Accéder au contenu principal

Seule au monde

J'ai vécu une expérience inédite durant 5 journées. Quelque chose d'un peu fou et improbable pour une mère de famille telle que moi. Peut-être bien que certaines m'envieront après m'avoir lue. Chacune son tour. Patience. J'ai dû attendre des années moi aussi. Qui m'ont paru parfois des siècles. Oui, je sais.
Donc.
Je fus sans boulot.
Je fus sans enfants.
Je fus sans amies. Certaines bossaient, d'autres ont été hospitalisées, et beaucoup étaient en vacances.
Je fus sans mari, ou presque. Son corps apparaissait après 15 heures de boulot, mais son esprit avait de la peine à le suivre.
Je fus sans un bruit, sans horaire, sans contrainte, sans chaussette à ramasser,...
Et tout ça avec une météo venant du Sud.
Je fus donc tel Robinson sur son île déserte. Mais avec un chat à la place du perroquet. Et le wifi.
Donc, par extension....
Je fus sans lessive.
Sans repas à préparer, car ne sachant pas quand et si l'homme-travailleur-vivant-les-pires-semaines-de-l'année-dans-son-job rentrerait... difficile donc de prévoir quelque chose.
Donc par extension...
Pas d'achats à faire. 
Pas de ménage à faire (après avoir nettoyé à fond et fait la lessive juste après le départ de ma descendance bien sûr).
La théorie c'était ça. La pratique quasiment. Incroyable d'en être si proche.
Donc....
Restait plus que du temps à revendre.
Pour lire.
Lire. 
Lire.
Sur ma chaise longue.
Avec mes lunettes de soleil.
Lire & s'hydrater de temps en temps.
Penser à manger quand la faim se faisait sentir.
Bon.
Y a eu tout de même une/deux urgences...
Mes deux petiots, donc Manana 2e et Fiston 2e de presque 15 & 16 ans, qui sont en colonie de vacances, ont réclamé que je leur envoie un paquet car, bien sûr, chaque fois qu'ils font un camp, ce sont les seuls qui ne reçoivent rien !! Les pauvres, les seuls qui ont une mère sans coeur... Donc, j'ai dû me creuser la tête pour leur envoyer les schleks, les sucreries, les trucs dégueux qu'ils aiment, pleins de colorants-de calories que je n'ai jamais à la maison en temps normal... courir à la poste poster le colis pour qu'ils le reçoivent si possible avant la fin du camp. C'est mieux. Et comme ça, ils seront contents. Et leurs monos vont penser très fort : Quelle mère indigne, leur envoyer que ces trucs dégueux ! (quoiqu'on fasse...)
soleil & chaleur & calme & chaise longue & bouquin 
J'ai reçu aussi un SMS urgent de Fiston 2e : Tu peux m'envoyer des t-shirts et des pulls ? 
A la réception de ce SMS mon sang n'a fait qu'un tour.... Je me suis vue instantanément 3 jours auparavant, lui demandant s'il avait pris assez de t-shirts, voyant le grand nombre qu'il y avait encore dans l'armoire... 
- Mais oui roooooonnnnnnn, qu'il m'avait répondu un chouia énervé contre le manque de confiance flagrant de sa mère tant adorée.
Je le lui fais remarquer tout en douceur par SMS... Et lui de me répondre : Mais j'ai pris le nombre que tu avais noté sur la feuille, mais j'en utilise presque deux par jours... (!)
OK, bon, c'est vrai. Si c'est comme ça... je peux comprendre. Car moi j'avais compté un tous les deux jours. Ça changer la donne. C'est sûr. Il faut dire que la canicule ne nous a pas vraiment quitté depuis quelques semaines, mais si chaque fois qu'il transpire il prend du propre... Cette histoire me perturbe tout de même. Pour quelle raison, lui qui ne se change par forcément souvent en temps normal, et fais la bouche à l'envers quand je le lui rappelle, là-bas le fait à outrance ? Que peuvent-ils bien faire à ce camp ? Est-ce que je dois m'inquiéter ?
Deux jours auparavant, il m'avait envoyé un SMS me réclamant une montre waterproof !! Il transpire donc autant ???
Mais son explication fut tout à fait terre à terre : Ben en fait on a le petit déjeuner à 8h, à 7h30 on se lève et avec un copain on va à la douche avant le déjeuner car il y a personne et on peut y rester 20 minutes...
Et si j'ai bien compris il ne veut pas manquer le p'tit déj. 
Douche quotidienne, changer sans arrêt d'habits, presque 15 ans. Moui moui.... je ne sais qu'en penser...
Y aurait-il anguille sous roche ? Si vous ne savez pas ce que ça veut dire, prière de demander à mamamanamoi.



Bref, je crois m'être fortement éloignée du sujet... Oui, même seule au monde, y avait de quoi penser avec les SMS de mon petiot, et de mes deux zotrezenfants de par le monde.
Y a même un jour, où j'ai décidé que, ne ressemblant plus à une mère, je reprendrais le statut d'enfant moi-même, pour voir comme ça faisait, déjà plus. Alors, na, je suis partie avec papa-maman. Chez Ik_a. On s'y est bien amusé (ils n'ont pas pu me laisser dans les boules, ils ont flairé l'arnaque).

Voilà. J'ai dévoré quelques bouquins, j'en ai même jeté un à la poubelle après quelques chapitres, estimant que les mots lus y seraient mieux que dans mon esprit. J'ai donc usé un peu plus ma chaise longue. Réfléchir, rêvasser, prendre du recul... bref, mes neurones sont maintenant à peu près rangés comme il se doit à l'intérieur de ma boite crânienne. Et ça fait du BIEN. 
Et non, cette année, je n'ai pas eu le choix pour mes vacances, c'est pourquoi je me suis retrouvée en Robinsonne... Je ne l'ai pas voulu, si non, j'aurais tout de même un chouia culpabilisé. Si si.
Et sur une île déserte, c'est sympa un moment, mais après quelques jours, que mon monde me manque !

Dès lundi, une semaine intensive de boulot pour moi. Et dès vendredi, ma smala commencera à rentrer et les chaussettes à traîner ! Yehhh !
Puis tout de même une semaine de vacances pour toute la famille. En-sem-ble ! 

Le p'tit mot spi :


Vous êtes fatigués ? Vous rêvez d'être sur une île déserte, loin de vos soucis, de vos problèmes ? Vous rêvez de paix, de repos ?  Est-ce possible dans la vie un peu folle que nous pouvons avoir sur cette terre tourneboulée ?

Si tu acceptes que Jésus-Christ fasse le chemin avec toi dès à présent , voilà ce qu'Il te dit : 
Je marcherai moi-même avec toi, et je te donnerai du repos. 
Exode 33 : 14

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et courbés sous un fardeau, et je vous donnerai du repos.  Acceptez mes exigences et laissez-vous instruire par moi, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos pour votre âme. En effet, mes exigences sont bonnes et mon fardeau léger.
Matthieu 11 : 28-30


Bonnes vacances à tous ceux qui y sont ! 
Et reposez-vous dans la mesure où vous le pouvez !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …