Accéder au contenu principal

PAIN n'est pas égal à TARTINE

Voilà  bien des années, depuis qu'il peut manier allègrement comme un grand fourchettes et couteaux, que fiston 2e farfouille quotidiennement avec son PAIN, la bouche à l'envers, le regard dépité. 
En bringouillant qu'il n'aime pas. Voilà.
Voilà le même nombre d'années que je lui dis YAKA.
YAKA y mettre dessus beurre et confiture ou miel ou fromage ou tomate ou n'importe quoi qu'il aime pour que ça descende plus facilement. Voilà.
Voilà le même nombre d'années que je lui dis de ne pas se goinfrer que de fromage, de viande, 
de jogourt mais aussi de PAIN. Que le PAIN c'est la base de notre alimentation depuis des siècles, etc.

Mais après 10 ans de luttes et d'essais de le convaincre de tartiner son PAIN...  j'ai craqué.
(Et oui, tous les deux on doit avoir la tête dure, car on a tenu un bon bout de temps... Mais lui doit l'avoir plus dure que moi, vu que c'est  moi qui ai cédé... enfin, bref, ceci est un autre sujet)
Je lui ai donc soudainement pris sa tranche de PAIN, l'ai tartinée de beurre et de MA confiture aux fraises de MA région (donc ça ne peut être que délicieux bien sûr), et je lui ai dit avec inspiration et avec une autorité qui caractérise mon aura de mère :

- MANGE ! 

Il a mangé. Tout. Et en a redemandé. Du PAIN. Directement. En plus, il l'a faite lui-même. Sa TARTINE. Je pourrais même dire ses TARTINES.

Donc, depuis quelques semaines, pas beaucoup mais assez pour vous signaler qu'il vit, dirais-je même que nous vivons, un changement radical, une révolution, un cataclysme de sa, et par extension de notre, façon de manger :

  • Il se fait des TARTINES
  • Il se goinfre de TARTINES
  • Que dis-je, il rafle tout notre PAIN pour 6
  • Il vide mes pots de confiture à moi
  • Je dois acheter sans arrêt du beurre
  • On se bat quotidiennement pour partager le PAIN équitablement
  • Je dirais presque que les autres membres de la famille sortent de table affamés

A presque regretter ce temps où il devenait grincheux quand je lui disais de finir son PAIN.
Voilà.
Un pot de confiture sauvé...

Et je finis par ce petit épisode de hier, mercredi après-midi :
Fiston 2e, toujours le même donc, mon p'tit dernier,  va partir chez un copain mais je décide de filer avant lui pour faire des commissions en le laissant un moment seul à la maison.
Moi, culpabilisée : - Je pars déjà. ça ne te dérange pas si je te laisse tout seul ?
Lui, un brin moqueur : - Ben non, c'est mieux quand tu n'es pas là !
Moi, testeuse : - Alors ça joue si je ne reviens plus ? (tout en espérant que je revienne, car si j'ai un accident et que j'y passe il va se culpabiliser toute sa vie pour sa réponse, mais la réponse était un chouia plus positive que je ne m'y attendais...)
Lui, après réflexion : - Non, j'aimerais quand même qu'il y ait quelqu'un pour faire la cuisine !              
Moi : - !!!!!!!!!!

Bon, au moins, si jamais un malheur arrivait, il pourrait se manger des TARTINES. C'est déjà ça.

(j'ai fait quelques essais de commentaires ci-dessous car je sais que certains ont des problèmes pour les faire. Je n'ai pas eu de difficultés. Bizarre, bizarre. En tout cas merci pour vos coms. N'hésitez pas à partager mes posts.)

Commentaires

Sara a dit…
Pas mal de monde essaie de mettre des commentaires sans succès... je fais donc déjà un essai... avec mon compte Google tout d'abord.
Anonyme a dit…
Maintenant je vais essayer avec Anonyme
Sara a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Sara a dit…
Sans aucun problème, ça a marché... si jamais vous voulez me faire un commentaire, vous pouvez toujours m'écrire un mail : En haut à gauche est écrit " me contacter par mail". Merci de me dire par mail si vous ne pouvez mettre de commentaire, j'essaierai de comprendre pourquoi. (je ne sais pas encore comment, mais bon...) En tout cas, merci pour tous vos coms !!!!
Et là, je vais essayer par Nom/URL
Evi a dit…
Jamais je n'aurais imaginé qu'on ne pouvait pas aimer le pain. Bravo d'avoir insisté.
(Heu, pour info "Evi" est en quelque sorte le diminutif d'Eveline. Ce n'est quand même qu'à l'âge de 7 ans que j'ai sû que je ne m'appelais pas Evi. Faut croire que ça m'est resté ;). Mais je préfère définitivement Eveline)
Jamais eu de problème pour te laisser un com personnellement... Tes anecdotes, voire tes aventures familiales, me font toujours autant sourire et même rire ! Tu as le chic pour les raconter et nous transporter. Ton filston va finir par vous... ôter le pain de la bouche ! Mais ton billet, c'est du pain béni... ! Merci pour ce partage humoristique mais insolite. A bientôt, belle journée, Marie-Jo

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …