Accéder au contenu principal

Robot or not Robot ?

Je n'aime pas cuisiner.
Oui, je dois avouer, qu'étrangement, depuis le temps que je tiens ce blog, je n'ai jamais vraiment annoncer cette chose avérée, que moi, responsable de nourrir un homme et 4 descendants depuis tant d'années(dont deux mâles à présent en pleine croissance), je n'aime pas cuisiner.
J'aime bien manger. Les bonnes choses, bien arrangées, bien décorées, cuisine asiatique, helvétique, française, turque, africaine, oui, j'aime bien goûter un peu de tout, un peu beaucoup.
Mais quand ce n'est pas moi qui prépare.
Voilà.

Alors je fais des repas vite faits, sans me prendre trop la tête. Au moins pendant la préparation. Après, pendant le repas, suivant la mine de ceux qui partagent ma table, ça peut être différent. Maintenant qu'ils sont grands, j'ose dire : vous n'avez qu'à cuisiner vous-mêmes alors ! Bande d'ingrats ! En fait, je n'utilise jamais ce terme, ce serait plutôt Gâtés pourris d'gosses ! Qui vous a élevés dites donc ?

Cuisiner me fatigue vraiment. Cela m'épuise. Passer 3 heures au milieu de casseroles, couteaux, bols et spatules, me pompe toute énergie.
Parfois, j'ai comme une envie de faire des biscuits (pour goûter à la pâte), une tresse (la pâte est très bonne),  ou un nouveau menu. Mais c'est vraiment quand je suis en super forme et que j'ai le temps.
Ma super fierté, c'est quand je cuisine des produits de mon jardin ! Oui, je me sens telle une vraie pure femme au foyer : rhubarbe (2 gâteaux par an), haricots (3 repas par an), fraises (pour décorer la glace 1 fois par an). Oui. Mon jardin n'est pas très grand.

Bref. Je n'aime pas cuisiner. Mais j'aime manger.
J'aime passer le moins de temps dans la cuisine. Et que le repas soit le meilleur possible. Challenge pas évident à relever.
Mon livre de cuisine préféré est : La cuisine sans panique ! (tu prends ce que tu as dans le frigo et tu mélanges tout et ça donne en général quelque chose de bon en 10 minutes chronos de préparation, le rêve).
Continuer comme dans l'temps ou craquer pour un robot ?

Voilà quelques années que je me tâte pour m'acheter une fois un robot. Un robot de cuisine. Qui mélange la pâte, qui râpe, qui coupe, qui fait de supers jus de fruits, tout seul, comme un grand. Et dont le maximum de pièces rentrent dans le lave-vaisselle, pour que je puisse fuir la cuisine au plus vite.

Pour retourner dans un bouquin par exemple. Ou dans mon jardin. Ou les deux en même temps.

Voilà que j'ai déjà perdu quelques petites heures pour chercher la perle rare, en me baladant sur la toâââle. J'ai trouvé le robot fabuleusement looké, je craque complètement, il m'a l'air parfait. Sauf qu'il ne fait pas tout ce dont j'aurais besoin. GRRR. Et j'en ai dégoté un autre, qui m'a l'air super efficace, super multi-fonctions, tout ce que je veux mais... moche à mon goût.

Du coup. Je ne sais plus. Car ce n'est pas le genre d'outil qu'on range dans une armoire... et pour moi, la déco, ça compte.

A présent, je me pose cette question élémentaire : Mais pourquoi donc je vous raconte ça, moi ?
Non, non, ce n'est pas le seul de mes soucis actuels. J'en ai d'autres, plus importants tout de même. Cette recherche est plutôt quelque chose pour me changer les idées, peut-être.

Et c'est bientôt mon anniversaire, et comme d'hab on va me demander : Mais que veux-tu donc ? 
J'ai bien quelques réponses dans ma tête de maman, outre l'habituelle Mais rien, j'ai tout ! :

  1. Un dos tout neuf pour Fiston 1er
  2. Passer quelques jours avec Manana 1ère et la ramener avec moi en Helvétie
  3. Que Fiston 2e n'ait pas le culot de continuer de grandir et de me dépasser, 
  4. Que Manana 2e soit totalement bien dans ses baskets, 
  5. Que mon Nommamoi soit moins surchargé, 
  6. Que je puisse avoir la Paix, la Joie, l'Amour dans mon coeur 24h/24h.

Mais aucune ne peut être emballée dans du joli papier avec un petit ruban plein de p'tits coeurs.

Alors voilà. Pourquoi pas un robot ?

Mais maintenant que je travaille moins et que j'ai plus de temps,  je serais presque quitte de m'acheter un robot qui me ferait gagner du temps.
Ça devient compliqué tout ça...
Bref, la solution n'est pas vraiment claire pour moi.

Le (p'tit) mot spi :

Souvent, nous n'avons pas de solution toutes faites, n'est-ce pas, nous sommes devant un choix, et nous ne savons pas. Et dans des situations bien moins superficielles que celle décrite ci-dessus (hum, hum !), n'est-ce point ?

Mets ta confiance en l'Eternel de tout ton coeur, et ne te repose pas sur ta propre intelligence. Cherche à connaitre sa volonté pour tout ce que tu entreprends, et il te conduira sur le droit chemin. Ne te prends pas pour un sage, révère l'Eternel et détourne-toi du mal. Proverbes 3 : 5-7

Prépare ton chemin avant de t'y engager, et emprunte des routes sûres. Proverbes 4 : 26

L'homme fait des projets, mais celui qui a le dernier mot, c'est l'Eternel. Vous pouvez penser que tout ce que vous faites est bien, mais c'est l'Eternel qui apprécie vos motivations. Recommande tes oeuvres à l'Eternel, et tes projets se réaliseront .  Proverbes 16 : 1-3

Un homme forme de nombreux projets, mais c'est le dessein de l'Eternel qui se réalise.
Proverbes 19 : 21

Lorsque tu fais des projets, prends conseil, et ne te lance pas dans une bataille sans une stratégie bien conçue. Proverbes 20 : 18

Et...
C'est l'Eternel qui trace la voie d'un homme; comment un humain pourrait-il comprendre par quel chemin il passe ? Proverbes 20 : 24

En résumé, suite à ces versets, avec mon exemple très superficiel, je le sais, du robot :

- Mettre sa confiance en Dieu qui va m'aider dans mon choix (du modèle du robot, ou rien)
- Réfléchir (déjà fait en étudiant toutes les possibilités sur la toile)
- Demander conseil (sur la toile et aux copines)
- Prier pour ce projet, pour ce choix (je peux même prier pour cette histoire de robot !)
- Accepter si ça ne va pas comme on veut (pourquoi le robot super looké n'a pas toutes les supers fonctions ?)
- Accepter qu'on ne comprenne pas notre chemin parfois (pourquoi, mais pourquoi je n'aime pas faire la cuisine et qu'en plus il n'y ait aucun robot qui me convienne ?)
- Tout en sachant que Dieu dirige tout... et qu'Il me donnera la force dans ce que je vis si je mets ma confiance en Lui (en l'occurrence quand je ferai la cuisine par mes propres forces à mains nues, avec toujours plus d'arthrose, jusqu'à ma mort peut-être...)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …