La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


mercredi 3 octobre 2012

Aïe ! Mon couple !

Parmi tant d'autre, j'ai un nouveau challenge dans ma vie après avoir parcouru en vitesse mes posts de ces derniers mois : essayer de ne plus m'étaler sur le sujet du manque de temps. Je pense que j'en parlerai encore, mais ce sera "juste en passant". OK ? Si tout va bien, ce sera peut-être même plus un problème pour moi, le manque de temps ? Rêvons, rêvons.... 
BREF ! Venons-en à ce post (dont le thème découle tout de même du peu de temps libre que j'ai...pffffff...ça démarre pas trop bien, mon nouveau challenge...)

Voilà longtemps que je n'ai pas consacré un post sous le libellé "Mon homme et moi". Bizarrement, c'est en général ceux qui ont le plus de succès... envers les femmes. Peut-être parce qu'elles se reconnaissent dans mes états d'âme...

Vous souvenez-vous que je suis mariée à un genre de martien ? En moins vert ? Mais avec une énergie pas terrienne du tout ? Je pense que ce n'est pas le seul modèle de ce genre sur terre, peut-être l'une de vous a aussi un mari de cette variété. Une description de la vie de mon E.T. de mari. ICI.
Il a donc plein d'énergie, arrive à satisfaire tout le monde dans son entourage (dans ces deux occupations professionnelles, dans ses engagements à l'église et ailleurs), mais il n'est quand même pas tout à fait parfait, car parfois il arrive que je doive lui faire un p'tit coucou plus ou moins discret  pour lui dire que j'existe.... A certains moments, il arrive que j'ai bien de la peine à suivre son rythme, je trouve déjà que je remplis bien mes journées, mais moi je suis une terrienne, pas une martienne, donc j'ai plus de limites énergétiques... (peut-être que ça à voir avec l'attraction terrestre,... que sais-je). Bref, je partageais ça avec des amies quand l'une d'elle me dit : "Eh ben moi, j'aurais déjà divorcé à ce rythme, je ne tiendrais pas". Ehhhhhhh.... bennnnnnnn......?!!!!

Oui, OK. Sûrement que je dois avoir été créée pour vivre avec un p'tit bonhomme vert boosté aux hormones intersidérales, mais cela m'a turlupiné quelques heures, et d'un coup j'ai réalisé que depuis un temps, dirais-je certain.... nous ne prenions plus de temps pour NOUS DEUX ! A courir, à gauche à droite, à se croiser, on s'oublie ! Avec des ados qui vont se coucher plus tard que nous, nous ne nous retrouvons presque plus tous les deux entre 4 yeux ! Je nous suis vus dans quelques années, nos enfants tous partis par monts et par vaux,  mon mari et moi... tous les deux, seuls,  d'un coup. Si nous continuons comme ça, je me retrouverai avec un presque étranger, et un martien en plus (pas simple !) !

Cela m'a donné un coup de fouet du tonnerre !!! Une ampoule d'un mètre de diamètre (genre OVNI) s'est éclairée en-dessus de ma tête (si si, vous l'auriez vue !!!). J'ai arraché mon agenda à la table, en ai fébrilement tourné les PLAGES à la recherche d'une PAGE (euhhh, le contraire)....  de libre. Cette fois, c'est décidé on se prend en main tous les deux, on se prend du temps à deux. Contre vents et marées. Envers et contre tout. Guerre intergalactique ou pas. Point. Final.
Premier rendez-vous la semaine prochaine pour le resto que je lui ai promis depuis 7 mois pour la St-Valentin (c'est dire) !!!!!! Voilà, je note, j'annote. Mmmmhhh. Deux weekends par année, on disparait. Moui, disons un par année, et une journée entière par an. Celui-là. Noté. Un soir par mois on fait quelque chose A DEUX à l'extérieur de notre SWEET HOME. Voilà, c'est réservé ! Balade, resto, ciné (ouais bon là on peut pas trop causer), regarder le ciel étoilé main dans la main sur un banc solitaire,  squash (pour lui avec moi), de la raquette dans la neige (pour moi avec lui), du vélo pendant une journée, un weekend dans une ville inconnue, et pourquoi pas cette nouvelle mode aller marcher pieds nus dans la nature ???

Voilà. J'attends fébrilement son retour. J'entends son vaisseau spatial atterrir. Je me prépare.
Dès son entrée dans la cuisine où je sais qu'il viendra forcément  (c'est ça, les martiens),  je lui parle de la remarque de mon amie, lui explique ce qui s'est tramé dans mon esprit de terrienne, puis brandis allègrement notre agenda et discute avec enthousiasme de mon plan couple ! Tout en gesticulant, j'ai veillé à me mettre entre le frigo et lui comme ça,  ces antennes restent concentrées sur moi ! Il est quelque peu surpris de me voir ainsi (bon, il commence à avoir l'habitude de mes états d'âme changeants mais là, cela dépasse tout ce qu'il a pu connaître je pense), mais  un peu de piment dans sa vie extra-terrienne, ça peut être sympa non ? Et en plus, l'idée de se faire une bonne bouffe avec moi, que je lui paie, le réjouit (j'en avais pas vraiment douté). Tout de suite, avant que je n'ai épuisé toute mon énergie de femme bien d'chez nous qui vit sur le plancher des vaches, nous fixons les PLAGES COUPLE pour les prochains mois. Avec promesse de n'annuler aucune rencontre (ou de la déplacer en cas d'extrême urgence !).

Je le laisse s'approcher du frigo, et farfouiller dedans. J'ai mes PLAGES COUPLE ! Yehhhh !

Voilà. C'est donc fait. Dans deux jours, p'tit resto à deux. Me réjouis. Cela nous fera du bien. 
C'est fou quand même comme le OVNI-OVNI (train-train) accéléré de nos vies peut nous faire oublier l'essentiel !

Voilà quelques semaines que j'ai écrit ce post... le publie-je ou non, c'était la question. 
Ayant eu l'accord de ma moitié, le voilà ! C'est ça... un martien. Un être courageux qui n'a pas peur de se dévoiler ☺ !

2 commentaires:

COTON ET CANNELLE (Marie-Jo) a dit…

Moi qui viens de Vénus, j'ai toujours eu du mal avec les Martiens... Ce qui ne m'a pas empêché d'en épouser un également ! Ils ont ce je ne sais quoi d'unique qui les rend irresistibles... bien qu'insaisissables ! Mon homme vert à moi court aussi partout, ne peut jamais s'arrêter, n'est pas assez présent à mon goût etc. Ils ont dû arriver par le même vaisseau ma parole... Bises, Marie-Jo

Evi a dit…

Merci Sarah, c'est bien dit! Je crois simplement que tous les hommes viennent d'une autre planète que nous les femmes, pensons seulement aux différences du langage. Jusqu'à ce qu'ils comprennent ce que nous voulons. Parfois effectivement difficile de nous comprendre étant donné que nous pensons que depuis le temps que nous vivons ensemble ils devraient tout savoir et deviner sans que nous devions nous exprimer. Avec le mien il y a encore le problème que partout ou nous allons, même à deux, il traîne sa planète derrière lui tel un boulet qui se fait souvent ô combien écrasant. Pitié !!!

Enregistrer un commentaire