Accéder au contenu principal

Même pas peur !


Cette fois c’est bon. Nous avons emménagé. D’un appartement nous vivons à présent dans une maison. Quartier calme, sympa. Chouette.
A présent, il faut s’habituer aux nouveaux bruits bizarres et parfois surprenants de notre nouvelle habitation (chauffage, bruits de radiateurs, du quartier, de la clé dans la serrure, du craquement du bois...). Bizarrement je ne les entends jamais la journée en famille, très peu quand mon mari est présent, mais d’un volume assourdissant quand je suis seule en train d’essayer de m’endormir. Petit à petit, jour après jour,  je me rassure en en devinant l’origine. C’est bon. Même pas peur.
Un mois plus tard, je décode quasiment le moindre bruissement. Ou presque. Mais voilà que mon mari à moi,  se prépare à partir quelques semaines en voyage.
Et là, en épouse indigne, c’est même pas vraiment pour lui que j’ai peur.
Mais bon. Va. Ça va aller. Ce ne sont que des bruits. Je sais que je ne serai pas rassurée les 2-3 premières nuits comme d’hab. Après, je dormirai à nouveau paisiblement.
Mais quelques jours avant son départ, j’apprends que les vols chez des particuliers ont repris en force dans la région. On discute entre collègues de l’impression que ça peut donner de réaliser qu’un inconnu est venu farfouiller dans sa chambre quand on est en plein dodo ou de ne plus retrouver sa voiture le matin dans le garage. On partage trucs et astuces anti-vol, on se rassure comme on peut.  Voilà que je commence à suspecter les gens dans leur voiture qui ralentissent devant notre Sweet Home et l’observent. Voilà que mon imagination devient incontrôlable.
Et là. Ta dam… le Seigneur qui me voit me dépatouiller humainement depuis un certain temps,  s’est sûrement dit qu’il fallait urgemment qu’Il me remette les pendules à l’heure et qu’Il se rappelle à moi. Voilà qu’Il commence à me bombarder (si l’on peut dire ça de lui n’est-ce-pas) de versets depuis quelques jours :
« Je me couche et m’endors l’esprit serein ; je me réveille en paix car l’Eternel est mon soutien » Psaume 3 :6
« La crainte que vous avez des hommes tend un piège sous vos pas, mais l’Eternel protège celui qui se confie en lui. » Proverbes 29 :25
Il me rappelle aussi le témoignage de ces missionnaires du fin fond d'un pays d'Afrique noire chez qui nous logions pour un temps,  qui nous avaient raconté qu’un musulman avait voulu savoir qui étaient ces personnes en blanc autour de leur maison la nuit ? Etonnés de ce qu’il avait vu, nos hôtes lui avaient simplement lu ce verset : «  L’ange de l’Eternel monte la garde autour de ceux qui le révèrent » Psaume 34 : 8. Wouahhhh.
Bon, là, je me dis qu’il faut urgemment que je stoppe mon imagination débordante concernant ces vols. Dieu lui-même me protège, monte la garde autour de chez nous. Rien n’arrivera tant qu’Il ne le permettra pas.
C’est pas pour ça que je ne vais pas fermer chez moi, je fermerai à clé, quand même.
Puis je fermerai les yeux pour dormir d’un sommeil paisible, je fermerai mes pensées à ces peurs qui me contrôlent et me paralysent.
Quelqu’Un veille à ma place. Et pas n’importe qui. Même pas peur.

- Article paru dans le "Lien fraternel" été 2012, et oui, parfois j'ai cet honneur... En attendant d'en faire un EXEPRES (je sais, ça s'écrit pas comme ça !) tout bientôt pour mon blog  !! A +)
- Je ne comprends pas pourquoi j'ai des liens qui se sont fait pour certains mots ci-dessus !!! Je n'ai pas fait EXEPRES, pas besoin de cliquer dessus !!!!

Commentaires

Faire confiance, oui, tu as raison... "La peur n'évite pas le danger" de toute façon ! Même si ce n'est finalement pas très rassurant... Nous avons été "visité" il y a quelques années. Je me suis dit "ça n'arrive pas qu'aux autres". Et alors ? Alors, on s'en remet ! Le plus douloureux ne dure que quelques jours. Au fond, je me dis que ça nous apprend le côté fugitif des choses matérielles, le provisoire de ce monde. On se dit qu'il vaut mieux ne pas leur accorder autant de... prix et d'importance ! L'essentiel est bien ailleurs. C'est "l'essen-Ciel" ! A toute épreuve sa leçon de vie, merci Seigneur ! Merci pour ton gentil message. Tes visites me font, à moi aussi, toujours plaisir. Belle soirée, à bientôt, Marie-Jo

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …