La vie est belle...

La vie est belle...
Cela ne veut pas dire qu'elle soit rose...
Toutes les couleurs y interviennent, et le gris et aussi le noir...
Mais qu'importent les tons ?
C'est l'éclairage qui est tout, et l'éclairage nous vient du ciel...


jeudi 3 mars 2016

Argggh. Un zombie chez moi.

La grippe est parmi nous.

Mon Nommamoi s'est transformé en zombie. 
S'il s'agit d'un être pâle & gris qui se tient plutôt à l'horizontal au milieu de coussins et sous une couverture (ou pas), à moitié mort, gelé ou transpirant (et se plaignant de l'un ou de l'autre), soulevant à peine les paupières pour nous montrer un regard vide, poussant des bruits étranges, déambulant en tremblant d'une lenteur à faire peur et cela nuit et jour, mangeant peu et bizarrement (surtout pas de viande, plutôt du yogourt, de la tisane au thym, du pamplemousse et du chimique genre petites pilules blanches ou liquide orange chaud à bulles), ayant une température corporelle supérieure aux humains,... alors mon Nommamoi, je confirme, c'est vraiment transformé en zombie. Ce zombie dégage une odeur d'huiles essentielles. En plus.

La fatigue et le stress ont suffit pour que la grippe le terrasse inhabituellement. Voilà que depuis 17 ans c'est la première fois qu'il manque le boulot deux jours d'affilée. Et qu'il ne mange pas de viande depuis le même nombre de jours. Quoique, je crois qu'il n'a pas mangé de viande juste durant 24 heures. C'est déjà une preuve qu'il est totalement et complètement HS.

Bref. Mon Nommamoi est ma-la-de. Et il n'aime pas ça.
Manque la couverture, la seille, la tisane dans la tasse, les comprimés effervescents, les huiles essentielles,...

Moi, je résiste. Je me bourre de vitamine C, et les autres membres de la famille aussi. Et je prie que je gagne face à ces petites bêtes. 
Pour le moment, je tiens le coup.

Aujourd'hui, mon Nommamoi a retrouvé 85% de sa santé (parole d'ingénieur). Donc reste plus que 15% d'état zombiaque. Il circule plus rapidement. Le teint est moins gris. Ces yeux plus vivants. Il a même réussi à faire de l'humour à 7h ce matin. Mais les bruits étranges perdurent, ainsi que l'odeur d'huiles essentielles. Surtout la nuit. 
Me voilà donc quelque peu fatiguée.

Mais maintenant Fiston 2e a ramassé une gastro-entérite.  Le voilà sous son duvet, le nez dépassant à peine. Rebelote. Maman re-fait des tisanes. Lui a apporté une seille en cas d'urgence. Va aux nouvelles de temps en temps dans son antre d'ado et profite d'en renouveler l'air. 

Et de ramasser des chaussettes (et des habits de ski, et des pelures de bananes, et des emballages divers, et des...).
Pour le moment la seille n'a pas encore été utilisée. Et tant mieux (pour moi).

... et je viens de penser qu'il faudra absolument faire de la viande aujourd'hui, au moins 3,85% de la dose habituelle, parole de femme d'ingénieur  (mmmmhhhh vu que 1 est complètement malade, 3 en bonne santé, et un à 85%...).

Le p'tit mot spi 
Mmmmmmmmhhhhhh..... Je VEUX trouver LE p'tit mot spi pour le sujet... mais là, hum, l'inspiration ne vient pas. Attendez quelques minutes.
...........
Eh ben voilà : Matthieu 9 : 10-13 (Bible en Français courant)


Jésus prenait un repas dans la maison de Matthieu; beaucoup de collecteurs d’impôts et autres gens de mauvaise réputation vinrent prendre place à table avec lui et ses disciples. Les Pharisiens virent cela et dirent à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les collecteurs d’impôts et les gens de mauvaise réputation ? » Jésus les entendit et déclara : « Les personnes en bonne santé n’ont pas besoin de médecin, ce sont les malades qui en ont besoin. Allez apprendre ce que signifient ces mots prononcés par Dieu : “Je désire la bonté et non des sacrifices d’animaux .” Car je ne suis pas venu appeler ceux qui s’estiment justes, mais ceux qui se savent pécheurs. »


1 commentaire:

Marie-Jo Tardif a dit…

Tu me fais toujours autant rire ! Même si j'espère que les zombies chez toi vont redevenir humains tout de même... et promptement.
Le petit mot spi aurait pu aussi parler du fait que lorsqu'on est malade et qu'on est obligé de rester chez soi, c'est pas drôle, certes, mais c'est peut-être le signe qu'il ne fallait pas sortir, pour éviter un ennui plus grave... Qui sait ? Je me le dis souvent même si je n'en sais rien ! C'est juste qu'on s'occupe de nous "Là-haut", dans les moindres détails, alors on peut se poser ce genre de question. Ca donne du sens. Gros bisous Sara, ravie de te lire, et prompt rétablissement au grand Zombie et à ton filston, Marie-Jo

Enregistrer un commentaire