Accéder au contenu principal

Sonnette vs Ecouteurs

J'étais tellement contente, fière d'avoir trouvé THE solution pour ne plus m'égosiller à l'heure des repas. Pour en savoir plus, c'est ici Cela a marché parfaitement durant des mois. Moi qui pensais que c'était la solution parfaite... et ben elle commence a rudement se fissurer, ma solution.

Donc, dès que le repas est prêt, le TING TING TING résonne dans mon sweet si sweet home. Avant (je dis bien avant), à la seconde, 3 paires de jambes au moins dévalaient les escaliers (mes Zenfants Zados étaient bien obligés de suivre). A peine le dernier TING avait-il fini de résonner qu'on était tous à table, gai, heureux, serein, joyeux de partager ce moment de paix et de convivialité, de rire et de bonté partagée, où la reconnaissance pour le repas goûteux et sa non moins fabuleuse cuisinière était bien présente. AVANT, c'était AVANT. (peut-être ai-je tendance à embellir quelque peu mes souvenirs, mais voilà, humaine je suis, humaine je resterai).

A présent, dès que le repas est prêt, le TING TING TING résonne dans mon sweet si sweet home. Rien ne bouge. peut-être juste un tressaillement, quelque part (le chat a été dérangé dans son sommeil). Au deuxième essai, la porte de Manana 2e s'ouvre en hésitant : est-ce qu'il y a vraiment eu un ting  ? Et la paire de jambes rejoint la cuisine, très tranquillement.
- Enfin, c'est le moment, pis les autres ? que j'dis.
- Ben j'écoutais de la musique, j'ai pas entendu....
- Tu peux aller les chercher s'il te plait ?
- Rooooooonnnnnn ouaaaaaiiiii.
Et Fiston 2e arrive :
- Ahhhh, ça avait sonné ? J'ai pas entendu !
Et Fiston 1er arrive, encore tout tremblant de peur. Il n'a entendu ni la porte de sa chambre qui s'ouvrait, ni vu quelqu'un s'approcher, juste senti un toc toc sur ses épaules musclées... qui a failli l'amener aux urgences. 

Voilà, et on passe à table. Le repas est froid, et l'ambiance a un peu de la peine à se dégeler. 

Non, non, j'vous assure, mes Zados ont une très bonne ouïe. Ne vous en faites fichtrement pas.

  • Manana 1ère, je dois là, totalement l'oublier (soupir !), vu qu'elle vit à des milles de killes de nous... (re-soupir !)
  • Manana 2e se promène avec ses oreillettes dans les oreilles, et chante à tue-tête dans sa chambre. Ben voilà. 
  • Fiston 2e a un bon gros casque sur les oreilles, un micro devant le bec, et les yeux fixés sur son écran, la main sur une bestiole (sur une souris quoi). Il cause à des potes de trucs et astuces de carte mère (c'est pas moi), de virus (y a pas vraiment de vaccin pour celui-là, quoique), ou s'exprime en anglais avec un pote inconnu quelque part sur la terre. Même quand il parle en français je ne comprends pas. 
  • Fiston 1er est plus ou moins dans la même position que Fiston 2e. Super gros casque anti-bruit sur les deux orteils oreilles, guitare à la main, p'tit clavier devant sa 3e main, écran aussi devant ses yeux, sans parler du micro pour lui, du micro pour sa guitare.. etc etc. Lui ne parle à personne. Il chante des odes à son ordinateur. Bidouille des chansons pas mal du tout avec plein d'instruments partout au bon moment.
J'ai quelques solutions pour les atteindre dans leur monde depuis ma cuisine, sans suivre mes jambes à leur étage. Mais pas aussi efficace que la bonne vieille sonnette quand il n'y avait pas ces fichus casques : 
Pour Manana 2e, je pourrais simplement lui faire un SMS. Cela devrait marcher. Moui...
Pour Fiston 2e, c'est un peu plus compliqué. Je pourrais éventuellement faire un SMS à la maman de celui avec qui il joue-cause-discute (celui qui parle pas en anglais et que je connais), qu'elle aille dire à son Fistonàelle de dire à mon Fistonàmoi dans le micro de son Fistonàelle que c'est l'heure de manger. Chez nous. Pendant ce temps, je pourrais lire le journal tranquille. Un gain de temps certain.
Pour Fiston 1er, la meilleure solution que j'ai donc trouvé, vu que lui n'est ni atteignable par SMS ou copain en ligne, de renvoyer la première arrivée enfin en bas, d'où elle vient,  pour l'avertir tout en douceur (ne chercher par la logique, ... attendre impatiemment qu'elle vienne pour la faire remonter, c'est un peu bizarroïde il est vrai. bon). 

Ou attendre simplement que leur estomac crie famine. 

Voilà. Je rêve de cette vie. Pas si loin en fait, ou c'est le son des cloches de l'église, à midi pile, , qui amenait toute la famille à table. Il n'y avait aucune interférence. C'était ainsi. Mais peut-être embellis-je le passé. Humaine que je suis. 

PS: non, ahhhh ça non, je ne monterai pas les escaliers. Pis quoi encore ?!?

Le p'tit mot spi !

Aïe, oui ! Moi aussi il m'arrive d'être sourde. Sourde à l'appel de Dieu dans ma vie, à sa voix. Concentrée sur les petits soucis ou les joies du quotidien, je ne suis pas en mode écoute, je suis dans mon monde. Pourtant, quand Il veut me parler, c'est pour mon bien, pour me nourrir, pour me faire grandir !


Voici ce que déclare le Seigneur des armées célestes : Rendez des jugements conformes à la vérité, témoignez-vous mutuellement de l’amour et de la pitié. N’exploitez pas la veuve et l’orphelin, ni l’immigré et ceux qui sont dans le besoin, et ne tramez aucun mal les uns contre les autres.

Mais ils ont refusé d’écouter : ils se sont rebellés et se sont bouché les oreilles pour ne pas entendre. Ils ont rendu leur cœur aussi dur que le diamant pour ne pas entendre la Loi et les paroles que le Seigneur des armées célestes leur avait adressées par l’intermédiaire des prophètes d’autrefois qui parlaient sous l’action de l’Esprit. 
Zacharie 7 : 9-12 ici

Jésus a dit :
Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende. Marc 4 : 23 ici

Soyons à l'écoute de ce qui est dans Sa Parole, mais aussi dans notre coeur, tel Samuel : 
Parle, car ton serviteur écoute. 1 Samuel 3 : 10 ici

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …