Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2017

Vouloir tout gérer... c'est plutôt épuisant.

J'ai un gros souci avec un des traits de mon caractère. Disons que j'ai des soucis avec plusieurs traits de mon caractère, mais un me rend la vie dure parfois. Et si ce n'était qu'à moi, ça irait, mais ça rend la vie dure à ma famille entière.  Oui, avec mes amis ou mes connaissances, j'arrive pas mal à me maîtriser mais avec ma familydamour c'est autre chose. Oui, j'ai un problème avec le fait que je sais mieux qu'eux comment il devrait agir dans une situation donnée. Toujours. Trop souvent disons. 
Cela peut être sur... - Tu ne devrais pas manger autant - Va faire la sieste dans ton lit, tu dormiras mieux qu'au salon où il y a du bruit - Attention aux sucreries ! - Ne rentre pas trop tard - Va passer nouvel an plutôt là que là - Arrête de jouer à l'ordi - Dors, c'est l'heure - Réveille-toi, assez dormi - Habille-toi plus - Mets des autres chaussures - Il fait -5°C mets des chaussettes plus longues, on voit ta peau entre ton jeans et t…

Ma rencontre avec Cunégonde

- Ehhh, salut ! Ça fait longtemps ! - Salut Cunégonde ! Cela me fait plaisir de te revoir, comment ça va ? - Oh, ça va bien, rien de neuf ! Et toi ? - Tu as le temps ? - Mon train part dans 30 minutes, alors... j'ai bien le temps ! - Bon ben... euh... par où commencer ? Fiston 1er se marie ! - Quoi ? Mais il a quel âge ?  - Ohhh, quasi 20 ! Il se marie  dans une année, tout est réservé, la date est fixée, et il s'est même trouvé une fiancée ! - Ahhh, ben vaut mieux ! - Oui, tu as raison ! Haha ! Elle est vraiment chouette, ils sont choux ensemble, tellement complices et... amoureux ! Il a fait un très bon choix, nous sommes reconnaissants ! - Mais il n'est pas aux études ? - Oui, ils sont tous les deux aux études, là. Encore pour quelques années, les parents sont là pour ça, on les aidera jusqu'à la fin... quoi ! Je pensais jamais que Fiston 1er se marierait si vite, je leur ai toujours dit de ne pas se presser d'être à deux, d'apprendre à se connaître eux-mêm…

Grenouilles et autres soucis. Ou pas.

Quelques grillades, coups de soleil, bouquins, aventures plus tard... la rentrée est déjà derrière, en tout cas pour nous les helvètes ! Les nuits se font moins chaudes, il y a parfois un petit air d'automne que moi personnellement je refuse de voir. J'aime l'été. 
Mais voilà qu'à présent et de cela déjà 2 semaines, je suis seule toute la journée. Seule = sans enfants ados-adultes. Car seule je ne suis pas : les chats (Chatnana & Chatmec) me suivent en miaulant,... et,  hier encore, Chatmec m'a encore apporté une grenouille bien dodue, tout fier, dans la véranda, derrière la vitre en plein soleil, pour me tenir compagnie. Gentil le chat.  
Bref, c'est la rentrée alors je profite de recontacter mes amies, je revois mes collègues, notre groupe de dames du mercredi matin a repris (où on discute autour du bouquin Makarios, pour celles qui veulent tout savoir, cliquez sur le nom) et je reprends différentes activités bénévoles à l'église ou pas. Je suis moti…

The King of the Grill

Ta daaaaaam ! La saison des grillades est ouverte !
Oui, par chez nous elle est même ouverte depuis février...  Et si je me souviens bien la dernière saison s’est achevée en novembre. Début novembre. Quand même. Il faut dire que je vis avec the King of the Grill, et c’est pas rien. Donc, pour vous résumer tout ça,  mon Nommamoi est un triple génie : (ingénieur en) génie civil & génie ferroviaire et c’est un génie du barbecue.
Quand il est amorphe, affalé sur son canapé télécommande à la main après une dure journée de génie civil & ferroviaire, il suffit que j’émette l’idée d’une viande grésillant sur le feu pour que des étincelles de vie brillent dans ses yeux, que son cerveau soit à nouveau irrigué et que son être tout entier s’anime. 
Ah ben oui, on pourrait faire une grillade !

Comme si c’était l’idée du siècle, celle dont personne n’avait pensé jusqu'à présent, une invention qui allait améliorer le cours de l’existence de chacun peuplant ce monde,  apporter enfin cette paix …

Piqûre de rappel.

Voilà, l'année scolaire est pratiquement terminée pour tout le monde. Sur Instagram, sur les réseaux sociaux, voilà que fleurissent depuis quelques jours des photos d'ados heureux libérés enfin de l'école obligatoire, de photos de jeunes gens/filles rayonnants d'avoir enfin leur certificat/diplôme en poche. Libéréééééés, délivréééééééééés, chantent-ils tous en coeur ! Et c'est aussi la haute saison des mariages... Des mariages en veux-tu en-voilà. Sur les mêmes réseaux sociaux. Tout est souriant et tellement joli. Photos en général partagées par... les mamans, parfois les papas. Fièrement. Joyeusement. Mais partage teinté, oui, teinté fortement parfois, de nostalgie...  Où sont passés nos petiots ? Mais où sont-ils donc ? C'était hier pourtant...  Pour moi aussi. J'ai Fiston 1er qui est armé d'un CFC (certificat fédéral de capacité) maintenant. Mais il a trouvé encore un super truc pour me vieillir encore plus rapidement : il s'est fiancé !  A 19 ans…

Mon Nommamoi n'a rien vu.

Voilà une de ces journées où j'ai particulièrement travaillé dans et pour mon Home si sweet Home. Quand j'y pense je m'impressionne moi-même, et me tapote l'épaule gauche de ma main droite pour me féliciter. Ben ouais .
Je vais vous faire un petit compte-rendu de ce que j'ai fait. Par pour ma gloriole mais pour en avoir une trace dans l'avenir quand j'ai des doutes concernant mon utilité...
Après m'être levée et avoir fait les choses habituelles genre troquer mon pyjama contre des habits qui ne vont pas choquer le facteur, me laver la frimousse et prendre mon p'tit café, sans oublier mon p'tit moment lecture biblique & prière.... mais ce matin-là, beaucoup de peine à me concentrer... mes idées avaient tendance à vagabonder sur mon... programme. Après ce petit moment pas très spirituel, j'ai fini de préparer mon blabla que j'avais à faire pour le culte de dimanche, ce qui m'a pris deux heures. Puis je me suis toute de même accord…

Moi, parfois, j'ai peur...

Voilà qu'à nouveau je me retourne dans mon lit, ne trouvant pas le sommeil... et dire qu'il y a quelques heures à peine, je me disais naïvement : "Eh ben maintenant je crois que c'est bon, c'en est fini de ces peurs qui ne reposent sur rien du tout. Je crois qu'enfin j'ai appris à lâcher-prise, à laisser à plus grand que moi mes soucis/problèmes sur lesquels je n'ai aucune prise."
Mais voilà, Fiston 2e se plaint d'un mal de ventre subit, il se tord, il a mal, est nauséeux... un mal de ventre qu'il n'a jamais eu. Et cela ressemble rudement à l'appendicite... j'attends de voir. Il est au lit avec ses douleurs deux étages en-dessus, et je ne suis pas tranquille... je me rappelle l'appendicite que Manana 1ère avait eue il y a quelques années, et je me  dis que franchement, maintenant que c'était plus caaaaalme par chez nous, nous n'avons pas encore besoin de ça... (et je m'imagine la suite des événements : urgences…

Mes soucis ont bien rétréci.

Ouf. Me voilà en paix. Étalée sur la chaise longue, je regarde avec lassitude mes pieds nus, mais surtout mes ongles non vernis. Pas encore eu le temps. Ni l'énergie.  Quelles semaines !!!
Manana 1ère s'en est allée définitivement (ou pas) de la maison. On ne m'y reprendra plus. Je m'attends à son retour d'un moment à l'autre. Je ne peux plus être naïve à ce point-là.  Si vous avez un peu suivi l'histoireici vous savez que c'est la 3e fois que Manana 1ère quitte le foyer parental définitivement. Et c'est la première fois que je ne la crois pas. L'avenir nous le dira.  
Bref. Me voilà affalée sur ma chaise longue me remémorant les derniers jours. Le re-déménagement de notre fille, la réinstallation dans son ex-chambre de mon bureau pour la 3e fois en 2 ans 9 mois.
Des larmes et des snifs de moi ? Même pas. Un petit reniflement de rien du tout vite oublié au moment où elle a vidé sa chambre de ses cartons pour les mettre dans notre voiture, le sourire …

Jour de lessive.

C'est lundi. Journée de poutze et de lessive (désolée, je reparle de nouveau de ce genre de sujet, mais il est vrai que malgré moi ça prend pas mal de place dans ma vie, pis en même temps vous n'êtes pas obligés de lire... hein).
Depuis que Manana 1ère est revenue à la maison il y a maintenant plus de 6 mois, et qu'on est à nouveau 6 dans ma "family d'amour", ben cela a troublé quelque peu mon équilibre lessivaire un peu précaire : une fois par semaine ne suffit plus, n'ayant pas assez de mètres de corde à linge (et comme dans notre pays il neige en mai, non je ne râle pas, il est difficile de suspendre dehors). Du coup,  je m'y attelle à présent deux fois par semaine.
Justement, ce lundi, je me lève vaillante et pleine d'espoir que je pourrai nettoyer ma maison en temps record ce matin, peu interrompue par le chargement de la machine à laver/ suspension du linge, car ayant vraiment bien pris de l'avance ces derniers jours, les deux paniers à…