La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


mardi 10 avril 2012

Digestion cérébrale

Ce qui est assez bien avec mon homme c'est que, contrairement à moi, quand il va au resto il en profite des semaines (et nous aussi). 
Il en a vraiment pour son argent. Si si.
Je vous expliquasse celasse...

MOI : je vais au resto prévu depuis assez longtemps en général, passe un moment sympa à converser, partager (parce que je ne vois AUCUN intérêt à y aller seule), savoure le bon repas fait enfin par d'autres mains que les miennes, tout en discutant (d'autres choses que de la nourriture que j'ai devant moi bien sûr), refaisant le monde. Puis retour à la maison pour digérer, puis basta. Fini. Terminé. Longtemps, je me souviens des bons moments passés, mais quelques jours après je dois bien me concentrer pour me rappeler ce que j'ai bien pu manger... puis 1 semaine après ça tombe dans l'oubli le plus profond.
MON HOMME : se réjouit des jours avant d'aller au resto. Il trépigne d'impatience, il salive, réfléchit au choix qu'il pourra faire,  son estomac fait des soubresauts de digestion inutile, car il en visualise le goût, les odeurs comme si c'était pour de vrai.  Il en parle. A table. De l'heure à laquelle il faut aller. Du fait qu'il ne faut pas oublier de réserver.  Mon grand est déprimé s'il ne peut l'accompagner.
En manque, il peut même décider, tout à coup, d'aller manger au resto en famille, même si nous avons mangé comme des goinfres tout le weekend. Pour faire plaisir aux enfants qu'il dit. Mouais. Heureusement, j'arrive occasionnellement à reporter la chose. Mais c'est dur.
Un exemple type est le p'tit moment resto avec son fiston dans une lointaine auberge campagnarde perdue où il s'est régalé d'une entrecôte il y a 2 bien grosses semaines. Et tout notre entourage est maintenant au courant. Sans l'aide de Facebook. Et ceci grâce à fiston 1er qui, ayant quelques gênes de son géniteur, ben ouais, avait parié il y a plus d'une année qu'il tiendrait tout 2011 à ne pas boire de boisson contenant du Cola (Coca-Pepsi-M-Budget...) contre un bon repas avec son père.  Et il a tenu. 
Et son papa de père a dit YESSS, car il a PERDU son pari (??). Donc, rendez-vous fut pris rapidement pour aller manger une BONNE viande. Une VRAIE viande (c'est clair que si ça avait été le budget de fiston 1er, la viande aurait été sûrement un cervelat soldé, à se partager).
La viande fut bonne. Oui, on le sait. Plutôt 5x qu'une. Ce fut le sujet principal de nos discussions lors des retrouvailles avec ma belle-famille, tout en mangeant une savoureuse et copieuse fondue campagnarde. Oui. Ce sujet alimenta aussi (au propre et au figuré...) les conversations avec les amis, qu'on a rencontré depuis, pour une fondue, ou qu'on a salué à l'église, ou... enfin, vous voyez quoi.
Voilà une photo d'il y a quelques années qu'il s'empresse de montrer à d'autres adeptes de la chose à la moindre occasion, peut-être l'avez-vous donc déjà vue.

Bref, son histoire d'entrecôte cuite parfaitement et tendre et merveilleuse et fabuleuse et gouteuse nous a gavé, pour finir. Mais j'ai l'impression que c'est en train de se calmer. La digestion cérébrale à l'air d'être enfin à son point final. Mais ça peut reprendre n'importe quand. Car le point final, est suivi de 2 petits points : ...
Le pire, oui, le pire, et je m'en repends presque, c'est que j'ai offert à mon mari un resto de son choix pour la St-Valentin. Oui je le connais, je sais ce qui lui fait plaisir, douée que je suis. Nous devons fixer une date dans nos agendas surchargés. Et mon carnivore préféré est en train de mettre la pression pour fixer LA date, puis viendra LE lieu, puis LE menu, puis LE moment M,  puis LA digestion, puis la diiiiigeeeesssstttiiiiooonnnnnn cééééréééébbbraaaaallllle...
Mais en priorité, et j'y tiens, nous devons, mon homme et moi, aller fêter  notre adolescente de 12 ans au resto (avec elle !), comme on le fait pour chacun à cet âge-là, lorsqu'ils sortent gentiment de l'enfance. Elle a choisi une pizza. Ouf, mon homme sera sûrement moins passionné (=digestion cérébrale plus rapide, 1 jour ou 2). Merci ma fille !

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Félicitations ma "chair est tendre", oups ma femme, la photo est magnifique!

Enregistrer un commentaire