Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2014

Trop

Trop. Trop. Beaucoup trop. Trop de stress. Trop de cadeaux. Trop d'emballage. Trop à préparer. Trop de monde. Trop à penser. Trop à dépenser. Trop de nuit. Trop de fatigue. Trop de calories. Trop de détresse. Trop de mauvaises nouvelles. Trop de grisaille. Trop. Trop. Beaucoup trop. Oui. C'est bientôt Noël
Vivement que ça soit derrière (!?!?).
Noël. Fête de la paix. Fête de la joie. Fête des lumières. Fête de l'amour et du partage.  Où es-tu ?  Est-ce qu'il ne reste plus que ton nom ?
Dans ce fatras de trop, il faut bien creuser pour te trouver. Il faut faire de la place dans notre emploi du temps pour goûter un peu de ta saveur.  Il faut se concentrer pour se souvenir du pourquoi de ton existence.  Il faut économiser de notre énergie, de notre argent, de notre temps pour en offrir à l'autre, à celui qui a de vrais besoins.
Oui. Que nous puissions illuminer un peu l'obscurité de ceux qui y sont, telles les multiples décorations lumineuses qui éclairent les nu…

Mon p'tit vendeur d'oeufs.

Mon p'tit der, je l'aime. Les autres aussi. Tout pareils. Mais lui, c'est mon p'tit vendeur d'oeufs. Il n'y en n'a point d'autres.
Depuis peu, il s'est trouvé une passion. Gagner de l'argent.  Il en a une autre. Les écrans. Minecraft de préférence. Surtout. Mais pour ses différents achats : souris perfectionnée, tapis de souris perfectionné (!), et pourquoi pas ordi perfectionné, il a besoin d'un certain pécule. Il tond le gazon. Chez nous. En été. Comme ça papa peut se reposer. Et mon p'tit der. Gagner des piécettes. Et maintenant. En plus. Chaque semaine. 1-2 fois. Il vend des oeufs, de portes en portes. Dans notre quartier.  Et il amasse des p'tits sous. Parfois les gens sont plus généreux que d'autres. S'il fait froid. S'il fait nuit. Avant Noël. Les acheteurs ont pitié, ou sont super reconnaissants et lui donnent un p'tit pourboire. Il aime. De porte en porte il va. Avec ses oeufs tout frais. De la ferme. Il rencont…

Elle m'a donné sa clé. La clé de notre maison.

Elle m'a donné sa clé. La clé de sa maison. La clé de notre maison. Puis elle s'est envolée.

C'était il y a 2 mois.
Elle est partie pour 2 ans. Ou plutôt pour 25 mois.
C'est Manana 1ère. 18 ans. Diplômée depuis peu. Et libre.
Depuis 10 ans qu'elle le dit. Qu'elle va partir de la maison à 18 ans. Fou. Tout de même.

Telle une hémorragie. Notre descendance s'en va. Petit à petit. Déchirement. Amputation.
La maison devient trop calme par moment. Coup d'blues. C'est parfois dur d'être maman. Je ne savais pas à l'époque que ça le sera toute ma vie. Pas seulement pendant 20 ans.

Elle vient de naître. Elle vient de sortir de mon ventre. Le cordon est à peine coupé. Elle s'en va. Loin.
Là. Elle est à 10'000 km de moi. Au milieu d'un océan. Inconnu de moi.

Je suis triste. Mais heureuse pour elle.
Car elle, elle est heureuse.
Sur son paquebot.
Accompagnée de plusieurs centaines de "nouveaux-nés" comme elle de plusieurs dizaines de…

Une p'tite histoire...

Aujourd'hui, au cabinet médical où je travaille, un patient régulier d'un âge certain, me salue, tout sympa :

- Bonjour jeune fille de bonne famille !
Je le remercie chaudement pour le terme "jeune fille".

Il me répond :
- Mais vous êtes jeune,..... Euhhhh, 26 ans ?

- Hahaha. C'est vraiment gentil. Non. 43.

Il me regarde avec de gros yeux vraiment étonnés :
- Ahhhh oui. C'est vrai que j'aurais dit un peu plus...

Moi, j'pense : " Oh non... Ça faisait tellement du bien !"

Il continue :
-... Mais pas la trentaine quand même !!

C'est devenu d'un coup mon patient préféré.
Même s'il ne m'a pas apporté du chocolat aujourd'hui.

Au moment de partir après sa consultation, il m'annonce, tout fier :
- Moi, j'ai bientôt mon anniversaire, j'aurai le double de vous !

Moi, je réfléchis  : "Euhhhhh 52 ou 86 ? Je penche tout de même pour 86, même s'il ne les paraît pas vraiment."

Mince. Il a retenu mon âge.

Ma semaine de jus... suite et faim

J3 Lundi Je me réveille bizarrement. Je me sens comme après une grippe. Membres et tête douloureux. Toute flagada flagada. J'ai de la peine à avoir les idées claires. L'idée me vient d'arrêter là cette folie. Je me pèse et j'ai perdu.... 400 g. Seulement ? Le but n'est pas de perdre du poids, mais bon, là, je suis en train de souffrir, moi !!! Moui. J'me demande quand même si je ne vais pas m'arrêter là. Je bois mon jus à petites gorgées. Puis fais mon culte personnel... et c'est bizarre, car je lis un verset qui m'encourage à continuer, à tenir le coup ?!?!
"David puisa de nouvelles forces en se confiant en l'Eternel son Dieu" 2 Samuel 30 : 6.
Est-ce que le Seigneur aimerait que je continue ? Et pourquoi j'me le demande ? A part peut-être pour apprendre la maîtrise de soi ? Pour comprendre ceux qui font des régimes ??? Ou ceux qui vivent des famines ? Bon ok, j'vais essayer de continuer... mais... j'me demande vraiment pou…

Ma semaine de jus fruits-légumes, les premiers jours...

J-24
Je vois mon frère croquer dans une saucisse à rôtir. Premier repas solide depuis 1 semaine. Qu'il me dit. Et oui, il me parle de la semaine de jus de fruits/légumes qu'il vient de terminer, là, sous mes yeux. Pas vraiment un régime, mais plutôt une espèce de purification du corps. Ça me fait tilt. ça me branche. J'me dis que ça pourrait être bien pour moi, pour commencer à essayer de moins grignoter,  manger en moins grande quantité, prendre de nouvelles habitudes. Moi qui commence de ne plus pouvoir mettre certains de mes jeans... J-22 Ce jour-là je dois passer à la pharmacie. Je vois ce carton bien en vue pour une semaine de jus, un prix correct par rapport à la nourriture que je devrais acheter pour moi pour cette semaine. J'hésite, va me renseigner sur internet. Mais j'y retourne, et achète mon carton. C'est déjà un bon départ. A la maison, j'ouvre le carton et découvre les quelques bouteilles, le mini paquet de  graines de lin, et le sachet de tisa…

20 ans de mariage.

20 ans de mariage. Incroyable. Tout à coup... vioup. On a vingt ans de mariage.  Et moi, qui n'imaginais jamais que je serais "mariable"... 20 ans. Fou.
20 ans que je suis mariée à mon contraire.  LUI aime le foot, les chiffres,  se détendre devant le sport-TV, a de la facilité dans tous les sports (sauf la danse !), la viande, et encore la viande.  LUI a des tiroirs, des dossiers pleins des multiples choses importantes qu'il doit gérer, bien rangés dans ses cellules grises, et il arrive à en ouvrir qu'un à la fois (donc il peut ouvrir le dossier "repos", même s'il a un dossier "chantier" en cours). Incroyable. LUI peut travailler de 4h du matin au lendemain à 4h. Dormir 3h et.... à ma question s'il tient le coup : "ça va, j'suis pas fatigué". LUI se dépêche, sauf quand il est en mode repos, là, presque impossible de le mettre en marche. LUI aime savourer une bière (beurk). LUI apprécie être seul sur une terrasse pour boire …

Rien ne roule ! ou Méchant lapin !

Dans ma vie, en général, TOUT roule. Un peu trop vite. Mais pas d’anicroche. Train-train quotidien. Maison-boulot-dodo. Juste quelques petits couacs. Qui ne durent pas forcément. Mais toujours je trouve quand même quelque chose pour me plaindre. Trop forte. Moi. J'enlève ça c'est pas l'sujet.
Mais bien sûr, vous avez déjà entendu : "Petits enfants, petits soucis. Grands enfants, grands soucis." On vous l’a dit 100x. Au moins. A nous les mamans. Comme pour nous avertir, quand nos bambins étaient petits :  « Vous trouvez que c’est dur les couches qui sentent mauvais ? Les dents qui percent ? Les nuits sans sommeil ? Votre tête transformée en radar pour surveiller le moindre de leurs gestes ? Et BEN… VOUS N’AVEZ RIEN VU. Ce n’est que des petits problèmes de rien du tout. Vous verrez. Après. » Et cela se terminait par un rire nous glaçant le sang… hahahahahaha. Gla gla.
Il y a moins de 6 mois, je me faisais cette réflexion, oui, bien souvent, ça me traversait l’esprit :…

Pétoche routière.

Depuis 7 mois, je suis maîtresse d'auto-école. Je partage le job avec mon homme. Nous avons une seule élève. Et c'est bien assez. Notre fille.
Nous sommes reconnaissants. Nous sommes toujours vivants.
Par contre, la voiture à un souvenir des premiers jours de conduite : pare-choc arrière fendu-cassé de partout. Qui a reçu deux chocs, lors d'un départ sur une mini-montée, la voiture a reculé au lieu d'avancer. Quelle idée. Lors d'une marche arrière pour sortir d'une place de parc, la voiture a percuté un p'tit mur qui est apparu comme ça, tout à coup. Notre pare-choc a paré les chocs. Il a été utilisé. A quoi ça sert d'en avoir si on ne le sert pas, j'vous l'd'mande ? On le garde ainsi pour le moment. Au cas où. Ce qui est assez étrange, c'est que c'est arrivé quand c'était moi la coach de ma fille. J'avais, à l'époque, trop confiance en ses capacités. Je suppose.
Depuis 2 semaines nous allons rouler tous les jours. Dans les …

Ca bouge dans l'nid !

6 volatiles. Dont 4 poussins. C'est le contenu du nid en question. Le nôtre.
Poussins ???? J'ai écrit POUSSINS ??? Plutôt poulets, fini l'duvet. Les plumes sont bien là. Quelques tentatives d'envol ont déjà eu lieu. Mais ils reviennent encore dans le nid. Qui devient trop étroit bientôt. Ça piaille. Ça bouscule. Les tripes de maman-volatile. Nos nuits. L'énergie de papa-volatile (qui est prêt à chercher ses poulets à toute heure du jour et de la nuit pour les ramener en sécurité au nid). Les cerveaux de nous (pis faut pas qu'il oublie ça ! pis elle, elle a pensé à ça ? et pis si, et pis ça..). Nos journées. Le nid est parfois mis à mal. Nous, le couple de volatiles en perd quelques plumes (mais ça r'pousse). Les poulets ? Ça rêve. Ça organise ou pas leur avenir. Ça s'enthousiasme. Ça déprime. Ça a mal. Mais ça lézarde aussi (les pattes en l'air).  Ça aimerait étendre ses ailes plus vite. Sans effort de préférence. Mais leurs plumes ont besoin d'u…

Le toit de la cabane.

Il était une fois une cabane. Sans toit.  Sans toit digne de ce non, disons. Une p’tite couche de papier goudronné seulement.
La cabane est neuve. Moins d’un an. Pratique au jardin pour ranger tout le fourbi qu’on ne veut pas y voir. En fait, cette cabane, c’est MA cabane. Ou plutôt aussi celle de mon Nommamoi Je l’ai choisie. Peinte. Il l’a montée. Puis je l’ai customisée. Nous l’avons remplie. Notre "cabananou".

C’est le moment de choisir un nouveau toit bien plus efficace et solide. L’autre a souffert de quelques vents tempétueux, de temps humides, trempés. Il est rabiboché, par ci, par là. Le toit. Enfin, « toit de cabane » est la prochaine chose à faire pour mon homme sur sa liste pensée-écrite-mailée soigneusement par sa femme que je suis. Il a un peu de temps. Il est disposé à mettre son énergie là-dessus. Sur le toit. De la cabane.
Moi pas. Je suis en pleine préparation d’un voyage exceptionnel de quelques jours à Paris avec ma fille, nouvellement adulte. Responsable. 18 an…