Accéder au contenu principal

Je suis maman


Je suis maman. Me voilà donc tour à tour cuisinière, femme de ménage, psychologue (ou pas), infirmière, chauffeuse de taxi, nutritionniste, coiffeuse, factrice, conseillère en orientation professionnelle, institutrice, arbitre, livreuse de produits alimentaires, jardinière et même gardienne de zoo (rats, hamster, lapins et chats). Il y a certains moments dans ma vie de maman où je me sens gymnaste (vous avez déjà circulé dans une chambre d’ados ?). Nos chérubins se sont même permis de me nommer caporal (vous vous rendez compte ?). Donc, être maman égal être multifonctions. Et tout ça gratos (Ouah, il y a encore des choses gratuites en ce monde). Parfois nos enfants me trouvent la plus formidable maman du monde. Parfois la pire. Voilà. Et je suis convaincue que la liste ci-dessus est de loin pas exhaustive. Parole de maman.


Dieu. Jésus. St-Esprit. Quelle est le premier mot le définissant qui vous vient à l’esprit ? Pour moi par exemple, c’est fidèle. Fidélité dans son amour pour moi. Malgré mon hyper-imperfection. Mais aussi Amour, Patience, Justice, Paix, Omniscient, Omnipotent, Omniprésent, Consolateur, Créateur, Infini,… Comme cette liste impossible à terminer. Parfois, moi, fille de Dieu, je n’ai aucune peine à louer mon Seigneur qui me donne tant de belles choses à vivre… Mais il arrive aussi que je ne comprenne pas. Mais alors pas du tout ce par quoi je dois passer. Ou ce par quoi certaines personnes doivent passer. Cela ne me plait pas et je me fais la réflexion que moi, à Sa place ben, je… euh, me prendrais-je parfois pour Dieu ?
Je réagis à ce moment-là comme mes enfants, quand je suis un caporal à leurs yeux (je ne m’y fais décidément pas). Lorsqu’ils trouvent injustes, ou illogiques ou bizarres mes restrictions envers eux. Pourtant, je suis toujours leur maman. Je les aime toujours autant, même si eux ne le réalisent pas. Je veux le meilleur pour eux. Bien imparfaitement parfois. 
Oui, quoique je vive, mon Père dans le ciel m’aime toujours autant, même si moi je ne le ressens pas. Il me voit toujours comme son enfant, qu’Il chérit, pour lequel Il veut le meilleur. Pour Sa Gloire. La grande différence avec moi, c’est que Lui est Parfait, Il ne fait aucune erreur, et Il me connaît à 100%.

Oui, une maman a de multiples facettes, mais à partir d’un moment la liste se termine. Mes enfants savent plus ou moins ce qui les attend s’ils agissent d’une certaine manière.
Tandis que notre Dieu Créateur me surprendra éternellement, il est bien loin de ma logique toute humaine. Mais je peux avoir confiance en Lui. Confiance totale. Génial !


Article paru dans le Lien Fraternel, avril 2013

Commentaires

Comme ton billet me fait du bien... j'en ai les larmes aux yeux... Oui, le Seigneur sait bien mieux que nous ce dont nous avons besoin, avant même que nous le comprenions nous-même ! Et Il se plaît à nous faire désirer ce qu'Il veut nous donner... Plus Il veut nous donner, plus Il nous fait désirer. Comme les enfants qui attendent si impatiemment leur(s) cadeau(x) d'anniversaire ou de Noël. Gardons confiance en toute circonstance et particulièrement dans les épreuves qui nous sont données pour nous "éduquer" et nous tirer vers le haut (ou le Très Haut !), jamais pour nous enfoncer. Je le sais, je le sens, je le vis. N'oublie pas ce que je t'ai dit pour la boutique ! Bises et à bientôt, merci pour cette belle "parabole" maternelle. Marie-Jo
Evi a dit…
Merci Sarah, Oh! comme tu dis vrai. Continuons d'explorer les richesses de Dieu! Je te souhaite courage et persévérance.

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …