Accéder au contenu principal

Sécurité routière

J'entre tout de suite dans le vif du sujet. Plus vite ce sera dit. Plus vite ce sera terminé. Point.
L'autre jour, il y a tout de même quelques semaines, deux enveloppes presque pareilles étaient dans notre courrier. Deux. Le même jour. Même heure. Apportées par le même facteur.
Polizei. Verkehrssicherheit. J'ouvre, et découvre deux, je dis bien deux amendes. Une de 120.-, une de 160.-. Environ. Eh, ben, c'est du beau mon homme !!! Il m'avait bien dit dernièrement qu'il lui semblait qu'il s'était fait flasher ! Mais deux fois, ben c'est du beau ! Et moi qui avais déjà prévu comment dépenser cette somme ! Pfffff... Bon, il faut dire qu'il est beaucoup sur les routes, et que ça arrive à tout le monde (sauf à moi) de parfois dépasser les limites de vitesse, de manquer le panneau de signalisation, de ne pas voir les radars, etc. Et ça ne lui arrive pas si souvent. Franchement. Mais bon, c'est une trop grosse somme !!! Grrrrrrr.

Mes enfants rentrent de l'école. Je leur décris en long et en large les deux courriers, leur raconte pour la Xe fois dans les détails que depuis 23 ans que j'ai le permis je n'ai jamais reçu d'amendes de vitesses (juste 1-2 de parking), que je ne comprends pas vraiment car moi je ne vois jamais les radars, et il me semble que parfois je dépasse tout de même un peu la vitesse préconisée, mais moi, tout de même,  JAMAIS au grand JAMAIS je n'ai reçu d'amendes.
La fierté m'enveloppe, en bas, en haut, à gauche, à droite. Que je suis bien.
Je regarde pour la Xe fois les amendes. Et mon regard s'arrête sur le lieu de la 2e (qui est la moins chère des deux tout de même). Je pâlis. Transpire. Tremble. Des images défilent devant mes yeux. A toute vitesse. Je me vois, stressée,  conduisant mon fils pour la porte-ouverte d'une école qui l'intéresse... tien, je suis passée par cet endroit dernièrement.

Après contrôle dans mon agenda, je vois que MALHEUREUSEMENT les dates concordent. Mince alors. C'ÉTAIT MOI !!!!! MOI !!!! MOI qui était au volant !
Eh ben voilà. C'est dit. C'est fait. C'est avalé. Digéré. Une en 23 ans, c'est pas si grave. Bon. Ça revient vite cher quand même. Pfffff. Et très vite je l'ai payée. Aux oubliettes ces amendes. Pfuittttt. On passe à autre chose.

Et la vie continua... gaie, sans anicroche ou presque. Normale quoi.

Sauf que là mon homme part en voyage. Et je dois le conduire à l'aéroport. Ou plutôt il se conduit à l'aéroport et c'est moins qui reconduit la voiture à la maison. Et j'aime pas rouler des kilomètres sur des routes que je ne connais pas trop. Ça me stresse. Et ça ne s'arrange pas avec l'âge. J'aime de moins en moins ça. Nous voici à l'aéroport. Puis nous nous quittons pour presque deux semaines. Lui s'envole. Moi reprends la route. Pas simple. J'aime pas. Décidée de vite liquider ce chemin du retour.

Il y a quelques jours, une enveloppe étrangement familière était dans mon courrier. C'est mon homme, de retour à la maison depuis peu, qui l'a récupérée dans la boite aux lettres. Il l'a ouverte. Je ne sais plus ce qu'il a dit. Il rigolait (ou était-ce de la moquerie ??? Moui moui). Polizei. Verkehrsübertretung (non, je ne sais pas non plus ce que ça veut dire). Une amende. Encore une. 40 frs. Le pire c'est que mon Geschwindigkeitsüberschreitung (je comprends pas non plus, comme vous) n'était que de 3 malheureux km/h lors de mon retour de l'aéroport (oui, impossible, c'était bien moi au volant, à cette heure-là il était dans l'avion !). En fait, pour mon mari, sa principale inquiétude c'est de savoir comment j'ai fait pour ne pas remarquer le flash, d'autant plus que le radar était dans un tunnel (comme déjà dit, je ne vois JAMAIS les radars, et encore moins les FLASHS, d'autant plus que je suis jamais flashée, ou presque depuis peu, hein). Bon. Ça c'est le souci de mon mari. Hein. Je vois pas où est le problème en plus.

Voilà. Comme quoi. Ben voilà. Quoi. On ne s'arrange pas forcément en vieillissant. Ou la chance m'a quittée, que certains diraient. Ou bien je suis en phase expresse d'apprentissage de l'humilité. Voili. Voilà.

Bon. Je suis pour la Verkehrssicherheit (sécurité routière). Si si. Autant pour moi que pour les autres. Il faut bien. Ça vaut mieux que tout le monde roule à sa droite. Et que tout le monde s'arrête aux feux rouges. Je suis aussi pour la Bible. Vois pas le rapport, dirons certains. Ben, c'est une Lebensicherheit (sécurité de la vie, j'ai inventé un mot en allemand qui sonne bien. Bravo qu'on dit. Merci). Y a plein de recommandations pour notre vie. Pour qu'elle se passe au mieux. C'est le mode d'emploi par le Créateur de nous, humains. Yehhhh. Les dix commandements en sont un mini extrait.
Bonne route à tous dans votre vie ! 

Vergessen Sie nicht (n'oubliez pas) :
Attention aux poteaux indicateurs et rappelez-vous de votre théorie (Bible), ça limite les dégâts, et gardez un oeil sur votre compteur de vitesse (votre coeur, votre âme) !

Et mon dernier mot sera : pas simple de vivre dans un pays quadrilingue, ça j'vous dis.

Commentaires

Allison a dit…
Ca m'a aussi arrivé - et c'était aussi MOI! MOI! MOI!
Evi a dit…
Très joli, le nouveau design de ton blog.
C'est fou, pour les bonnes choses on pense tout de suite "MOI", par contre pour les vilaines... aïe aïe aïe... merci les leçon de la vie. Il me semble que chaque fois que je prêche à mon chéri il m'arrive rapidement un truc plutôt gros, disons FLASH !

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …