La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


jeudi 24 mars 2016

Et si la relation était plus importante que mon ego ?

Pour moi, quelqu'un qui ne reconnaît pas ses tords c'est d'abord quelqu'un qui est d'accord avec les réactions qu'il a eue, les actions qu'il a faite. Qu'il est content, satisfait de lui et sans regret. Même s'il y a des (bonnes) raisons à ses (ré-)actions, c'est au final lui le responsable et non les raisons ! Nous sommes responsables de ce que l'on est et de ce que l'on fait, ce ne sont pas les autres !
Et pour avoir une bonne relation avec l'autre, reconnaître ses tords, s'excuser et demander pardon est la base si l'on veut vivre en paix. Même si on a fauté sans le remarquer, c'est un devoir de demander pardon dès qu'on blesse quelqu'un. Par amour pour l'autre. Par compassion pour l'autre. Parce que l'on veut construire et non détruire la relation. 


L'orgueil nous en empêche. L'orgueil sépare. L'orgueil tue. L'amour. Les relations. L'orgueil de croire (ou de vouloir faire croire) que nous sommes invincible et parfait. L'orgueil de croire que nous sommes forts et de ne surtout pas montrer nos faiblesses.  L'orgueil de croire que nous avons raison et que l'autre a donc forcément tord. 

L'humilité lie. L'humilité adoucit les relations. L'humilité apporte la compassion, la compréhension de l'autre. L'humilité d'être simplement humain et faillible. L'humilité de demander de l'aide. L'humilité d'exprimer nos faiblesses et nos besoins. L'humilité de mettre la priorité sur ce qui compte dans notre vie, même si c'est mal vu et pas à la mode. L'humilité de reconnaître ses tords. L'humilité de dire non, je ne peux pas. 

Nous sommes tous humains. Nous sommes tous imparfaits. Nous blessons tous.
Ce panneau que j'ai chez moi ne transpire pas l'humilité.

Et réfléchir si, à l'aube de quitter cette terre, l'humain/e que je suis sera fier/ère ou non de son parcours de vie et de ce qui en jalonne le tout : mes (ré-)actions et surtout comment j'ai géré la réparation de mes (ré-)actions dans mes relations. 
Pour construire et non détruire. 
C'est ça le pardon. 
Reconnaître ses tords. Se pardonner. Encore et encore. Toute notre vie. 

Le p'tit mot spi :

Faites bien attention à vous-mêmes. Si ton frère a péché [contre toi], reprends-le et, s'il reconnaît ses torts, pardonne-lui. S'il a péché contre toi 7 fois dans une journée et que 7 fois [dans la journée] il revienne [vers toi] et dise: ‘J’ai eu tort’, tu lui pardonneras.» Luc 17 : 3-4

Alors Pierre s'approcha de Jésus et lui dit: «Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi? Est-ce que ce sera jusqu'à 7 fois?» Jésus lui dit: «Je ne te dis pas jusqu'à 7 fois, mais jusqu'à 70 fois 7 fois. 
Matthieu 18 : 21-22

Et l'incommensurable amour de Jésus, le jour de Vendredi Saint :
Lorsqu'ils furent arrivés à l’endroit appelé «le Crâne», ils le crucifièrent là ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.
Jésus dit: «Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font.» 

Luc 23 : 33-34

Rien à dire, c'est clair ! Bonnes fêtes de Pâques à chacun/e !

1 commentaire:

Marie-Jo Tardif a dit…

Belles fêtes de Pâques à toi aussi ! Dans la Joie du Christ Vivant qui nous a aimés jusqu'à en mourir. Quel Amour fou ! Tu as tout à fait raison sur le Pardon et l'humilité de reconnaître nos fautes. Sachons également nous pardonner à nous-mêmes car Dieu lui-même nous pardonne. Soyons donc indulgents et doux envers nous-mêmes. Cela peut parfois aider aussi... Je l'ai compris il y a peu de temps. Amicales pensées Sarah ! Marie-Jo

Enregistrer un commentaire