La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


mercredi 24 août 2011

Le futur de fiston

Suis trop contente. Mon fils sait. Il sait ce qu'il deviendra. Il a trouvé Sa voie. C'est trop top. Quel soulagement pour nous, parents. 
Il, presque 14 ans, vient de commencer sa 8e année scolaire. Année de stages & séances d'information sur les voies professionnelles qui l'intéressent.
Les choses sérieuses commencent. Yehhhh.

Une de mes stars


Bon. Alors. Voilà son ses choix. Par  là-dedans devrait être SA voie. J'espère. Moi. Perso :

1. cuisinier ou.... pourquoi pas ? euhhhh...
2. policier.... tiens et
3. mécanicien sur auto... ce serait pas si mal ?
4. infirmier, ahhh ouais, top ! mais le top du top ce serait...
5. guitariste dans un groupe célèbre. Yehh ! Sinon...
6. dessinateur en génie civil. Pas mal... mais
7. pourquoi pas en bâtiments ?

Voilà !!!! Génialissime. Comme je vous l'ai dit. Il sait. Que du bonheur. Tout est CLAIR. 
Comme une brume matinale bien bien épaisse. Epaisse la brume. Très.
Y a plus qu'à faire quelques séances d'information et quelques stages bien ciblés pour dissiper tout ça. Vaudrait mieux. 
Puis, y a plus qu'à trouver une place d'apprentissage. 
1 an qui reste. Pouêt (ouais, bon, ça sonnait bien de mettre ça là).

  • Ben. Moi, maintenant mère d'une future employée de commerce (=secrétaire... pour les français qui s'd'mandent), je dois me faire à l'idée d'être bientôt peut-être aussi mère d'un.... cuisinier. Qui jugera toute ma cuisine d'un oeil sévère (il a déjà quelques facultés pour ça, c'est déjà ça de pris), qui f'ra mieux que moi "ma" tresse (j'espère pas quand même). Qui deviendra peut-être même obèse tellement il goûtera tout en cuisinant. Puis diabète. Cholestérol. Crise cardiaque. Dangereux comme métier. Sans penser aux couteaux tranchants. 1ère option. Une. Et suis pas très pour. Comme ça. Au premier abord.
  • Je dois peut-être aussi, me faire à l'idée, grâce à une contorsion du cerveau en salto arrière à être mère d'un policier. Peut-être même d'un traqueur de bandits. Wouah. D'un sauveur du monde. D'un James Bond sans permis de tuer (j'espère). Mon fils. A moi. 007. Lui qui rêve (entre autres rêves, j'vous dis pas) de faire des courses de voitures ou de motos, devra traquer peut-être un jour ceux qui dépassent les limites de vitesse. Mais vous, vous avez déjà vu la maman de James ? Hein ? Ben non. A croire qu'il es né comme ça. Seul. Rayée de la carte qu'elle est. Pas un "pet" (oups, excusez-moi) de p'tite gloire pour la maman en question. Niet. Comme si c'est pas elle qui a élevé James (ça devait pas être triste le connaissant). Et accouché. Dans la douleur. 
  • Mère d'un mécano auto. Ça je trouve pas mal. Pas mal du tout. Si je pliais ma voiture, seul lui le saurait. Plus besoin d'aller parler de mes exploits, honteuse, près de mon garagiste qui, j'imagine parfois, en parle, se tordant de rire,  à tous ceux qu'il croise. Ouais. Mon fils ? Critiquer ou rire de sa mère ? JAMAIS. Impossible. C'est mon fiston voyons. En plus, il me ferait ça gratis. Parce qu'il m'adooore. Un bon plan que c'est. OK. Mais juste à une condition, qu'il ne vive plus à la maison. Qu'il fasse sa lessive seul. Qu'il trouve un super produit de douche anti-odeur de graisse. Bon. ça doit bien exister non ?
  • "Mon fils est infirmier" que je dirais. Ça sonne super bien. Essayer donc pour voir ! Hein qu'c'est vrai ? J'aime ♥. Moi qui suis dans le médical... Que je serais fière de raconter comme il est trop fort pour percer les abcès (hein les vôdois ?), pour faire des prises de sang, poser des sondes urinaires. Wouah. Et ça peut toujours être utile pour nous. Sauf pour les sondes urinaires. Quand même.
  • Mère d'une star planétaire. D'un guitariste hors pair. Plus possible de l'approcher. Les groupies en tout genre auront la priorité. Et les journalistes. Et les autres stars. Et maman sera en bas de la liste. Elle ne comprendra rien à rien à cette musique. Bouhhhhhh ! Ne veux pas. NOOOooooonNN !
  • Dessinateur en zénie civil. Comme son père. Qui a commencé comme ça. Avant de faire inzénieur zénie civil. Voilà. Bof... un peu de variation voyons ! D'imazination ! STP !!!  Z'é dézà assez entendu parler de tunnel, radier, palplanche, revêtement. Etc. Bon. Son stage lui avait très bien plut. C'est comme ça. Et bon. Il a les zênes de son zéniteur. Normal. Et z'aime son géniteur. Et c'qui va avec. Voilà. Ronnnnnhhh. Ce z'veu. Il est loin. Bon. Je peux écrire d'nouveau normalement.
  • Dessinateur en bâtiment. Comme tonton. Qui a fini infirmier chef des urgences et des soins intensifs. Voilà. Comme quoi.
 Tous les chemins peuvent mener à Rome. 
    On ne fait plus 1 métier pour la vie. Y paraît. On mute, on vire, on zappe, on évolue, ou pas. 
    "Alors.... hein. Fais ce que tu veux mon fils. Va." 
    Et si ça plaît en plus à maman. C'est top. 
    Et si maman n'a pas besoin d'avoir souci sans arrêt pour fiston. C'est encore mieux.
    "Mon fils. Fais ton choix. A toi. Pour toi. Pas pour moi." 
    Suis pas comme ça. Vous avez pas cru quand même ?
    Mais bon. Reste plus qu'un an. Pour savoir un chouia plus précisément. Ce serait mieux. J'espère qu'on ne devra pas tirer à la courte paille. C'est tout. Reste plus que 12 mois. Et ça, ça stresse. Pouêt (ah, non, là ça va moins bien).

    2 commentaires:

    Evalor a dit…

    Trop bien!!!! Bisous

    Anonyme a dit…

    Mdr.... bizzzz
    Nicole

    Enregistrer un commentaire