Accéder au contenu principal

L'épilation... le verdict actuel

Je vous imagine très nombreuses et très impatientes de savoir le verdict de mes dernières expériences épilatoires. Uhm uhm... :o)
La dernière fois que je me suis étalée sur le sujet (29 juillet, libellé Mon épilateur), je venais de terminer l'épilation de mes demi-jambes avec la cire chaude. J'étais assez satisfaite. Mais à peine 1-2 jours après GRRRR c'est avec colère, oui, je dis bien colère, que j'ai vu l'état fringant de beaucoup beaucoup trop de survivants.
J'ai donc contre-attaqué, rageuse, avec.... uhm les bandes de cire froide. Résultat : catastrophique. Donc, j'étais très fâchée après coup (oui, avant, pendant, après, toujours...). Je disais des mots comme "ça m'énerve, j'en ai marre, franchement, j'en ai marre de ces poils... quelle calamité."
Je me souviens d'un de mes séjours en Afrique quand j'étais jeune "vingtenaire" et que mes amies ivoiriennes m'écoutaient avec effarement quand je leur disais que je me battais contre cette fourrure envahissante.... "Mais il faut les laisser, c'est beau !!!" qu'elles me disaient, "Nous on aime ça !!!".
Si bien qu'en y repensant je me dis que je ne dois pas vivre dans le bon pays. Et vu la météo de ces derniers mois, ça confirme cette idée. Moui... Peut-être y a-t-il une autre solution que de trouver du travail pour financer mon épilation dé-fi-ni-ti-ve !!!!???
Bref. En désespoir de cause, j'ai pris mon cher épilateur, le regardant avec affection. Oui, il a souffert quand même d'un petit Burn-Out dernièrement, avec la somme de travail qu'il doit fournir, je vais donc le bichonner pour qu'il me rende encore des services longtemps. Mais quel joli nom il a ! Eversoft. Toujours doux... (C'est bien ça ?) Mais qui est doux ? Mon épilateur, quand il déracine cette broussaille ? Ou mes jambes après son passage  ? Après expérience, je trouve que ce nom ne veut pas vraiment dire ce que mon épilateur est. En fait, c'est comme mon prénom. Il signifie  "Princesse" et pourtant je me sens plus souvent... "Servante". Quoique si je réfléchis un "chouia", je réalise vraiment que j'ai une vie, oui de Princesse malgré tout... j'ai TOUT et + que tout, et j'en suis vraiment reconnaissante à mon Père et Roi (enfin, si j'avais juste les poils en moins, ça m'irait aussi... et pourquoi ces boutons, là, qui m'énervent aussi ? Euh... et peut-être une maison, assez grande pour avoir une suite parentale, par ex ? Et pourquoi pas cette Swatch orange, là, pas trop chère ?Euhhhh... et un p'tit voyage au chaud en plein hiver, ce serait chouette ! Ah, oui, mais je l'aurai ça :-D Bon.).
Alors, voilà, j'ai réutilisé Eversoft, et j'en suis contente... il ne m'agresse pas trop, il fait quasi parfaitement son travail avec son doux ronronnement (pas aux oreilles de mon mari, mais aux miennes), et en plus, il m'inspire, car pendant ce temps, j'ai le temps de réfléchir à quelques sujets pour mon blog !  Sympa non ? 
Allez les filles, restons prêtes à attaquer les envahisseurs, en tout temps et avec toutes les armes possibles  ;o)

Commentaires

Anonyme a dit…
Hello Sarah, on n'est pas cousine pour rien ; ces poils, non du duvet mais le vrai poil avec la bonne racine, je le connais parfaitement.
Dommage que dans notre culture, les poils ne sont pas acceptés!
Merci pour cette vision rigolote des poils.
Bisous à tous. Stéphanie
Sabine Dupraz a dit…
Toujours aussi drôle tes melimelo!!! Un vrai régal! Merci pour ton humour!!! Continue ainsi!
Gros bisous! Sabine
Evi a dit…
Je pense souvent à toi ces derniers temps. Ca doit être en rapport avec ton blog ;) et tes histoires poilantes !!!
Bonne journée et merci!

Posts les plus consultés de ce blog

Voilà un peu plus de deux semaines...

Un peu plus de deux semaines que nous devons "rester à la maison". Sortir le moins possible, juste pour les courses, le travail (si pas possible en télétravail, hein), aider quelqu'un,... Voilà. Et ne pas se retrouver à plus de 5 dans un endroit public à la condition de rester à 2 mètres l'un de l'autre, et à avoir les mains nickel. Propres. Sèches et gercées. Moches quoi.
Et si c'était que les mains ! Les cheveux poussent. Sur toutes les têtes. Mais il n'y a pas de coiffeur. Mon Nommamoi qui y va tous les 3 semaines pour se les couper à 2-3 mm, commence à avoir une coupe en brosse du plus bel effet. Dans mon cas, le plus grand problème sont ces poils du visage qui ne restent pas sagement en quarantaine (ils ont rien compris), ils sortent sans raison valable et je me dois de les exterminer... normalement c'est mon esthéticienne à qui je confie cette lourde et précieuse tâche.  Voilà un peu plus de deux semaines...
Que ma vie, que nos vies ont totalem…

Monotone.

Ben ça n'a pas duré. J'ai écrit le texte ci-dessous fin août. J'ai hésité à le publier. C'était trop beau pour être vrai. Rien. Plat. Alors faut pas que je me plaigne à présent si cette période a duré à peine deux semaines. Depuis lors, nouvel engagement de bénévolat qui me booste, et différents soucis qui nous sont tombés d'ssus. Haha. La vie quoi. Mais je vous laisse avec mon texte d'un autre temps... :
Monotone. Ne trouvez-vous pas que parfois la vie est monotone ? Une période de la vie houleuse s’en est allée. Les vacances tant attendues sont derrière. Certains soucis importants deviennent tout mignons ou on a enfin réussi à les lâcher et à s'exclamer avec confiance : - Seigneur occupe-t-en ! Tu fais mieux que moi ! La vie reprend, avec son train-train quotidien : se lever, réfléchir aux courses, faire les repas, les lessives, aller chaque dimanche au culte, essayer de prendre un moment chaque matin pour son culte personnel, s’occuper du jardin qui pousse to…

Un héros chez moi

J'ai un héros chez moi.
Qui m'a déjà sauvé la vie tant de fois. Encore et encore.
Qui arrive en courant à chaque cri. A chacun de mes appels à l'aide.
En roulant les mécaniques. Sûr qu'il va pouvoir, encore une fois, me sortir de la terreur.

Il est vrai que j'ai quelques "serial killer" chez moi : je retrouve dans mon jardin, des corps vivants amochés, des cadavres, ou des morceaux de cadavres plus ou moins vieux, plus ou moins odorants, plus ou moins jolis à voir. Musaraignes, mulots, chauve-souris, grenouilles, oiseaux... Merci Chatnana et Chatmec. C'est pas drôle et ça fait mal au coeur.  J'ai même retrouvé un dinosaure se délectant d'une tête de souris. J'ai parlé de ma tortue. Dégueu.

Non, je n'ai pas peur de ces "serial killer". Ils sont même plutôt sympas, même s'ils ont tendance à miauler pour rien et à ne pas comprendre qu'ils n'ont pas besoin de pleurnicher derrière la fenêtre pour rentrer si la porte à …