La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


vendredi 9 septembre 2016

Autour de la table.

Nous voici tous à table. Autour d'un bon repas. Ou pas. Ou plutôt autour d'un bon repas pour certains, d'un bof repas pour d'autres. Mais c'est le même repas. Enfin, j'pense qu'vous avez compris. 

Et ça discute. Et ça parle. Papa-maman écoutent. Ou essaient de se faire comprendre. Celui-ci coupe la parole à celle-ci. Ça discute dans tous les sens. Animation. 

Puis Fiston 1er commence de discuter boulot. Il est en train de se former dans un EMS. Donc, dès qu'il amorce le sujet, Fiston 2e et mon Nommamoi, commencent à se crisper. Surtout Fiston 2e. Mon Nommamoi, d'un coup, s'envole au loin en pensée : il fait un effort de concentration sur sa nourriture ou sur des problèmes du boulot à régler. Ainsi, il arrive à faire abstraction, un moment en tout cas, du vécu du jour de Fiston 1er : nettoyage de diarrhée- de stomie- changement de poche urinaire- problème avec une personne qui urine dans des endroits improbables, qu'il faut nettoyer- pansement d'une plaie suite à un membre amputé, etc. Il n'a pas le temps de finir le premier sujet que Fiston 2e, après avoir émit un râle bruyant d'homme blessé à mort, se lève avec son assiette et s'en va. Mon Nommamoi, ne résiste plus : Bon, tu as fini maintenant ? On mange ! Manana 2e écoute de toutes ses oreilles, elle, vu qu'elle vient de commencer la même formation. Et moi, j'en redemande... mais parfois, j'attends tout de même d'avoir terminé le contenu de mon assiette avant d'aborder certains détails... puis ça discute prise de sang-injection-décès-abcès... à trois maximum, les autres ont fui. 
Voilà 3 ans que ça dure...
Oui, les repas en famille, peuvent être passionnants... pour moi. 

Mais voilà.
Fiston 2e vient de débuter sa formation d'informaticien qui dure 4 ans. Depuis 3 semaines. Et il rentre tout motivé et, à présent, autour de la table, il partage sur ce qu'il apprend. Et je n'y comprends déjà RIEN. Mon Nommamoi n'est plus aussi concentré sur le contenu de son assiette, mais discute avec son fiston calculs biliaires binaires ? rénaux banaux ?  (désolée, impossible de retenir les termes)... et Excell. Quand il amorce le sujet de Word, mon visage s'éclaire, jusqu'à ce qu'il me parle avec des termes inconnus (de moi).  Fiston 2e, Manana 2e et moi-même essayons de nous concentrer sur leurs bla-blas qui nous ont l'air bien intéressants à les voir... mais nous abandonnons assez rapidement... Autant essayer de comprendre le frison. Ik begryp it net neat. (si si, le frison est une langue, je viens de l'apprendre ! Haha, pardon, euhhh, si quelqu'un est frisonais parmi mes lecteurs, je me tais ! Haha ! Uhm)
Je me tourne vers mon grand :  Et pis, Fiston 2e, tu disais avec cette escarre ? Il est purulent ?

Du même ventre. Ils sont sortis tous les deux du même ventre. Du mien.  Je vous assure. Je m'en souviens. Aïe ! Bientôt 19 et 16 ans. Physiquement, ils se ressemblent de plus en plus. Les gens commencent à les confondre. Mais maman, toi aussi, tu te trompes toujours ! Euh.... oui, mais moi c'est juste les prénoms que je mélange. Les têtes, je les reconnais encore. 

Et tellement différent ses deux gars. Chacun sa personnalité. L'une n'est pas mieux que l'autre. Chacune a ses points forts, ses points négatifs. 
Ils sont uniques. 
Je les zaime. Je suis fière d'eux. 
Il faut de tout pour faire un monde. 

Merci mes gars d'être tels que vous êtes ! (mais s'il vous plaît, ramassezzzzzzz vos chaussettes, m'enfin !)

Bon appétit !

Le p'tit mot psy (euhhh spi !)
Combien de fois nous aimerions être comme tel ou telle, avoir telle capacité, nous croyant moindre que l'autre, parce que l'on ne peut pas faire l'une ou l'autre chose tant désirée. 

Au lieu de pleurnicher sur tous nos manques (qui sont réels bien souvent !), remercions Dieu pour nos qualités, demandons-lui de nous montrer celles qu'on ignore, et de nous aider à les utiliser au mieux, pour amener du positif, un peu de la Lumière & de l'amour de Dieu autour de soi, dans des réalités si sombres parfois... Juste une petite flamme d'allumette peut déjà faire beaucoup dans une nuit noire...

J'aime le chapitre de 1 Corinthiens 12 et particulièrement les versets 14-25. Oui, chacun, avec nos capacités différentes nous sommes utiles sur cette terre. C'est un cadeau de Dieu, utilisons-les pour Lui ! Demandons-Lui qu'Il nous y aide, on a besoin de Son aide pour cela, humains imparfaits que nous sommes ! La chance c'est que comme Il nous a créé, Il sait comment on fonctionne !

Chaque personne est unique et irremplaçable (même si on dit que personne n'est irremplaçable, bon, vous m'avez compris) ! Même toi ! (et moi aussi alors ?)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire