Accéder au contenu principal

La vie normale.

Elle reprend. Après 3 mois intensifs consacrés à notre déménagement dans notre maison. Wouah. ça fait du bien. Oui, la vie métro-boulot-dodo. Ou plutôt à pieds ou voiture-boulot-maison-activités externes-dodo. 
Fini dodo avec rêves de maison et maison avec rêve de dodo
Les vacances nous ont remis sur pieds. Toute ma smala. Notre maison est In Ordnung. OK pour y habiter. Bien. Déco, étagères, rangements divers, cartons vidés. Derrière. Ouf.
La vie normale. Reprendre ma putze régulière du lundi. Avec joie ! Mais oui. Faire des bruits et/ou exclamations bizarres-que-je-n'exprimerai-point-ici en découvrant tout ce que mes cher-ubins ont laissé traîner dans leur chambre, en voyant leurs lits pas fait, les tas de papiers de chocolat et bonbons dans leur poubelle (bon, un progrès, c'était dans leur poubelle).... et moi qui était naïve au point de me demander comment ça se faisait que ces boules Lindor diminuaient aussi vite, et qui pensais que le principal auteur de ce débit hors norme était mon mari. Ben non. 
Bon, j'étais pas si joyeuse quand même mais presque ! (et pas aussi blonde non plus)
La vie normale. Refaire des repas, qui s'appellent des repas. Des menus réfléchis, prévus. Ou presque (oui, parce que là, j'ai de la peine quand même, hein, c'est pas mon truc, surtout les matins où je bosse hors foyer). Remplir le frigo, qui ne devraient plus être désespérément vide.
La vie normale. Avoir en tête tout ce qui fait la vie de mes ubins si chers. De mon mari za moi. Les devoirs, leurs horaires, leurs activités, leurs projets. 
La vie normale. Replonger dans mes activités habituelles, avoir la tête pour. Surtout ça. Sortir la tête de l'eau, de cette mer qu'était le déménagement et qui inondait mes pensées, ma voiture, notre vie de famille, mon salon. Tout quoi.
La vie normale. S'habiller à nouveau normalement. Jeter mes vêtements pleins de peinture. Sans regrets.
Et, du même coup, reprendre du poil de la bête.
Aïe. J'y pense...
Mon épilateur m'attend. Depuis longtemps.

Bonne semaine à toutes !

Commentaires

Evalor a dit…
La bête à repris du poil!!!!!!
Super!! Bisous

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …