Accéder au contenu principal

S'attendre au miracle. A l'incroyable.

Voili voilà. Ce post pour remercier mon Nommamoi de ses efforts et prises de tête pour me faire plaisir.

Nous avons déjà 19 ans de mariage bien sonnés. 
19 ans de mariage, donc au moins 19 St-Valentin, 19 anniversaires,  17 fêtes des mères, sans parler des 19 Noël... Donc au moins 100 occasions de STRESS, d'ANGOISSE,  de MENINGES QUI FUMENT. Pour ma moitié. Oui. Il est encore en vie. 

C'est vrai qu'après toutes ces années, on est sensé BIEN se connaître. Mon Nommamoi devrait être plus ou moins au point pour choisir les cadeaux pour moi, et commencer à tomber juste (dans mes rêves les plus fous). Quand même. Mais bon, les années passant. Ben... voilà. Je crois que je deviens autant stressée que lui à l'approche d'un cadeau venant de sa part.
Il est vrai que je suis devenue au fil des années un peu plus compliquée à satisfaire (j'ai tout !). Même moi, bien souvent, je ne sais même pas ce que je souhaiterais.
OUI, parfois, je lui suggère d'une façon plus ou moins claire ce que j'aimerais (de plus en plus clairement avec les années, car quand c'est pas clairement, ça fonctionne pas), ou je passe par mes enfants... mais du coup, ce n'est pas comme dans les films. Vous voyez : le resto, la surprise en voyant la p'tite boite, la bague, le sourire à travers les larmes de joie, les baisers langoureux au-dessus des plats que même l'amoureux transi en oublie leur contenu (incroyable)... bon, en plus, moi pis les bagues à gros diamants ça ne me transporte pas d'allégresse... mais-bon-c'est-con (ça rime, mais c'est pas beau), mais j'aimerais ressentir tous ces sentiments fabuleux quand je reçois un cadeau de sa part. C'est pas gagné. Dans la vraie vie. Bon. Allez, redescends sur terre ma vieille ! (c'est à moi que je parle, pas à vous... je n'oserais pas, en plus, je ne sais même pas si vous êtes vieille. Bon)
OUI, il m'est arrivé de lui souffler qu'un p'tit cadeau de rien du tout hors des jours de fêtes, ça me f'rait bien plaisir... je ne sais pas moi... euhhhh, un truc qui lui fait penser à moi. Non, non, pas des fleurs, mais un... je sais pas moi... euhhhhhh... un truc sympa quoi, simple, pas cher !
Bon, j'ai reçu UNE fois au tout début de notre vie à deux un bouquet de 7 énormes roses à 10 frs LA rose, qu'il a transporté pendant plus d'une heure dans un train bondé (il n'a tout juste pas dû payer le trajet pour elles). Ben oui, il SAVAIT que TOUTES les femmes adorent recevoir sans raison un bouquet (le problème majeur, qu'il ne connaissait pas à cette époque, c'est que j'aime surtout les bouquets de fleurs des champs, ceux qui coûtent rien, qui sont gratos et faits avec amour et simplicité)... j'ai dû feindre la joie en les recevant... je crois même qu'il y a eu un problème de vase assez grand à trouver... elles n'ont pas tenu deux jours. Bon. Ça m'avait touchée quand j'ai su tout le ramdam qu'il avait fait pour ça. Encore maintenant quand je m'en rappelle... c'était en fait comme dans les films (et je n'ai pas apprécié le geste à sa juste valeur... regrets).
Je pense que c'est plus ou moins à cette époque que l'angoisse de mon Nommamoi à l'approche de mes fêtes à moi est monté en flèche.
Depuis, il arrive qu'il m'achète très occasionnellement sans raison, un bouquet d'une bonne vingtaines de petites roses du supermarché où je l'ai envoyé faire des coms. Le bouquet est forcément à moitié prix  (ceux qu'ils liquident juste avant le dimanche). Moui. Je dois dire que je les aime bien. Il sait même choisir la couleur qui me convient. C'est pas très original, ça ne se voit pas dans les films (les bouquets en liquidation),  mais en même temps ils durent souvent plus de deux jours et je les trouve vraiment beaux. Je ne suis pas si difficile, n'est-ce pas (tiens, ça fait un moment qu'j'en n'ai pas reçu ! Il faudra que je l'envoie faire des coms !).
Et voilà-t'y-pas que nous avons eu 19 ans de mariage. Soirée incroyable. Les enfants rentraient assez tard ce soir-là... et sans crier gare, ça a presque été comme dans un film !
Auparavant le matin même, je suis allée acheté ce qu'il fallait pour un bon p'tit repas à deux, et là, j'ai pas pensé à mes goûts et mes états d'âme : j'ai acheté entre autres un bon morceau de viande de .... poulain pour fêter ça (j'en pleure rien que d'y penser mais bon). Quelle joie, quelle illumination s'est lue sur le visage de mon Nommamoi en voyant ce qu'on allait manger, à deux en plus, sans devoir partager avec 4 enfants... incroyable, comme dans les films. 
Incroyable, lui était revenu de sa journée de boulot au loin, avec un cadeau joliment emballé et pas du tout d'un magasin du coin où il sait que ça marche presque à tous les coups. Il a été original. Je ne savais même pas à quoi m'attendre ! Incroyable j'vous dis. Surpriiiiiise !
Mais, franchement, à ce moment-là je stressais tout de même, n'est-ce pas, et tout tournait dans ma tête : Est-ce que ça va me plaire ? Et si non, je fais quelle tête ? Je lui dis ? Je lui dis pas ? Pfff, je lui dis, de toute façon il sait lire en moi rien qu'en me r'gardant. Bon. 
Je déballe et wouahhhhhhh, comme dans les films ! Si si !!!! 
Sauf que dans les films on voit jamais quelqu'un qui a la larme à l'oeil quand il reçoit des.... tasses !!!!! 

Oui, je suis définitivement bizarre. Peut-être bien. Faut qu'j'y réfléchisse.
Un cadeau simple, réfléchi, "droit" pour moi, chou. C'est FOU ce que ça m'a fait plaisir. Et encore maintenant, presque 3 mois plus, tard, le plaisir perdure chaque fois que je jette un oeil dessus (elles traînent sur mon bar, et non, je ne m'émotionne plus trop en les regardant.)

DONC :
Tant qu'il y a d'la vie, y a d'l'espoir.
Toujours s'attendre au miracle.
De la part de Dieu, dans notre vie. Surtout là. Car tout ce qui est beau, bon, ne peut venir que de Lui.

"Ne perds pas l'occasion de voir quelque chose de beau. La beauté, c'est la Signature de Dieu"
Charles Kingsley
Voili.



PS : je dois tout de même souligner pour casser la perfectitude du moment incroyable vécu que ce n'était pas tout à fait comme dans les films, outre les tasses. Car mon homme n'a pas DU TOUT oublié le contenu de son assiette. On f'ra mieux la prochaine fois.

Commentaires

Oui, ça me parle... Faut y croire, toujours ! La preuve dans les petites comme dans les grandes choses : Dieu s'occupe de tout dans les moindres détails, pas d'inquiétude donc... Mais c'est notre humanité et nos blessures qui jettent le trouble dans nos âmes... Prier pour obtenir la Grâce de la Confiance. Quant à nous, comme toi, nous aurons 19 ans de mariage dans quelques mois ! Bises et... bien jolies les tasses ! "Ton-homme-à-toi" ne manque pas d'humour ! Marie-Jo

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …