La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


vendredi 1 juillet 2016

C'est fini. C'est cuit.

C'est fini. C'est presque cuit.
Je n'ai plus d'enfants à l'école obligatoire. Enfin, presque, encore 2 heures maximum. C'est leur dernier petit matin de rien du tout, avec petite fiesta à la clé. Sans les parents.
Mes deux petiots sentent la liberté à plein nez.
15 ans. 16 ans.
Et ils ont l'impression d'être grands. D'être adultes. Car maintenant leur vie, ce sera leurs choix. Métier. Formations. Sorties. Amis et plus si entente. Dieu dans leur vie ou pas.
J'ai bien dit, ils ont l'impression.
Et ils n'ont pas encore réalisé que + de liberté = + de responsabilité. Aïe aïe.
Car papa-maman veillent au grain. Ils ne le réalisent pas, qu'on a encore deux-trois choses à voir avec leur vie. Qu'on est encore responsables pour les mener sans trop de dommages (de part et d'autre !) à l'âge adulte...
On est là, présents, pour le sprint final.
Jusqu'à ce qu'on n'aie vraiment plus rien à dire. Dans quelques petites années.

Depuis quelques semaines donc, ils sentent, ils croient que la liberté est à leur porte. Donc, les recommandations, remarques, cadrages de papa-maman sont moins bien acceptés. Ne sont plus acceptés sans heurts,  sans petite ou grande révolte à la clé.
Ils sont grands.
Papa-maman sont un peu ringards, là, tout à coup. Enfin, ils l'étaient déjà un peu avant à leurs yeux (bien sûr, qu'on ne l'est pas, rooooonnnn !!!), mais là, vraiment, ils ont pris un coup de vieux subi.
En même temps c'est vrai. Le coup d'vieux, on l'a. Assurément.

Plus d'enfants à l'école obligatoire. Là, ils vont commencer à construire leur vie, selon leurs voeux. Nous, on sera juste là pour les soutenir, les motiver, les nourrir, les cadrer comme on peut, prier, prier prier pour eux et surtout surtout surtout surtout surtout FINANCER ces prochaines années.
Et les motiver à trouver un p'tit job qui paie assez bien pour nous aider.
Et encore prier.
PRIER.

Voilà. ça y est. Nos Zenfants sont tous sortis d'école. Prochaine étape importante : quand ils auront tous quittés le nid. Heureusement, encore quelques années devant nous. Mais ça risque de passer vite. Trop vite.
STOP.
Une chose après l'autre.
Vivons le jour présent. Réjouissons-nous de cette étape géniale. Tout de même. Soyons fiers en tant que parents d'avoir pu les amener déjà jusque là. Malgré notre "imperfectitude" qui était, qui est, et qui restera. Seigneur, continue de pallier à nos manques !

Le p'tit mot spi :
Comme le dit si bien J. Philippe dans La liberté intérieure (p'tit bijou de livre que je recommande +++) :
La meilleure manière de préparer l'avenir n'est pas d'y penser sans cesse, mais d'être bien investi dans le temps présent.

La liberté ? La vraie ne se trouve qu'en Jésus, je prie que mes deux petiots le réalisent pleinement  :

C'est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Tenez donc ferme dans cette liberté et ne vous placez pas de nouveau sous la contrainte d’un esclavage. Galates 5 : 1

Or le Seigneur, c'est l'Esprit, et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. 2 Corinthiens 3 : 17

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire