûrement parce qu'il avait tellement de boulot, qu'il n'a pas vraiment réalisé que j'ai PLIE. Ou peut-être parce que je suis arrivée APRES le "caillou" et non AVANT, comme sur la photo ci-dessus. Oui, ça doit être ça.
Car sinon, qui viderait les tubes à la maison, hein, j'vous l'demande ?
Moi, je n'étais pas calme du tout par contre. Bon. Il y a des jours où tout commence de travers. Et c'était un jour comme ça.
Après deux aventures pareilles (et quelles aventures, n'est-ce pas ?), je me console en lisant et relisant mon post précédent et en me répétant cette litanie : 
"MOI, JE SAIS VIDER LES TUBES... NA." 
Et je suis sûre que grâce à ça, on a gagné bien assez pour l'achat d'un pneu neuf et d'un peu de peinture. Voilà. 
Et j'espère juste que l'adage  "Jamais deux sans trois" est tout faux pour c'coup là. 
Depuis, je prends l'vélo.
(quand j'peux)

Commentaires

Evalor a dit…
Eh bien tu fais fort!!!!! Trop bien de te lire!!!! Bisous
Evi a dit…
Aïe! T'es une pauvre. Mais grâce à tes histoires je passe un moment exquis derrière mon ordi.
Le mieux j'aime tes phrases qui se terminent par "j'vous l'demande". Je me tord à chaque fois :D:D:D Trop drôle !

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi. Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et préci eus e tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines... Que ma vie, que nos vie

Juste un petit mot...

Je suis vivante. En santé. Je vais même plutôt très bien.  Voilà quelques mois que je n’ai plus écrit.  Les journées filent. Les occupations défilent. Mes pensées 💭 s’entrechoquent et remplissent ma boîte crânienne.  Souvent je vis un truc et je me dis : tiens ça serait un sujet top pour mon blog... quand j’aurai le temps... et la vie reprend ses droits et j’oublie le sujet en question. Arghh.  Voilà bientôt deux mois que j’ai arrêté mon job rémunéré à l’hôpital pour différentes raisons (oui oui, j’ai plus de salaire, c’était réfléchi et pas sur un coup de tête !!! Il y a même mon Nommamoi qui est ok avec ça !)...du coup je pensais trouver le temps à nouveau pour écrire. Mais avec ce perturbateur international qu’est le covid je ne suis plus seule à la maison. Mes enfants sont un peu plus là, moins de temps pour que mon cerveau puisse élaborer quelque chose, genre un texte sur un sujet. Je m'inquiète un peu de n’avoir plus d’idées. Je stresse de ne plus trouver l’espa

Un peu de renouveau !

Bonjour à chacun, chacune ! J'ai été plutôt pas mal absente cette dernière année sur mon blog ! L'année fut encore une fois bien remplie pour moi, si ce n'est plus !  Et je réfléchissais concernant mon blog, à faire quelque chose de plus court et de (presque) quotidien... J'avais donc besoin de me renouveler... une idée germait depuis quelques temps ! Et j'ai déjà commencé ces derniers mois à écrire quelques réflexions en rapport avec mon quotidien de femme, de maman, de grand-maman et... d'humaine tout simplement ;-) Enfin, le temps m'est à nouveau donné pour me lancer... et, à partir de demain, vous me retrouverez dans un blog de méditations !  Du lundi au vendredi, vous pourrez me suivre  sur demoncoeurasoncoeur  pour un court partage de mon quotidien... une réflexion, une prière, un verset, et une citation (le mercredi !) qui a croisé mon chemin... pour m'encourager et pour t'encourager au quotidien ! Vous pouvez d'hors et déjà vous rendre su