Accéder au contenu principal

Oh non ma tresse !!!

Je suis assez fière de la tresse que je fais. Elle est bonne. En général, je reçois pas mal de compliments grâce à ma tresse. Mais jamais sur le look de ma tresse. Car franchement, j'en soigne pas trop l'extérieur. De ma tresse. J'aime pas trop sacrifier un jaune d'oeuf durement pondu par Madame la poule juste pour qu'elle sorte toute dorée du four (la tresse, pas la poule). Je ne suis non plus pas trop douée pour la tresser. Jamais pu avec 2 brins, je la fais avec trois. Ce qui compte pour moi c'est que ça soit simple.... mais bon. Et pis de toute façon, hein, dans notre estomac ça revient bien au même si elle a été belle avant ou non. Bref. Elle n'est pas parfaite. Mais goûteuse.
  • L'autre jour on m'a demandé d'amener une tresse à une rencontre d'une quarantaine de personnes. Ben ouais. Forcément. MA tresse. Ok j'ai dit.
  • Le matin même je stresse d'un coup pour MA tresse. Un p'tit rajout à mon programme chargé : je dois (enfin, c'est moi qui le veux bien) filer dans un magasin de meuble que je ne nommerai pas mais dont le nom commence par I, fini par A et dedans il y a un K. Plus une p'tite lettre que je vous laisse deviner. Bref. Je dois aller à toute vitesse là-bas car ils ont enfin en stock le banc que j'attends depuis des mois, mais seulement en 9 exemplaires. Et je ne veux qu'il me passe sous le nez. Donc ma tresse, je la fais en 4e vitesse. La laisse monter le temps qu'il faut mais elle monte pas. Je tresse ma tresse, mais la pâte me parait collante, mais comme j'ai ce banc dans la tête ça ne me stresse pas plus que ça. Elle monte toujours pas. Quoi ? Mais bien sûr que j'ai mis la levure ! Pas inquiète pour un sou car ma tresse gonfle souvent dans le four, je l'y installe. Mais elle ne monte pas. Bon. C'est pas grave. Ça va, y a pire. C'est une tresse quoi. Pas belle. Mais bon, pas bien pire que d'hab. Et elle sera forcément bonne. C'est MA tresse. Ma marque de fabrique. Ceux qui ont le courage de la goûter malgré son aspect extérieur sont en général  récompensés.
  • Je file donc chez IK.A. Puis à cette rencontre et je dépose MA tresse là où les gens ont déposés leurs plats fait maison.
  • Plus tard. Bizarre. Je mange de la tresse. Elle est très bonne. Mais ce n'est pas la mienne.

  • Au moment de partir, je prends mes restes. Et il y en a. MA tresse est un peu coupée en tranches. C'est tout. 2-3 tranches sont parties vers les tables. Mais le reste est là. Et j'en prends un morceau. Le machouille. Et franchement... Même au goût elle n'est pas formidable du tout. Beurk. Et pas assez cuite, encore toute pâteuse. La honte.
  • Après coup, en réfléchissant au pourquoi, je pense qu'à un moment donné j'ai agi avec cette pâte en devenir comme avec une pâte brisée. Stressée comme j'étais. Je ne les même pas malaxée comme il se doit. Et voilà le résultat catastrophique. Beurk.
  • Le lendemain, je me lève à 7h. Un dimanche. Et je refais de MA tresse. Pour me prouver que je peux encore. Elle n'a jamais été aussi belle. Sans oeufs. Et bonne en plus. Ouf. Mais pas fière de mon coup raté de la veille quand même.

MA tresse ratée, et l'autre..
Combien de fois il m'arrive de me trouver pas mal du tout dans telle ou telle domaine, que ça soit dans mon caractère, dans mes actes, dans mes capacités... Un p'tit brin d'orgueil. Un p'tit brin de "je suis mieux que les autres", de "moi vivante, jamais". Arghhhhh. Et combien de fois, mon orgueil est mis à mal peu de temps après. Me ramenant à la réalité de mon état d'humaine. Tout simplement. Et non de sur-humaine. 
Que dire à part MERCI à Celui qui me le montre ? Qui me montre que j'ai encore et toujours besoin de Lui, de son pardon, de son amour envers moi malgré tout ? Humaine que je suis !

Commentaires

C'est en allant dans les stats de mon blog que j'ai vu votre passage. J'ai donc eu envie de pousser la porte de votre univers et je ne regrette pas d'être venue ! Tout me plaît, votre humour, votre foi, votre "bavardage", vos écrits, vos humeurs... Je vous mets en lien sur mon blog avec plaisir. Merci d'être venue ! A bientôt j'espère, Marie-Jo
Evalor a dit…
Comme quoi, j'ai raison!! Je suis ta mère, oui, mais tu es douée!! Bravo ma fille

Posts les plus consultés de ce blog

Un weekend épuisant

Ma chère Cunégonde !
Oh, je n'y croyais plus. Je commençais même à douter de t'avoir réellement croisée un jour. Parfois ma mémoire me joue des tours... mais oui, ta lettre m'a confirmé non seulement que tu existes mais aussi que je n'ai pas complètement perdu la tête ! Quel soulagement !
Oui, je suis grand-mère ! Mon changement de statut s'est fait il y a 10 jours, mais non sans mal ! Ah oui, ça a été bien compliqué, éprouvant pour mes nerfs... Ahhh, je ne sais que te dire, mais parfois je regrette un peu mon époque (ouhhhh là, première symptôme de mon état vieillissant) sans smartphone, sans infos à la seconde. Bref.
Je vais te narrer en grande ligne, pour ne pas te prendre trop de ton temps (j'ai bien compris que tu n'avais pas que moi à penser), ce weekend qui m'a fait changer de statut.

Déjà nous avons eu une chance inouïe : Fiston 1er nous a tenu au courant du déroulement  de l'accouchement durant plus de 24 heures. Depuis le vendredi soir, n…

Bientôt mémé

Ma chère Cunégonde,
J’attends de tes nouvelles et toujours rien. Tu n’as pas trouvé un moment pour m’écrire ? Franchement, là, je ne comprends pas trop. Es-tu encore de ce monde ? Bien que j'exerce ma patience depuis la naissance de ma descendance, c'est pas encore top, je suis du genre stressée qui veut que tout soit fait de suite. Mais je me sermonne quelque peu et je me dis qu'il n'y a probablement pas que moi qui compte dans ton monde. Et je sais que tout le monde ne fonctionne pas comme moi, je l'apprends chaque jour. 
Bref, je t'écris car j'avais besoin d'épancher toutes ces émotions qui tressaillent à l'intérieur de moi... qui tressaillent ? Plutôt qui explosent. Tu te souviens de ce jeu de l'époque de notre jeunesse avec lequel on jouait quand on allait boire un pot : un flipper ? Eh ben j'ai l'impression que plein de ces boules virevoltent en moi. Il suffit que je pense au sujet du moment pour que je sois toute tourneboulée et q…

Première lettre à Cunégonde

Ma chère Cunégonde,
Te souviens-tu de la dernière fois où on s'est vues toutes les deux ? C'était à la gare, j'ai juste eu le temps de de te donner un peu des nouvelles de ma famille... tu as failli te coincer la robe dans la porte du train qui se refermait en t'y enfilant à la dernière seconde !
Honte à moi, et j'espère que tu ne m'en veux pas trop, voilà presque une année et demie que je ne t'ai donné de mes nouvelles !!!
Bon, en même temps, tu aurais pu m'en donner aussi.... en fait, comment vas-tu ? Toujours adepte des robes moyenâgeuses et du train ? J'ai l'impression pour ma part, que ta vie est bien calme à côté de la mienne... en as-tu même une, à part lorsque je te rencontre ? Veux-tu un jour m'en parler un peu plus ?
Bref, en attendant...
Oui ! Fiston 1er s'est marié l'année passée, à la fin de l'été, avec une jolie jeune fille appelée Bellenana 1ère. Ce fut une belle fête, après beaucoup de préparatifs stressants ! A …