Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2018

Je ne tricoterai pas

Voilà voilà. Donc le mariage est derrière. Ma grande fatigue s'envole petit à petit, je lui dis "bye bye" sans regret. Ma vie reprend un certain train-train. La tempête s'est transformée en vaguelettes.
Les larmes de tristesse à voir mon Fiston 1er quitter le nid familial définitivement, aux larmes de joie  en rentrant à l'église à son bras et en entendant les promesses échangées entre mariés jeunes et tellement beaux (Orgueil et préjugés, Raison & sentiment, bref tout Jane Austen n'est plus rien à côté de ce que l'on a vécu ce jour-là !)... Des émotions en veux-tu en voilà, exacerbées par les vagues émotionnelles des semaines précédentes...  Ce 1er septembre fut fort en émotion. Me voilà donc transformée en belle-mère. 
Mais je ne vous ai pas tout raconté. Je ne tricoterai pas. 
Quelques semaines auparavant,  ce couple si jeune, si beau, si amoureux (non non, je n'exagère pas), nous ont appris, quelque peu mal à l'aise, inquiets mais heureux…

Un été pas comme les autres.

L'été a toujours été synonyme pour moi de vacances en famille au soleil, de ressourcement, de bouquins lus à la chaîne, ... Je n'avais jamais imaginé que la période estivale puisse être différente. Je me reposais sur cet acquis, cette certitude : à la fin de l'été, à la reprise du train-train quotidien, comme chaque année je serai fit, motivée et pleine d'énergie... Yehhh.
Ben cet été n'a pas été pareil. Cet été, j'ai un peu perdu pied.
Je m'étais préparée depuis de longs mois que mon Nommamoi aurait un énorme chantier tout l'été à gérer... ça oui. Qu'il serait très occupé.  Et que les vacances en famille il fallait oublier.  Mais je ne m'étais pas préparée... au retour de Manana 1ère à la maison (le combientième retour déjà ?), au fait qu'elle a dû faire travailler sa matière grise à fond pour des examens fin août, ce qui fait qu'il a fallu l'accompagner dans ces hauts et bas émotionnels. Je ne m'étais pas préparée au fait que …