La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


jeudi 27 octobre 2011

Autour de la table

Voilà voilà.
Je ne sais pas moi. Mais je me sens assez désespérée. Surtout à l'heure des repas. En famille. Avec des ados. Bon.
En intro, et pour que vous sachiez de quoi je parle, cliquez sur ce lien d'une vidéo de 31 sec :

Ben c'est pas ça. Chez nous, c'est pas ça. C'est désolant. Je sais.

Voici les quelques différences pub Ricoré/nous :

  • Toute la famille met la table, avec le sourire / Je mets la table, seule, en général. Je ne me souviens pas d'avoir souri particulièrement en trimbalant mes assiettes.
  • Toute la famille se réuni d'un coup et avec empressement autour de la table, avec le sourire/ J'appelle "A table !!!!",  rien ne vient. "A TABLE !", ça bouge un peu, "A TABLE !!!", tiens, et de 5. "A TABLE !!" elle a entendu ?, qui va la chercher ?. Bon, ça y est. Ceux qui sont à table, commencent à picorer... sans attendre la maîtresse de maison que je suis, et sans attendre la prière.
  • Toute la famille s'entraide, ils se servent l'un l'autre, avec le sourire encore (aïe les zygomatiques !)/Ils tendent l'assiette : "Stp, plus", "j'ai presque pas d'jambon, pourquoi elle en a plus ?", "c'est pas juste, papa a un plus gros morceau", "j'étais là en premier"... OU la retienne : "non, j'en veux pas, j'aime pas", "mais regarde, lui, tu lui en as moins mis" "ooohh, non, tu fais toujours ça", "j'ai pas faim".
  • Toute la famille garde sa bonne humeur tout au long du repas, rigole ensemble, s'amuse, avec le sourire/Pas chez nous. "Ehhhh, non, il m'a piqué un bout de viande dans l'assiette !!!", "Ehhh, pourquoi tu as mis ces champignons dans mon assiette ?", "Ehhh, mais t'arrête de me donner des coups de pieds ?", "OOOh, vous vous taisez un peu, on aimerait parler papa et moi ! Chuuuuuut "... Ou parfois, on se coupe la parole, personne ne peut parler, discuter, ou l'autre se moque de sa soeur, ou de son frère... ou "Hahaha, il/elle est amoureux/se" et ça franchement.... après, ça peut vraiment dégénérer. Sujet tabou aussi, les notes. Les mauvaises. Evidemment. 
Interactions familiales négatives possibles... oui, le dessin, c'est pas mon truc. Je sais.

Explications à tout ça. Excuses à tout ça. Il faut bien que j'en trouve. 
Pour ne pas cul-pa-bi-li-sa-tion-ner trop. 
On est 6. 5 ans seulement de différence entre le plus petit et la plus grande. Des filles, des garçons. Pas tous les mêmes sujets de préoccupation. Pas tous le même caractère. Mais tous un caractère fort. Tous veulent raconter leur matinée. Où ils ont dû se concentrer, rester sages. De vrais anges. Mais là, ils ont envie de se lâcher. Un chouia. Ou plus. Maman et papa sont peut-être eux aussi fatigués de leur matinée, eux aussi ont envie de raconter. Eh oui.
Certains aiment enquiquiner leurs frères/soeurs, certain/es se vexent facilement sur l'un ou l'autre sujet. Et les enfants sont forts, pour connaître, LE truc qui fera réagir l'autre. Le doigt, là où ça fait mal. Droit direct.
OUI, j'ai l'air bien négative. Mais c'est fréquemment comme ça ces temps. Malheureusement. Plus encore depuis qu'ils deviennent gentiment tous ados ! Arggggghhhhh ! Cela peut durer combien de temps ????
6 personnes, cela peut en faire des interactions négatives. 6 membres contre 5 autres membres. 30 interactions. 
Et parfois cela m'arrive même de m'énerver contre moi-même : "Mais qu'est-ce que j'ai raté ???" "Pourquoi ne puis-je pas être plus zen ?"
Mais est-ce que quelqu'un a promit que la vie de famille serait toujours facile ????

Mais parfois, c'est génial. Cela vaut une fortune, ça fait un bien fou.  Parfois, on reste tous à table. Cela se prolonge. On a le sourire. Tous. Les enfants rigolent gentiment entre eux. Ils me remercient tous pour le bon repas. On discute de plein de choses. Et c'est sympa. Et on a envie que ce moment ne s'arrête pas. Et ça, quand ça arrive, tu te rappelles la pub Ricoré. Et tu te dis : Mensonges ! Sans Ricoré, ça peut aussi arriver !!!! Yeeeehhhhh !


PS 1 : Merci Fabienne, ton allusion à l'ambiance Ricoré sur FB m'a inspirée ;-)
PS 2 : il y a quelques personnes qui se sont inscrites pour recevoir par e-mail mes posts, mais ils ont oublié de confirmer leur adresse ! Donc, je vais les effacer, et elles peuvent tout recommencer. N'oubliez pas, cette fois de confirmer tout de suite, dès que vous recevez le mail de Feedburner ! Merci !


jeudi 20 octobre 2011

Conseil de famille : les résultats

Je le sais. Je le sens. Vous n'attendez que ça. Savoir si notre conseil de famille a eu des résultats à la hauteur de notre attente de parents. 
J'me trompe ?
Oui, j'vous ai un peu laisser poireauter, nos semaines à nous étant pleines de choses imprévues. Mais sympas. Choses sympas mais imprévues. Imprévues, mais très sympas. Oui oui. C'est vrai. Vraiment sympas. Imprévues aussi, oui.

Et  normalement, ça ne risque pas de se calmer les prochains temps. Mais là, c'est une autre histoire, que je vous narrerai, n'est-ce point, (wouah que c'est beau)  une de ses prochaines semaines (non, je ne suis pas enceinte, juste au cas où quelqu'un aimerait lancer une rumeur, je la stoppe direct).

Je ne désire donc pas vous laisser trépigner d'impatience plus longtemps... mais j'hésite tout d'même à vous faire connaître ce qu'on vit actuellement concernant les sujets traités lors de ce conseil plein de surprises... c'est pas forcément super encourageant. Mais bon.
A part les raisons  pour lesquelles on a monté ce p'tit moment en famille, voilà, en vrac, les quelques remarques utiles sorties de la bouche de mes nounours adorés... sur l'un de ses frères ou/et soeur tant aimés (ahhhhh, l'amour fraternel !!!).
Pour qu'on ne les reconnaisse surtout pas, je mettrai tout au masculin, parce que c'est UN nounours, OK ? Et n'essayez pas forcément de deviner qui c'est, vous risquez bien de vous tromper, car les enfants, c'est surprenant parfois... (je ne sais pas si parfois est le bon mot).
En italique, les résultats de nos réflexions de parents.


Bon, commençons.


- Tel doit arrêter de griffer
Je dois lui couper les ongles plus souvent (ou lui rappeler de les couper plus souvent)
- Lui aimerait arrêter l'appui en allemand
Ben.... monte tes moyennes d'abord. Uhmmmm ?
- Ce nounours là aimerait faire de la plongée
ouais, bon, peut-être que ce sera possible, à voir l'année prochain, si l'envie perdure
- Ok pour que les autres frères-soeurs jouent avec ses rats en son absence
tiens, c'est sympa, ça, et s'ils se barrent, comme l'autre fois, on fait quoi, hein ?
Justement. Mon salon, le jour où les rats se sont barrés...
- Ce nounours là doit moins râler
cela ferait du bien, c'est vrai
- Ces deux doivent moins s'embêter
oohhhh, oui, que ça ferait du bien
- Lui aimerait commencer le ping-pong
impossible, tu as déjà quelque chose ce soir-là, et tu fais assez de sport, non ?
- Celui-là l'équitation
pourquoi pas, à voir l'année prochaine si l'envie perdure BIS
- Pour lui,  ce serait bien que ce nounours quitte la maison (!!!!!!!)
euhhhhhhhhh ???????? Ben nous on veut pas !!! OK ????? C'est quoi c't'idée ????
- Lui, aimerait arrêter l'école
ok ok. On va voir c'qu'on peut faire... mais on garantit rien du tout du tout, hein ?
- Lui aimerait qu'on arrête de l'oublier (dans la voiture, pour manger, etc).
Oui, bon. Je ne sais pas si j'aurais dû la mettre celle-là.

Cela, c'était donc les quelques points venant des enfants.

Voici les nôtres :


Pour faire simple, référez-vous à mon dernier post. Et.... bon. Pour faire encore plus simple, euhhhh, ben maintenant ils savent la théorie sur ces sujets, quoique j'ai comme l'impression qu'ils la savaient déjà avant aussi (chamailleries, chaussettes, dents, écrans, etc), mais RIEN n'a changé. 
RIEN de RIEN ! 

Bouuuuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhh !!!!!

Bon, quand même... euhhhhh, si je réfléchis un peu,  il me semble qu'un de mes nounours dit un peu plus merci quand je l'amène quelque part, et... pour les écrans, leur temps passé dessus diminue un peu... mais quelle galère ! Je dois leur arracher des mains et fuir quelque part pour les cacher (et parfois je ne retrouve pas la dite cachette durant plusieurs jours, là, parfois j'suis mal)... Et le regard choqué qu'ils me jettent dans ces moments-là, j'vous dit pas,  tant d'injustice de notre part. Vous vous rendez compte : devoir vivre sans écran (à part la TV et l'ordi si besoin pour l'école) 3 jours par semaine !

MAIS. Essayez quand même un p'tit conseil de famille en cas de force majeure. Ou pas. C'est quand même bien de laisser à chacun la possibilité de s'exprimer. On est quitte de bouillir intérieurement. Cela fait office de soupape. Mais n'attendez pas forcément un miracle. Enfin... on sait jamais.

Ahhhh, et n'oubliez surtout pas de faire le moment sympa indispenssabilissime juste après, histoire d'oublier (mais pas trop quand même) ce qui s'est dit de gentil. Ou pas. Notre recette à nous : p'tit repas sympa (Hamburger-frites-coca chez nous ), et soirée ciné (pour nous cette fois c'était La nouvelle guerre des boutons, on a bien ri, et appris plein de vieux vilains mots sympas).
Rien de tel que des moments pareils pour souder la famille.
(Un dernier petit conseil : n'oubliez pas de décrocher le/les téléphone/s ! Expérience faite, ce serait mieux.)


Allez, bande de parents que nous sommes, courage ! 
Et c'qu'on les aime, nos nounours !