La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


jeudi 15 mai 2014

Pétoche routière.

Depuis 7 mois, je suis maîtresse d'auto-école. Je partage le job avec mon homme. Nous avons une seule élève. Et c'est bien assez. Notre fille.

Nous sommes reconnaissants. Nous sommes toujours vivants.

Par contre, la voiture à un souvenir des premiers jours de conduite : pare-choc arrière fendu-cassé de partout. Qui a reçu deux chocs, lors d'un départ sur une mini-montée, la voiture a reculé au lieu d'avancer. Quelle idée. Lors d'une marche arrière pour sortir d'une place de parc, la voiture a percuté un p'tit mur qui est apparu comme ça, tout à coup. Notre pare-choc a paré les chocs. Il a été utilisé. A quoi ça sert d'en avoir si on ne le sert pas, j'vous l'd'mande ? On le garde ainsi pour le moment. Au cas où. Ce qui est assez étrange, c'est que c'est arrivé quand c'était moi la coach de ma fille. J'avais, à l'époque, trop confiance en ses capacités. Je suppose.

Depuis 2 semaines nous allons rouler tous les jours. Dans les rues de notre p'tite ville. Car si vous avez lu attentivement le post précédent, il lui reste moins de 3 mois pour réussir son permis. Car après, elle s'envole sous d'autres cieux. Et comme l'a dit son maître d'auto-école, le vrai, celui qui a le diplôme et qui lui a déjà dit qu'elle avait pleiiiiiiiiiin d'anges gardiens, (c'était à l'époque où elle repérait un peu tard les priorités de droite), ce sera "short". Very short.

Donc, on a décidé d'y mettre le paquet, pour épater son prof dans quelques jours, qui verra qu'elle a ça dans l'sang. La conduite. Comme sa mère.

Oui, car on aimerait avoir de moins en moins envie de lui dire (calmement, furieusement, croyant notre dernière heure venue, c'est selon...) :

- Attention, ne rase pas les muuuurs !!!!!
- Priorité de droiiiiiite !!!!
- C'est un stooooooop !!!!!
- Mets la premièèèèèère !!!!!!
- Enlève le frein à main, ça avancera mieuuuuuxxxxx !!!!
- Roule moins au milieu de la rouuute !!!
- Prends ton contour moins viiiiiiite !!
- Change de vitesssse, le moteur va crever !!!
- Un piétooooon !!!
- Freine en douceur, pas au dernier moment !!


J'aimerais plus non plus devoir sursauter quand elle voit apparaître une voiture sur notre droite qui aimerait s'engager, et qu'elle pousse un cri de surprise... Non, Manana 1ère , tu as la priorité là !! Sur la route principale, on ne s'arrête pas à chaque intersection !

Quand on roule en famille, j'aimerais beaucoup voir mes enfants être cool et ne pas les voir tétanisés, les yeux roulant dans leurs orbites, l'esprit en prière, et lui donnant des conseils (pas forcément avisés). J'aimerais presque les revoir les yeux dans l'vague ou sur leur écran, les écouteurs sur les oreilles... entre deux mondes.

Bref. J'aimerais aussi ne plus devoir appuyer, lors de mes pics d'instincts de survie, sur des pédales imaginaires pour essayer de freiner à sa place.

J'aimerais aussi ne plus être apeurée au point de prier ou de me répéter ce chant intérieurement, ce chant appris dans ma plus tendre enfance, et qui ohhhhh ! est combien utile dans ces circonstances  :
Mon auto Jésus la guide, sûrement,  
Avec Lui je file file, en chantant 
Danger périls je ne les craindrai plus  
Car au volant sont les mains de Jésus    
Avec Lui, je file file, en chantant ! 
Il y a aussi ce verset, là, tellement applicable aussi dans ce contexte (qui ose affirmer que la Bible est dépassée ?): 

"L’ange de l’Eternel campe autour de ceux qui le craignent, et il les arrache au danger." Psaume 34 : 8

Bref. Ma fille progresse, vraiment. Elle vient de loin. Elle avance. Parfois découragée, mais on s'y met à fond. A trois. Quatre même dirais-je. Car Jésus est notre volant, notre frein. 


Hier soir, je suis allée conduire avec Manana 1ère.
J'ai reçu deux SMS de Fiston 1er, paniqué :
- Maman ?????
- Dis moi que l'ambulance c'est pas pour vous
Et oui, il avait entendu un pin-pon strident...


Ma fille, accroche-toi, tu vas y arriver, tu as les meilleurs profs d'auto-école du monde ! Et en plus, tu y es presque, il faut juste prendre confiance !

Ahhh, la vie d'famille, c'est passionnant. ça j'vous dit !