La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


samedi 11 juin 2011

Du temps à deux ?

GRRRR, parfois c'est frustrant, parfois c'est vraiment pas évident.
Bon, j'vous explique.
Quand nos petits étaient petits, tout-petits petits, c'était pas facile tous les jours. Tout tournait autour d'eux. Mon homme et moi on bossait non-stop : on les portait, on leur courait après, on les changeait, on les consolait, on les habillait, on expliquait... bref, y avait de la besogne toute la journée, avec une p'tite pause sieste pour le p'tit der au milieu. MAIS à 20h tapante, le calme était de retour à la maison, tous les enfants étaient couchés, dans leur lit perso et on se retrouvait à deux pendant 10h à 12h de temps. Wouah. 
Etait-ce réellement la réalité vraie en réel pour de vrai, 
j'vous l'demande ?
Quelques années plus tard, donc maintenant, tous nos enfants ont plus de 10 ans. Et nous avons quelques ch'veux gris et rides en plus. Entre autres. Bon, ça vous l'savez. Et peut-être de la sagesse. Pas sûr. On espère. J'sais pas trop en fait. 
Et moi qui croyait que ce serait plus coooooooool... Oui, dans un sens oui. 
Maintenant on peut sortir le soir en les laissant seuls (encore faut-il trouver un soir de libre et où on a l'envie et l'énergie de sortir, on a plus 20 ans !) et ils en sont d'une heureuzité perturbante et perplexante . Je trouve ça plutôt fort louche... du coup je me rappelle le proverbe : "quand le chat est loin... les souris dansent" et j'hésite.
La journée n'est plus aussi intensive, ou si elle l'est ce n'est plus forcément dû à nos enfants. Mais on a heureusement plus besoin de les porter ni de leur courir après, encore moins de les changer puisque même l'accès à la salle de bain en même temps qu'eux nous est totalement interdit par eux-mêmes... et en plus ils sont "propres" et autonomes de ce côté-là depuis pas mal d'années maintenant. Oui, j'en suis fière.
Bref, les journées sont plus cool dans un sens, comme vous l'avez réalisé en lisant  l'un de mes posts précédents : ici.
MAIS MAIS MAIS. On lit partout qu'il faut prendre soin de son couple bla-bla-bla, que les enfants en règle générale c'est pas là toute la vie bla-bla-bla, qu'on doit prendre du temps à deux bla-bla-bla et tout et tout. Théoriquement c'est trop top... Pratiquement c'est uhm.... du domaine de l'impossibilité presque totale...
J'vous explique, là, droit direct'ment ci-d'sous le pourquoi du comment :
Comment, prendre du temps entre 4 yeux, quand nos aînés vont se coucher en même temps que nous la semaine... et souvent le weekend (parfois même plus tard que nous car nous tombons de fatigue), et que mon homme et moi sommes des couche-tôt, j'vous l'demande ?
Comment, bien que ça soit un moment sacré à deux en théorie, prendre ce p'tit café tranquille après le repas de midi pour faire un p'tit bilan familial et se tenir au courant des activités de chacun, quand on est dérangé toutes les 30 secondes car un enfant profite de ce moment où on est seuls pour nous montrer ses exploits avec son Diabolo par exemple,  ou que certains p'tits curieux écoutent nos échanges de leurs chambres (leur ouïe étant encore supra développée, les veinardspour ce genre de truc en tout cas, pas quand je leur demande un service) ?
Comment, se retrouver à deux le soir, quand 1/4 de notre descendance, au moment de se coucher et nous voyant seuls, a justement plein de choses existentielles à nous partager ?
Bref, pour résumer, comment régler nos différents ou parler de p'tits secrets quand il y a des p'tites oreilles plus-si-p'tites-k-ça qui traînent dans touts les coins et recoins de notre si-SWEET-pas-toujours-HOME ?
Ben oui, vous êtes d'accord avec nous, il n'y a qu'une seule solution qui s'ouvre à nous : 
FUIR-PARTIR-et si possible-LOIN.
Voir fin du post... avant votre interprétation de la photo. 

Par temps sec, aller se balader main dans la main dans la nature si belle et romantique, espérant ne pas y croiser tous nos voisins ou surtout ces horrrrrribles légumes armés qui viennent de sortir : des concombres aux bactéries tueuses (on sait jamais). ARGGGGHHH. Que la nature est dangereuse !
Fuir en voiture si-beau-temps-pour-mollusques car la pluie c'est mouillé et désagréable pour nous humains (pourtant, en étant de purs helvètes, on devrait être vacciné). Oui, je sais ça pollue encore plus notre terre déjà fort irradiée d'après c'qu'on nous dit ou pas. Mais tant pis. Quand il faut, il faut. Téléphones portables éteints, quelques ondes en moins (quoique si les enfants sont seuls à la maison, je ne suis pas vraiment tranquille si nous sommes inatteignables en cas de catastrophes genre bagarre de télécommande TV ou concombre qui a largué ses bactéries tueuses dans ma cuisine, panique).
Ou tiens, partir en weekend tous les deux après avoir réussi à en trouver un de libre (quel exploit j'vous dis pas) et organisé la garde de nos enfants (chiche) pas franchement simple. Et ça, chouette, ça s'fera c'weekend ! Yessss.
Le problème c'est que ce genre de moments est occasionnel, et on apprécierait bien quelque chose de quotidien. Il suffirait de remettre nos enfants au lit à 20h. Comme dans l'temps. Le rêve. 
Bon, j'me dis que dans dix ans, on sera un vieux couple, à nouveau seuls. Et libres. Peut-être. On va même pleurer de n'être pas assez dérangés. Plus que probable. J'aurai le blues, ça m'étonnerait pas. Parce que. L'âge actuel de mes z'enfants à nous, j'aime trop. Intéressant, passionnant que c'est.
Comme quoi, chaque stade de la vie a du bon, et du moins bon. 
Être vieille, c'est réaliser ça je pense. 
Ouais. Bon. J'sais pas en fait.

Concernant la photo : j'ai essayé de faire un montage supra-romantique illustrant des balades en amoureux dans une nature bambouzienne. C'est complètement râté. On dirait plutôt que je suis en train de faire un bras d'fer avec mon homme... et que c'est moi qui gagne. Cela ne veut strictement rien dire. OK ? 

2 commentaires:

Fab B. a dit…

Merciiiii!!! C'est tellement rassurant de te lire...:-))! On dirait un copié collé de chez nous, c'est dingue!!!! On s'est vraiment fait les mêmes réflexions avec mon homme par rapport à la petite enfance de nos lutins qui grandissent...... Gasp!! Pas simple du tout ces temps en couple..... Idem pour le moment du café....même scénario chez nous et on en a un de moins!!!! Bref, vive les tites virées dès qu'on peut....!!! Plein d'bisous à partager avec ton homme :-))!

Allison a dit…

Ta photo m'a d'abord inquiété... qui a deux sortes de bras differents? :D

Enregistrer un commentaire