Accéder au contenu principal

20 ans de mariage.

20 ans de mariage. Incroyable. Tout à coup... vioup. On a vingt ans de mariage. 
Et moi, qui n'imaginais jamais que je serais "mariable"... 20 ans. Fou.

20 ans que je suis mariée à mon contraire. 
LUI aime le foot, les chiffres,  se détendre devant le sport-TV, a de la facilité dans tous les sports (sauf la danse !), la viande, et encore la viande.  LUI a des tiroirs, des dossiers pleins des multiples choses importantes qu'il doit gérer, bien rangés dans ses cellules grises, et il arrive à en ouvrir qu'un à la fois (donc il peut ouvrir le dossier "repos", même s'il a un dossier "chantier" en cours). Incroyable. LUI peut travailler de 4h du matin au lendemain à 4h. Dormir 3h et.... à ma question s'il tient le coup : "ça va, j'suis pas fatigué". LUI se dépêche, sauf quand il est en mode repos, là, presque impossible de le mettre en marche. LUI aime savourer une bière (beurk). LUI apprécie être seul sur une terrasse pour boire son café et lire son journal.  LUI a le gène "GPS" intégré dans son ADN, sait à qui appartient telle voiture. LUI lit un truc et le retient à vie. LUI bricoler l'épuise, LUI utilise plus son cerveau avant de prendre une décision, LUI tutoieras  trop très facilement les gens, LUI préfère la raclette...

Oui. Voilà 20 ans qu'il est marié à son contraire. 
ELLE aime s'asseoir, contempler la nature, soupirer de la beauté de la création. Sans rien faire. ELLE aime glander derrière un bouquin, lire, et encore lire mais retient (presque) rien de ce qu'elle a lu dix fois. Mais avant ça, son ménage doit être en ordre, sa liste des choses "à faire" quasi vide. ELLE ne voit aucun, mais vraiment aucun,  intérêt à voir un quelconque événement sportif, et ELLE est nulle en sport. ELLE aime se goinfrer de salade et de pain. ELLE se ressource en compagnie de ses amies, autour d'un café. ELLE a toujours 1000 trucs dans sa tête à penser, pas du tout rangés, en fouillis total dans son esprit. ELLE ne peut donc gérer 1-2 trucs importants à la fois. ELLE ne pourrait pas s'asseoir à une terrasse seule... ELLE a besoin absolument de ses 8h de sommeil sinon ELLE est inopérationnelle et se traîne toute la journée du lendemain... en disant à tout va "j'suis crevée" comme une litanie sans fin. ELLE n'a véritablement aucun sens de l'orientation et la géographie est toujours quelque chose de très abstrait pour ELLE. ELLE ne salue pas les gens dans leur voiture, parce qu'ELLE ne reconnaît pas les voitures... ELLE aime faire la fofolle par moment, intenable, ELLE utilise plus son coeur pour prendre une décision... ELLE pour qui faire du relooking de vieux meubles et jardiner lui donne la pêche... mais faire la cuisine l'épuise. ELLE a de la peine à tutoyer les gens, ELLE préfère la fondue...

Bref. Voilà 20 ans que 2 contraires arrivent à vivre ensemble.
Ohhhhh... au début on n'avait pas vraiment réalisé que nous étions si différents... jusqu'à ce qu'on se marie... Comme on dit "l'amour est aveugle, le mariage rend la vue". Moui. Bon.

Notre bestseller fut donc rapidement ce livre :

Les contraires s'attirent  s'attaquent.

Mais j'me dis, là, avec la sagesse de la vieillesse qui arrive à grand pas (la vieillesse, pas la sagesse, enfin, bref), que c'est seulement si on est des contraires qu'on peut être complémentaires. N'est-ce point ?

Nous voilà 20 ans plus tard. La vie de couple n'est pas un conte de fée non-stop. Des hauts bien sûr. Des bas bien sûr aussi. Des prises de tête. Car oui, nous avons tous les deux un fort caractère, nous sommes deux aînés. Ca aide pas forcément. Et quand 1 couple de fort caractère a 4 enfants, en général les descendants héritent aussi d'un fort caractère. Yessss. Bon.

MAIS nous vivons heureux quand même ! Dans la réalité d'un couple qui veut, envers et contre tout se serrer les coudes, rester unis, malgré les "défauts" de l'autre qui nous agacent franchement par moment, malgré incompréhensions, prises de tête, déception, malentendus, blessures parfois... pardonner, et encore pardonner, remercier Dieu pour l'autre, demander parfois à Dieu de voir l'autre avec Ses yeux... dans les périodes où je ne vois (ou qu'il voit) que ce qui me (lui) conviens pas... et continuer envers et contre tout de construire, ensemble, notre famille...

Le secret pour tenir bon ? Le pardon, se souvenir que moi-même comme lui ne sommes pas parfaits, nous souvenir que ce que nous avons construit ensemble est quelque chose de supra important, qui compte, ne pas vouloir changer l'autre (euhhh, pas simple pour ma part...), réaliser l'importance, le prix qu'à une famille unie, essayer de se la boucler au lieu de relever ce qui nous agace chez l'autre (pour ma part, c'est dur), bref, essayer d'éliminer l'orgueil au max de notre coeur, être serviteur l'un de l'autre (aïe !)...
Bref, le mariage, c'est un boulot, des efforts ! Ce n'est pas juste se nourrir d'amour et d'eau fraîche et dès qu'il y a une explosion croire que tout est fini ! Construire quelque chose demande de l'énergie !

Savoir qu'un couple qui dure est le chemin voulu pour nous par Dieu, qui sait parfaitement, lui qui nous a créé, ce qui est le mieux pour l'humain que nous sommes, ça donne une ligne, un but :

La corde à 3 brins ne se brise pas facilement.   Ecclésiaste 12 :4

Oui, nous sommes des contraires... MAIS nous avons tout de même quelques points communs : la même vision de la vie, de notre rôle sur cette terre, la foi en un même Dieu, le 3e brin. Nous aimons habiter où nous sommes, nous aimons voyager au sud, et essentiellement au sud (soleil et chaud, on aime !), nous aimons le même genre de déco, le chocolat (mais pas le même) et ben... nous sommes en général assez d'accord sur les dépenses à faire ou à ne pas faire (quoique, oui, bon), et nous sommes les deux des couches-tôt et des lèves-tôt et ce n'est pas important pour tous les deux si le couvercle des toilettes n'est pas fermé. Ouf. Et nous avons même 4 enfants en commun. C'est pas rien.

Bref. Voilà 20 ans que nous vivons ensemble. Je suis fière. Fière de ma famille. Nous sommes loin loin d'être parfaits, ça j'vous dis (demandez à nos enfants ! En fait, non. Plutôt pas. ;-)), mais grâce à Dieu, à son aide... notre famille continue d'avancer. Ensemble. Et ça n'a pas de prix.

Pour résumé mon bla-bla (qui pourrait se prolonger "à pertet" tant le sujet est vaste)  :

Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari.
Ephésiens 5 : 33

Ce verset vieux de 2000 ans me touche à chaque fois, car en tant que femme, j'ai parfois de la peine à respecter mon mari, et l'homme c'est à ça qu'il aspire, au respect, à l'admiration. Et parfois, moi j'aspire  à ressentir plus l'amour de mon mari envers moi, en tant que femme, j'aspire au.... romantisme ! 
Je crois que si on le mettait tous en pratique plus souvent...la vie serait plus belle. 


Et n'oublions jamais qu'un humain imparfait ne peut nous combler pleinement, 
mais seul Dieu en est capable....

PS : spéciale dédicace à mes parents d'amour qui ont 44 ans de mariage aujourd'hui ! Je vous aime !

Commentaires

J'ai passé un beau, très beau moment à te lire... Nous, les 20 ans, c'est pour février l'an prochain... Et j'en remercie le Seigneur. Tu sais pourquoi.
Je ne suis pas sûre qu'on les "fête" mais au moins, ils seront là. Merci pour ce moment plein d'espérance et de Confiance. Et FELICITATIONS à vous deux ! Amicales pensées, Marie-Jo

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …