Accéder au contenu principal

Peurs, angoisses, etc.

Est-ce que je suis la seule à connaître ces moments où la peur, l'angoisse, une certaine forme de stress, l'imagination me terrasse ? Ce laps de temps où je ne peux plus me raisonner, ou presque, malgré que je sache pertinemment, en plus, que l'origine de cette peur est parfois absurde, que c'est bien souvent QUE mon imagination qui se joue de mes nerfs ?

Voilà quelques exemples de situations où la peur peut facilement me submerger :

  • Etre sur une moto, à l'arrière. Devant, mon frère. Il fait au moins du 60 km/h. L'horreur. Mon réflexe : sauter. De la moto. C'était il y a une vingtaine d'années. Je n'y suis plus retournée (et j'ai réussi de me retenir de sauter, c'est pour ça que je suis encore là, en fait).
  • Moi, petite assistante médicale, devoir faire une prise de sang aux grands chefs chirurgiens ou médecins. Ou à leurs épouses. Mais pourquoi, j'vous demande, pourquoi stresser pour ça ?? Je stresse tellement que j'en perds mes moyens ! Dans cette situation, qui arrive heureusement rarement, je suis très fâchée contre... moi-même. Très fâchée. Qu'est-ce que je suis tarte que j'me dis ! GRRRR : j'en fais sans arrêt des prises de sang... je suis au point tout de même ! 
  • Partir seule à Paris avec ma fille. Donc je suis la responsable de ne pas nous perdre. Ce fut un challenge. Ne pas écouter mes peurs. Réussi. 
  • Accompagner au piano les chants à l'église... arghhhh. Une semaine de stress intensif de préparation, plus de l'angoisse ingérable parfois le matin même.. Je suis trop exigeante avec moi-même : je ne peux jouer comme une pro. Je dois l'accepter. Point.
  • L'angoisse aussi avant le mariage : c'est l'bon, c'est pas l'bon ? J'me trompe, ou pas ? Le pauvre, mon futur Nommamoi, à bien souffert avant que nous nous passions la bague au doigt ! C'est bon, j'ai fait le bon choix ! Après 19 ans je peux le dire ! (même si c'est pas le conte de fée... non-stop... je ne suis pas une princesse pleine de douceur  moi).
  • Une certaine forme de peur me submerge parfois quand j'ai posté un post. C'était pas trop si, c'était pas trop ça ?... et j'ai écrit des bêtises ! et si c'était compris comme ça... comme ci..? Est-ce que je me suis trop livrée ? Enfin voilà quoi.
  • Les armes. Les armes m'angoissent franchement. Ce qui coupe. Ce qui explose. Ce qui... Bon, il y a des raisons tout d'même. Hein.
  • Une bonne grosse araignée bien dodue bien poilue qui me grimpe dessus (on l'entend même marcher, j'vous dis)... heureusement, c'est jamais arrivé. J'crois.
  • Etre près d'un danger potentiel avec mes enfants (précipices, autoroute ici, éléphants ici, les voir partir nager un peu loin en mer...) : je les vois déjà éclaffés, écrasés, noyés, enfin, vous voyez quoi... (comme Tom dans Tom & Jerry, genre. Ou Coyotte dans Bip-Bip&.... Coyotte. Mais sans 2e vie et plus. Ben ouais).
  • Si mes enfants, mon mari ont un retard inhabituel... j'ai beau me sermonner moi-même, impossible de tenir en place dès 5 minutes de retard parfois. Surtout si j'entends l'ambulance au même moment. Accident ? Enlèvement ? Cela n'arrive pas qu'aux autres que j'me dis ! Mais quand ils rentrent enfin, après 6 minutes de retard (!), l'air de rien, et que tout s'explique si simplement... un gros OUF explose en moi.
Quelques minutes de retard, et c'est parti mon kiki !  Pffff.
Mais merci de retenir ceci de ce post : je ne suis pas complètement une chochotte :
  • J'adore accoucher, sans anesthésie aucune... ça fait mal, mais ça passe ! (tandis que les 20 ans suivants, c'est une autre paire de manche !)
  • Partir en Afrique noire, j'aime ça ! J'ai fait le voyage plusieurs fois seule, y compris il y a 9 ans pour aller chercher notre Nana 3e. Alors... (mais je réalise qu'avec l'âge, c'est toujours plus difficile de faire ce genre d'exploit)
  • J'aime faire en famille l'aventurière dans les arbres. J'adore ça. Tellement que j'arrive à ne pas rester fixée sur mon tout p'tit dernier, pas assuré durant quelques secondes sur une mini esplanade à 15 mètres du sol ! (j'suis gaga ou quoi ??!!!)
  • Je ne me souviens pas avoir eu peur avant un examen; même si j'ai râté deux fois mon permis de conduire pratique...chuuuuut. (pourtant, ce serait plus rationnel d'avoir peur de ça ?!!) 
  • Ni avant de commencer un nouveau boulot...
Bon. Je profite de remercier mon Nommamoi qui a tué cette énorme arachnoïde tout à l'heure. J'avais pas le courage de suspendre mon linge, avec cette bestiole black pleine de pattes qui prenait toute la place au plafond de ma lessiverie. Beurk. Imaginez qu'elle tombe sur ma tête ?! Hein ? 
Ne venez pas me surprendre avec des gilli-gillis dans le cou maintenant. 
J'vous en suis reconnaissante.

Le p'tit mot spi : 
Je suis tellement reconnaissante, tellement soulagée de savoir qu'il y a quelqu'Un de plus haut, plus grand, plus puissant que moi, qui gère le monde, mon monde, ma famille bien mieux que moi. Tout dans Sa main. Tout. Et quand j'y pense, mes peurs s'éloignent. Car dans ce monde rien n'est hasard. Rien n'est aléatoire. Tout est réglé. Même si souvent on a l'impression que non. On ne peut de toute façon pas tout comprendre. On n'est QUE humain.

PS : pis s'il l'avait pas tuée, l'araignée. En fait. Je lui ai pas demandé s'il l'avait fait. Et... j'ai pas vu son corps. Elle se cache peut-être... Ne venez pas me surprendre avec des gilli-gillis dans le cou maintenant. Bis.
PS 2 : et le sujet post n'a rien à voir avec la période actuelle. Car je dirais : Halloween ? Non merci ! Non au morbide, à l'horreur et au satanique. Oui à la vie et aux valeurs positives ! (pas d'moi, lu sur FB).

Commentaires

Allison a dit…
Je t'aime tant.
Merci pour ce post qui tombe à pique. De toute façon, ce que tu rédiges tombe toujours à pic pour moi... dans ma vie... Rien n'arrive au hasard, oui. Ou alors avec un grand "D" ! Comme maintenant, là, tout de suite. Moi qui viens te lire. Merci également pour tes messages en privé, récemment, auxquels je n'ai pas pris le temps de répondre mais qui m'ont fait beaucoup de bien. Hier, c'était une grande fête et j'ai eu des petits cadeaux de la vie... Je t'embrasse, amie de loin ! Bon week end à toi et aux tiens, Marie-Jo

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …